Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Un apport constant de protéine est préférable contre le gras



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Un apport constant de protéines tout au long de la journée est préférable contre la graisse et pour les muscles

Are there health benefits associated with distributing protein intake equally across meals in older adults?
Samaneh Farsijani Appl. Physiol. Nutr. Metab. 2015 Vol. 40, p510

Recent evidence showed that an even distribution of protein intake
across meals (30/30/30g) compared to a typically skewed distribution
(11/16/63g) over 7 days results in greater muscle protein
synthesis, in young adults. Whether these results translate into
preservation of lean mass in the long-term and if these apply to
older adults experiencing muscle loss remains unknown. We aimed
to investigate the association between protein intake pattern at
baseline (T1), with body composition and muscle function in a large
cohort of senior adults at T1 and over 3-year follow-up. Methods:
Secondary data analysis from the Quebec Longitudinal Study of
Nutrition and Successful Aging (NuAge) in 1793 communitydwelling
healthy men and women aged 68-82 years. Food intake
was assessed from 3x24h-food recalls; body composition from
circumferences, skinfold thickness and DXA (T1&T3;); muscle
strength and physical performance from handgrip strength, 4mwalking
speed, chair stand, one-leg standing balance, timed Up&Go;
and physical activity (PASE questionnaire).

Preliminary results: The average protein intake for breakfast, lunch and dinner was 16±8,
27±14 and 35±15g for men (n=827), and 12±6, 24±11, 28±12g for women
(n=914). Men with EVEN versus UNEVEN protein intake (33±10% of
total/meal, n=88, versus >33±10%) had lower %body fat
at T1 and T3
and arm skinfold thicknesses from T1-T4 (p<0.05 at each T). Analyses
were controlled for total protein and energy intake, age and PASE.
Men also had greater bone mineral content at T1 and T3 (p<0.05,
p<0.07 controlled). Women with EVEN (n=104) had lower %body fat
than UNEVEN (37±1.2 vs. 40±0.4%, p<0.05) only at T3. EVEN was associated
with greater 4m-walking speed (p<0.05) and muscle strength

(p<0.08 controlled); other functional tests and lean mass index did not
differ. Differences in changes over time appeared constant between
groups.

Conclusion: Protein intake in these older participants is not as
skewed as in US younger adults (NHANES) but is definitely lower at
breakfast. An even protein distribution was associated with less adiposity,
better bone health and certain muscle function tests but was
not related to lean mass or losses over time, where total protein intake
may play a predominant role.


Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l’étude :wink:

Quels sont les avantages pour la santé d’un repas riche en protéines chez des personnes âgées?
Samaneh Farsijani Appl. Physiol. Nutr. Metab. 2 015 Vol. 40, p510

Des données récentes ont montré que, l'apport en protéines
à chaque repas (30/30 / 30g) par rapport à une distribution asymétrique Typiquement
(11/16 / 63g) après 7 jours de résultats en plus pour la synthèse des protéines musculaires, chez des jeunes adultes. Les résultats de la thèse se traduisent par la préservation de la masse maigre sur le long terme et l’application chez les personnes âgées en perte musculaire reste inconnu. Nous avons cherché d'enquêter sur l'association entre l'apport en protéines au la ligne de base (T1), avec la composition du corps et de la fonction musculaire chez une grande cohorte d'adultes après 3 ans de suivi.

Méthodes:
Analyse secondaire des données de l'Étude longitudinale du Québec (NuAge) chez 1793 Hommes et les femmes en bonne santé, âgés de 68-82 ans. L'apport alimentaire a été évaluée à partir de rappels alimentaires, 3x24h. La composition du corps en circonférences, épaisseur du pli cutané et DEXA (T1 & T3). La force et la performance physique de la force de préhension de la main, vitesse, position de chaise, équilibre debout sur une jambe, et l'activité physique (PASE questionnaire).

Les résultats préliminaires: La consommation moyenne en protéines pour le petit déjeuner, déjeuner et dîner, dont 16 ± 8, 27 ± 14 et 35 ± 15 g pour les hommes (n = 827) et 12 ± 6, 24 ± 11, 28 ± 12 g pour les femmes (n = 914). Hommes avec encore INÉGALES contre l'apport de protéines (33 ± 10% de total / repas, n = 88, contre> 33 ± 10%) avait plus faible% de graisse corporelle au T1 et T3 et l’épaisseur des plis cutanés du T1-T4 (p <0,05 à chaque T). Les analyses ont été contrôlées pour l’apport en protéine totale et l'apport énergétique, l'âge et le PASE.
Les hommes avaient donc plus de contenu minéral osseux au T1 et T3 (p <0,05, p <00:07 contrôlée). Femmes avec (n = 104) avaient le bas du corps de % de graisse inégale par rapport (37 ± 1,2 vs 40 ± 0,4%, p <0,05) au T3, même associé avec une plus grande vitesse,4 m-pied (p <0,05) et la force musculaire (p <00:08 contrôlée); d'autres tests fonctionnels et l’indice de masse maigre ne l'ont pas différencier.

Conclusion: L'apport en protéines chez les plus âgés des participants n’est pas biaisée par rapport aux jeunes adultes des États-Unis (NHANES), mais est nettement inférieur au Petit-déjeuner. Une distribution homogène de la protéine qui associée à moins d'adiposité, une meilleure santé des os et des muscles de la fonction de meilleure qualité, mais on liées aux pertes de masse où l'apport total de protéinespeut jouer un rôle prédominant.


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.