Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La caféine contre la maladie de Parkinson?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La caféine contre la maladie de Parkinson?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Fév 2018 14:22

La caféine sérique et ses métabolites sont des biomarqueurs fiables de la maladie de Parkinson précoce
Neurology 30 janvier 2018 ; 90 (5) Motoki Fujimaki

Objectif Étudier la cinétique et le métabolisme de la caféine dans le sérum des patients atteints de la maladie de Parkinson (PD) et des contrôles utilisant la chromatographie en phase liquide et la spectrométrie de masse.

Méthodes Les niveaux de caféine et de ses 11 métabolites dans le sérum de 108 patients atteints de la maladie de Parkinson et de 31 témoins sains appariés selon l'âge ont été examinés par chromatographie en phase liquide et spectrométrie de masse. Des mutations dans des gènes associés à la caféine ont été criblées par séquençage direct.

Résultats Les taux sériques de caféine et de 9 de ses métabolites en aval étaient significativement diminués même chez les patients atteints de la maladie de Parkinson débutante, sans rapport avec l'apport total de caféine ou la sévérité de la maladie. Aucune variation génétique significative du CYP1A2 ou du CYP2E1 , codant pour les enzymes du cytochrome P450 principalement impliquées dans la métabolisation de la caféine chez l'homme, n'a été détectée par rapport aux témoins. De même, les concentrations de caféine chez les patients atteints de MP avec complications motrices étaient significativement diminuées par rapport à celles sans complications motrices. Aucune association entre la sévérité de la maladie et les variantes de nucléotide unique de l' ADORA2Ale gène codant pour le récepteur de l'adénosine 2A a été détecté, ce qui implique une dissociation des changements de sensibilité du récepteur et du phénotype. Le profil des niveaux sériques de caféine et de métabolites a été identifié comme un biomarqueur diagnostique potentiel par l'analyse de la courbe caractéristique du récepteur.

Conclusion Des niveaux inférieurs absolus de profils de métabolites de caféine et de caféine sont des biomarqueurs diagnostiques prometteurs pour la MP précoce. Ceci est en accord avec l'effet neuroprotecteur de la caféine précédemment révélé par des études épidémiologiques et expérimentales.

Classification des données probantes Cette étude fournit des données probantes de classe III indiquant que les taux sériques réduits de caféine et de ses métabolites permettent d'identifier les patients atteints de la maladie de Parkinson.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38802
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: BODYSEC et 5 invités