Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La citrulline protège les cellules rétiniennes

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La citrulline protège les cellules rétiniennes

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 19 Oct 2016 20:11

La citrulline protège les cellules rétiniennes contre le stress oxydant
Nutrition Clinique et Métabolisme Volume 30, Issue 3, September 2016, Pages 255–256 N. Jacquemot

Introduction et but de l’étude
Le stress oxydant est impliqué dans de nombreuses pathologies rétiniennes. De multiples études ont démontré l’efficacité de molécules antioxydantes dans la prévention et le ralentissement de ces pathologies. La citrulline (CIT) apparaît comme un candidat intéressant : elle possède de puissantes propriétés antioxydantes ainsi qu’une excellente biodisponibilité. Le but de ce travail a été d’évaluer l’effet de la CIT sur le stress oxydant dans un modèle in vitro de cultures de cellules rétiniennes.

Matériel et méthodes
Des cellules d’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) humain (lignée Arpe-19) ont été stressées, soit après 24 heures d’incubation avec la CIT (prétraitement), soit en co-incubation pendant 4 heures avec la CIT (cotraitement). Deux systèmes inducteurs de stress oxydant ont été utilisés : 1) le mélange fer/ascorbate (F/A 7,5 mM/0,3 M et 2) le peroxyde d’hydrogène (H2O2 0,6 mM). L’activité métabolique des cellules (exprimée en % de survie) a été évaluée par le test MTT. La mort cellulaire (exprimée en % de cellules marquées) a été analysée par cytométrie en flux après marquage à l’annexine V-FITC et à l’iodure de propidium. L’analyse statistique a été effectuée avec le test t de Student.

Résultats et analyse statistique
En ce qui concerne le prétraitement :

– aucune différence de survie cellulaire na été constatée entre les cultures prétraitées par la CIT de 1 à 10 mM puis exposées au F/A, et les cultures exposées uniquement au F/A (∼30 %, n = 5). La survie a augmenté significativement à partir de 50 mM de CIT (46 %) pour atteindre un maximum à 100 mM (51 %, n = 5). Pour ces deux doses de CIT (50 et 100 mM), le nombre de cellules en apoptose tardive/nécrose a diminué significativement par rapport à celui des cultures exposées uniquement au F/A (respectivement 30, 0 et 38 %, n = 4) ;

– aucune différence de survie cellulaire n’a été observée entre les cultures prétraitées par la CIT de 10 à 200 mM puis exposées au H2O2, et les cultures traitées uniquement au H2O2 (∼68 %, n = 3).

En ce qui concerne le cotraitement :

– aucune amélioration de la survie cellulaire n’a été observée entre les cultures cotraitées au F/A et à la CIT de 1 à 200 mM, et les cultures traitées uniquement au F/A (∼45 %, n = 3) ;

– aucune différence de survie cellulaire n’a été constatée entre les cultures cotraitées au H2O2 et à la CIT de 1 à 10 mM, et les cultures traitées uniquement au H2O2 (∼52 %, n = 5). La survie a augmenté significativement à partir de 50 mM de CIT (70 %) pour atteindre un maximum à 100 mM (74 %, n = 5). Lorsque les cultures étaient cotraitées au H2O2 et à la CIT 100 mM, le nombre de cellules en apoptose tardive/nécrose a diminué significativement par rapport à celui des cultures exposées uniquement au H2O2 (respectivement 5 % et 15 %, n = 3).

Conclusion
La CIT protège les cellules rétiniennes contre le stress oxydant induit par F/A seulement lorsqu’elle est apportée en prétraitement. À l’inverse, la CIT protège contre le H2O2 uniquement en cotraitement. Cette différence de résultats suggère deux mécanismes de protection différents selon l’origine du stress.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités