Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


La caféine augmente les performances



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 35142

A Comparison of Caffeine Versus Pseudoephedrine on Cycling Time-Trial Performance
IJSNEM Volume 23, Issue 5, October 2013, 23, 507 – 512


Both caffeine (CAF) and pseudoephedrine (PSE) are proposed to be central nervous system stimulants. However, during competition, CAF is a permitted substance, whereas PSE is a banned substance at urinary levels >150 μg·ml–1. As a result, this study aimed to compare the effect of CAF versus PSE use on cycling time trial (TT) performance to explore whether the legal stimulant was any less ergogenic than the banned substance. Here, 10 well-trained male cyclists or triathletes were recruited for participation. All athletes were required to attend the laboratory on four separate occasions—including a familiarization trial and three experimental trials, which required participants to complete a simulated 40 km (1,200 kJ) cycling TT after the ingestion of either 200 mg CAF, 180 mg PSE or a nonnutritive placebo (PLA).

The results showed that the total time taken and the mean power produced during each TT was not significantly different (p > .05) between trials, despite a 1.3% faster overall time (~57 s) after CAF consumption. Interestingly, the time taken to complete the second half of the TT was significantly faster (p < .05) in CAF as compared with PSE (by 99 s), with magnitude based inferences suggesting a 91% beneficial effect of CAF during the second half of the TT. This investigation further confirms the ergogenic benefits of CAF use during TT performances and further suggests this legal CNS stimulant has a better influence than a supra-therapeutic dose of PSE.

Message 30 Oct 2013 21:49
Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 35142

The Effect of Caffeine Ingestion on Delayed Onset Muscle Soreness
Journal of Strength & Conditioning Research: November 2013 - Volume 27 - Issue 11 - p 3101–3109
Hurley, Caitlin F.; Hatfield, Disa L.; Riebe, Deborah A.


The beneficial effects of caffeine on aerobic activity and resistance training performance are well documented. However, less is known concerning caffeine's potential role in reducing perception of pain and soreness during exercise. In addition, there is no information regarding the effects of caffeine on delayed onset muscle soreness (DOMS). The primary purpose of this study was to examine the effect of caffeine ingestion on muscle soreness, blood enzyme activity, and performance after a bout of elbow flexion/extension exercise. Nine low-caffeine–consuming males (body mass: 76.68 ± 8.13 kg; height: 179.18 ± 9.35 cm; age: 20 ± 1 year) were randomly assigned to ingest either caffeine or placebo 1 hour before completing 4 sets of 10 bicep curls on a preacher bench, followed by a fifth set in which subjects completed as many repetitions as possible. Soreness and soreness on palpation intensity were measured using three 0–10 visual analog scales before exercise, and 24, 48, 72, 96, and 120 hours after exercise. After a washout period, subjects crossed over to the other treatment group. Caffeine ingestion resulted in significantly (p ≤ 0.05) lower levels of soreness on day 2 and day 3 compared with placebo.

Total repetitions in the final set of exercise increased with caffeine ingestion compared with placebo.


This study demonstrates that caffeine ingestion immediately before an upper-body resistance training out enhances performance. A further beneficial effect of sustained caffeine ingestion in the days after the exercise bout is an attenuation of DOMS. This decreased perception of soreness in the days after a strenuous resistance training workout may allow individuals to increase the number of training sessions in a given time period.

Message 31 Oct 2013 17:25

Messages: 3734
Localisation: Athus
Traduction de l'étude :wink:

La comparaison entre la caféine versus la pseudoéphédrine sur une performance en contre la montre de vélo.
IJSNEM Volume 23, Numéro 5, Octobre 2013, 23, 507-512

La caféine (CAF) et la pseudoéphédrine (PSE) sont considérés comme des stimulants du système nerveux central. Toutefois, durant une compétition, la CAF est une substance autorisée, alors que la pseudoéphédrine est une substance interdites pour des taux urinaires dépassant> 150 pg • ml -1. En conséquence, cette étude visait à comparer l’effet de la CAF contre la PSE dans l’utilisation lors d’une performance en vélo (TT ) afin de déterminer si la CA, qui est autorisée, est moins ergogénique que la PSE, qui est elle, interdite. Les 10 cyclistes ou triathlètes masculins entrainés, ont été repris dans l’étude. L’expérience comprenait un essai de familiarisation et trois essais expérimentaux. L’expérience comprenait un essai de 40 km en cyclisme soit après l’ingestion de 200mg de CAF, ou 180 mg de PSE ou un placebo (PLA).

Les résultats ont montré que la durée totale et la puissance moyenne produite pendant l’épreuve n’était pas significativement différente (p> 0,05 ) entre les différents essais, malgré une hausse de 1.3% ( ~ 57 s) après la consommation CAF. Fait intéressant, le temps nécessaire pour compléter la deuxième de l’épreuve, était significativement plus rapide ( p <.05) avec la CAF par rapport à la PSE ( de 99 s), en tenant compte des interférences, l’effet bénéfique est de 91% avec la CAF au cours de la deuxième moitié de la TT. Cette enquête confirme en outre les avantages ergorgèniques de l’utilisation de la CAF lors des épreuves. Cette enquête suggère que l’effet de la CAF est plus importante qu’une dose de PSE.

Message 31 Oct 2013 18:06

Messages: 3734
Localisation: Athus
Traduction de l'étude :wink:

L’effet de l’ingestion de caféine sur l’apparition retardée des douleurs musculaires.
Journal of Strength & Climatisation recherche : Novembre 2013 - Volume 27 - Numéro 11 - p 3101-3109
Hurley, Caitlin F.; Hatfield, Disa L.; Riebe , Deborah A.

Les effets bénéfiques de la caféine sur l’activité aérobique et la performance en résistance, ont été très étudiés. Toutefois, on en sait moins sur le rôle potentiel de la caféine dans la réduction de la perception de la douleur et la douleur durant l’effort. En outre, il n’existe aucune information sur les effets de la caféine sur les douleurs musculaires (DOMS). L’objectif principal était d’examiner l’effet de la caféine sur les douleurs musculaires, l’activité enzymatique dans le sang ainsi, que la performance après un exercice de flexion/ extension du coude. 9 hommes, consommant peu de caféine ( masse corporelle : 76,68 ± 8,13 kg , hauteur: 179,18 ± 9,35 cm; âge : 20 ± 1 an) ont été assignés au hasard à ingérer de la caféine ou un placebo, 1 heure avant 4 séries de 10 flexions de biceps sur un banc de prédicateur, suivie d’une 5e séances où les sportifs devaient faire le plus de flexions possibles. La douleur et la douleur pendant l’effort ont été mesurées en utilisant trois échelles visuelles analogiques (de 0-10) avant l’exercice, et 24h, 48,72, 96 et 120 heures après l’exercice. Après une période de sevrage, l’ingestion de la caféine a entrainée de façon significative ( p ≤ 0,05), une diminution des niveaux de la douleurs sur les jours 2 et 3, par rapport au placebo. Le nombre total des répétitions de l’exercice a augmenté après l’ingestion de la caféine , par rapport à un placebo.
Cette étude démontre que l’ingestion de caféine immédiatement avant un entrainement en résistance, augmente les performances du haut du corps. Un autre effet bénéfique de l’ingestion de la caféine, est qu’elle diminue les courbatures. Cette diminution de la perception de la douleurs dans les jours qui suivent un entrainement de musculation intense peut permettre aux individus d’augmenter le nombre de sessions en résistance pendant une période donnée.


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.