Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


10h sans manger, c'est largement assez pour que l'anabolisme



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

s'écroule. Quelle surprise moi qui croyait que c'était en ne mangeant rien que les muscles grossissaient!

Regulation of skeletal muscle energy/nutrient-sensing pathways during metabolic adaptation to fasting in healthy humans

Marjolein A. Wijngaarden American Journal of Physiology - Endocrinology and Metabolism Published 15 November 2014 Vol. 307 no. 10, E885-E895

During fasting, rapid metabolic adaptations are required to maintain energy homeostasis. This occurs by a coordinated regulation of energy/nutrient-sensing pathways leading to transcriptional activation and repression of specific sets of genes. The aim of the study was to investigate how short-term fasting affects whole body energy homeostasis and skeletal muscle energy/nutrient-sensing pathways and transcriptome in humans.

For this purpose, 12 young healthy men were studied during a 24-h fast. Whole body glucose/lipid oxidation rates were determined by indirect calorimetry, and blood and skeletal muscle biopsies were collected and analyzed at baseline and after 10 and 24 h of fasting. As expected, fasting induced a time-dependent decrease in plasma insulin and leptin levels, whereas levels of ketone bodies and free fatty acids increased. This was associated with a metabolic shift from glucose toward lipid oxidation.

At the molecular level, activation of the protein kinase B (PKB/Akt) and mammalian target of rapamycin pathways was time-dependently reduced in skeletal muscle during fasting, whereas the AMP-activated protein kinase activity remained unaffected. Furthermore, we report some changes in the phosphorylation and/or content of forkhead protein 1, sirtuin 1, and class IIa histone deacetylase 4, suggesting that these pathways might be involved in the transcriptional adaptation to fasting. Finally, transcriptome profiling identified genes that were significantly regulated by fasting in skeletal muscle at both early and late time points. Collectively, our study provides a comprehensive map of the main energy/nutrient-sensing pathways and transcriptomic changes during short-term adaptation to fasting in human skeletal muscle.


Messages: 3667
Localisation: Athus
Traduction de l’étude :wink:

Le fonctionnement du muscle squelettique : énergie-nutriments pendant une période de jeun chez un homme sain.
Marjolein A. Wijngaarden American Journal of Physiology - endocrinologie et métabolisme Publication 15 Novembre 2014 Vol 307 No 10, E885-E895 .

Pendant le jeun, les adaptations métaboliques sont nécessaires pour maintenir l’homéostasie énergétique. Le produit de la régulation de l’interaction entre l’énergie et les nutriments qui conduit à l’activation transcriptionnelle et l’ensemble des éléments spécifiques génétiques, constitue l’objet d’étude. L’objectif de cette étude est d’évaluer comment le jeun perturbe à court terme l’homéostasie énergétique du corps et de la façon dont elle affecte le muscle squelettiques et les voies énergétiques-nutriments chez l’homme.
12 jeunes hommes en bonne santé ont participé à une étude de 24h. L’oxydation du glucose et des lipides déterminés par calorimétrie indirecte. Une prise de sang a été effectuée ainsi que des biopsies musculaires squelettiques. Celles-ci a été pris avant et après 10h et 24h de jeun. Le jeun induit une diminution du niveau plasmatique en insuline et en leptine car les niveaux en corps cétoniques et en acides gras libres ont augmenté. Ce qui a été associé par un changement métabolique par l’oxydation en glucose et en lipides.

Au niveau moléculaire, l'activation de la protéine kinase B (PKB / Akt) et de la rapamycine ont été réduite dans muscle squelettique .Pendant le jeûn, l'activité de la protéine kinase activée par l'AMP est demeurée inchangée. De plus, nous rapportons quelques changements dans la phosphorylation et / ou le contenu protéique forkhead 1, sirtuines 1, et la classe Ia histone déacétylase 4, Suggérant que des voies de synthèse pourrait être impliqué dans l'adaptation de la transcription au jeûne. Collectivement, notre étude fournit une carte complète des principales voies d'énergie / nutriments et des changements transcriptomiques durant l’adaptation du jeun à court terme.


Messages: 521
:D
une étude de plus qui montre l'intérêt de prendre des protéines avant de se coucher.
rajouter des lipides est une bonne idée avec pour encore prolonger l'écoulement des acides aminés?

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

Ca rajoute des calories, c'est à voir

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

pour ceux qui pensent que le catabolisme nocturne n'existe pas


Messages: 48
ça dépends , si on mage à 20H et se couche à 22H , et re-mage à 6H , il n'y a pa trop de catabolisme , ou alors faut se relever la nuit pour reprendre la protéine .

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

Dès que le corps détecte une diminution de l'apport calorique, il sacrifie ce qui consomme le plus d’énergie: l'anabolisme en particulier musculaire


Messages: 164
Oui mais du coup ça entrave les bénéfices du jeune nocturne ?

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

les bénéfices du jeun nocturne, c'est quoi? A part faire vendre des articles de la part de personnes qui n'ont rien à dire?


Messages: 2492
Faut pas confondre le jeûne nocturne et une légère hypoglycémie nocturne (de préférence en gardant un bilan azoté correct). Manger moins de sucre suffit.


Messages: 164
Le fait justement de laisser le corps ce reposer et le système digestif aussi . Parce que au final la caséine reste dans l'estomac et l'estomac ne ce vidange jamais .

Après c'est sur que TOUTES les études montrerons un bénéfices sur l'anabolisme ça paraît logique ( tu mange pas tu catabolise point barre )

Mais le rapport bénéfices/risques (minime hein) en vaut il la peine ?

Parce que les études sur les bénéfices du jeun y en a un paquet aussi .

MOI je pense que la nuit ça sert à dormir !!!

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

alexisbrv a écrit:
Parce que les études sur les bénéfices du jeun y en a un paquet aussi .


Un paquet, ça ne veut pas dire grand chose
Les bénéfices ne m’apparaissent pas grandioses

Do intermittent diets provide physiological benefits over continuous diets for weight loss? A systematic review of clinical trials.
Seimon RV Mol Cell Endocrinol. 2015 Sep 16. pii: S0303-7207

Energy restriction induces physiological effects that hinder further weight loss. Thus, deliberate periods of energy balance during weight loss interventions may attenuate these adaptive responses to energy restriction and thereby increase the efficiency of weight loss (i.e. the amount of weight or fat lost per unit of energy deficit). To address this possibility, we systematically searched MEDLINE, PreMEDLINE, PubMed and Cinahl and reviewed adaptive responses to energy restriction in 40 publications involving humans of any age or body mass index that had undergone a diet involving intermittent energy restriction, 12 with direct comparison to continuous energy restriction. Included publications needed to measure one or more of body weight, body mass index, or body composition before and at the end of energy restriction. 31 of the 40 publications involved 'intermittent fasting' of 1-7-day periods of severe energy restriction. While intermittent fasting appears to produce similar effects to continuous energy restriction to reduce body weight, fat mass, fat-free mass and improve glucose homeostasis, and may reduce appetite, it does not appear to attenuate other adaptive responses to energy restriction or improve weight loss efficiency, albeit most of the reviewed publications were not powered to assess these outcomes. Intermittent fasting thus represents a valid - albeit apparently not superior - option to continuous energy restriction for weight loss.


Messages: 279
Je doute qu'un système qui ne se repose jamais (alimentation, digestion, déchets, etc) soit facteur de bonne santé sur le long terme.
Avoir constamment de la bouffe dans le corps, ça remplit, ça congestionne, ça réchauffe et surtout ça rassure. Ca rassure sur un certain mode de vie et d'un point de vue hormonal, ça peut créer un terrain favorable. Mais ça épuise aussi les organes.
Bref, sans tomber dans l'excès de ces illuminés qui prônent un jeûne qui vous transforme un humain en zombie, je pense que le système digestif a besoin de repos, comme n'importe quel autre organe.
Et puis sortir son tupperware toutes les 3 heures, faut vraiment rien avoir d'autre à faire dans sa vie.


Messages: 164
Ça parle de perte de poids , c'est pas le sujet de mon intervention.

Le jeun a des bénéfices vous les connaissez je pense


Suivante

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.