Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Combien d'oméga 3 pour un renforcement immunitaire?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Combien d'oméga 3 pour un renforcement immunitaire?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Mar 2014 01:53

Omega-3 PUFA supplementation and the response to evoked endotoxemia in healthy volunteers
Jane F. Ferguson Molecular Nutrition & Food Research Volume 58, Issue 3, pages 601–613, March 2014

Scope

Fish oil-derived n-3 PUFA may improve cardiometabolic health through modulation of innate immunity. However, findings in clinical studies are conflicting. We hypothesized that n-3 PUFA supplementation would dose-dependently reduce the systemic inflammatory response to experimental endotoxemia in healthy humans.

Methods and results

The Fenofibrate and omega-3 Fatty Acid Modulation of Endotoxemia (FFAME) study was an 8-wk randomized double-blind trial of placebo or n-3 PUFA supplementation (Lovaza 465 mg eicosapentaenoic acid (EPA) + 375 mg docosahexaenoic acid (DHA)) at “low” (1/day, 900 mg) or “high” (4/day, 3600 mg) dose in healthy individuals (N = 60; age 18–45; BMI 18–30; 43% female; 65% European-, 20% African-, 15% Asian-ancestry) before a low-dose endotoxin challenge (LPS 0.6 ng/kg intravenous bolus). The endotoxemia-induced temperature increase was significantly reduced with high-dose (p = 0.03) but not low-dose EPA + DHA compared to placebo. Although there was no statistically significant impact of EPA + DHA on individual inflammatory responses (tumor necrosis factor-α (TNF-α), IL-6, monocyte chemotactic protein (MCP-1), IL-1 receptor agonist (IL-1RA), IL-10, C-reactive protein (CRP), serum amyloid A (SAA)), there was a pattern of lower responses across all biomarkers with high-dose (nine of nine observed), but not low-dose EPA + DHA.

Conclusion

EPA + DHA at 3600 mg/day, but not 900 mg/day, reduced fever and had a pattern of attenuated LPS induction of plasma inflammatory markers during endotoxemia. Clinically and nutritionally relevant long-chain n-3 PUFA regimens may have specific, dose-dependent, anti-inflammatory actions.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Combien d'oméga 3 pour un renforcement immunitaire?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 5 Mar 2014 22:21

Traduction de l’étude : :wink:

Une supplémentation en oméga-3 lors d’une endotoxémie chez des volontaires sains.
Jane F. Ferguson Molecular Nutrition & Food Research Volume 58 , numéro 3 , pages 601-613 , Mars 2014

Faits

Les oméga-3 peuvent améliorer la santé cardiométabolique grâce à l’influence sur l’immunité. Cependant, les résultats des études cliniques sont contradictoires. Nous émettons qu’une supplémentation en oméga-3 peut réduire la réponse inflammatoire induit par l’endotoxémie chez l’homme sain.


Méthodes et résultats
Le fénofibrate et les oméga-3 agissent sur l’endotoxémie (FFAME), cette étude était un essai randomisé en double aveugle de 8 semaines, avec la présence d’un placebo et d’une supplémentation en oméga-3( Lovaza 465 mg d'acide eicosapentaénoïque (EPA ) + 375 mg d'acide docosahexaénoïque (DHA ) ) à «faible dose» ( 1 fois par jour , 900 mg ) ou «à dose élevée» ( 4/jour , 3600 mg ) chez des personnes en bonne santé (n = 60 ; 18-45 ans ; IMC 18-30 ; 43 % de femmes ; 65 % européenne , 20 % d'Afrique , 15 % d'Asie et d' ascendance) devant une endotoxine à faible dose ( LPS 0,6 ng / kg en bolus intraveineux ) . L'augmentation de la température induit l’endotoxémie – mais celle-ci a été réduite de manière significative avec une dose élevée en oméga-3 ( p = 0,03 ), mais pas avec une faible dose d’oméga-3, EPA + DHA par rapport au placebo . Bien qu'il n'y ait pas d'impact statistiquement significatif de la part d'EPA + DHA sur les réponses inflammatoires individuels ( facteur de nécrose tumorale α ( TNF- α ) , IL- 6 , monocytes protéine chimiotactique ( MCP- 1 ) , l'IL- 1 agoniste du récepteur ( IL- 1RA ) , iL- 10 , la protéine C - réactive (CRP ) , le sérum amyloïde a (SAA ) ) , le taux des biomarqueurs était plus élevé avec des doses élevées d’oméga-3, mais pas avec de faible dose d’ EPA + DHA .


Conclusions

L’EPA + DHA à une dose de 3600 mg / jour , mais pas 900 mg / jour ,a permis de réduire la fièvre et une diminution des biomarqueurs inflammatoires pendant l’endotoxémie.
Cliniquement pertinent sur le plan nutritionnel, les oméga-3 peuvent avoir une action spécifique anti-inflammatoire.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités