Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Comment les protéines ne moussant pas font prendre du gras?



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

et causent des problèmes digestifs !

Dietary emulsifiers impact the mouse gut microbiota promoting colitis and metabolic syndrome

Benoit Chassaing Nature (2015) doi:10.1038/nature14232

The intestinal tract is inhabited by a large and diverse community of microbes collectively referred to as the gut microbiota. While the gut microbiota provides important benefits to its host, especially in metabolism and immune development, disturbance of the microbiota–host relationship is associated with numerous chronic inflammatory diseases, including inflammatory bowel disease and the group of obesity-associated diseases collectively referred to as metabolic syndrome. A primary means by which the intestine is protected from its microbiota is via multi-layered mucus structures that cover the intestinal surface, thereby allowing the vast majority of gut bacteria to be kept at a safe distance from epithelial cells that line the intestine1. Thus, agents that disrupt mucus–bacterial interactions might have the potential to promote diseases associated with gut inflammation. Consequently, it has been hypothesized that emulsifiers, detergent-like molecules that are a ubiquitous component of processed foods and that can increase bacterial translocation across epithelia in vitro2, might be promoting the increase in inflammatory bowel disease observed since the mid-twentieth century3. Here we report that, in mice, relatively low concentrations of two commonly used emulsifiers, namely carboxymethylcellulose and polysorbate-80, induced low-grade inflammation and obesity/metabolic syndrome in wild-type hosts and promoted robust colitis in mice predisposed to this disorder. Emulsifier-induced metabolic syndrome was associated with microbiota encroachment, altered species composition and increased pro-inflammatory potential. Use of germ-free mice and faecal transplants indicated that such changes in microbiota were necessary and sufficient for both low-grade inflammation and metabolic syndrome. These results support the emerging concept that perturbed host–microbiota interactions resulting in low-grade inflammation can promote adiposity and its associated metabolic effects. Moreover, they suggest that the broad use of emulsifying agents might be contributing to an increased societal incidence of obesity/metabolic syndrome and other chronic inflammatory diseases.


Messages: 3667
Localisation: Athus
Traduction de l’étude : :wink:

Les émulsifiants alimentaires affectent la flore intestinale chez la souris et apportent une solution dans la colite et le syndrome métabolique.
Benoit Chassaing Nature (2015) doi: 10.1038 / nature14232

Le tractus intestinal est habitée par une communauté vaste et diversifiée de microbes appelés la flore intestinale. Alors que la flore intestinale offre des avantages importants, en particulier dans le le métabolisme et le développement immunitaire, la perturbation de la flore intestinale est associé à de nombreuses maladies inflammatoires chroniques, notamment des maladies inflammatoires intestinales ainsi que les maladies associées à l'obésité, appelés métabolique syndrome. Un principal moyen par lequel l'intestin est protégé, est les structures de mucus multicouches qui couvrent la surface intestinale, permettant ainsi à la grande majorité des bactéries de l'intestin pour être maintenu à une distance des cellules épithéliales qui tapissent l'intestin. Ainsi, des agents qui perturbent les interactions de mucus bactérienne pourraient avoir la possibilité de développer des maladies associées à une inflammation intestinale. Par conséquent, il a été émis l'hypothèse que des émulsifiants, des molécules omniprésente dans les aliments transformés et qui peut augmenter la translocation bactérienne à travers l'épithélium in vitro, et pourraient être le facteur d’augmentation des maladies inflammatoires de l'intestin observée depuis le milieu du XXe siècle. Nous rapportons ici que, chez des souris, des concentrations relativement faibles d’émulsifiants couramment utilisés, à savoir la carboxyméthylcellulose et le polysorbate 80. Le Syndrome métabolique, sous l’action d’ émulsifiant a été à une augmentation des espèces altérés et a augmenté le potentiel pro-inflammatoire. L'utilisation de souris sans germes fécaux et des transplantations a indiqué que de tels changements dans la flore intestinale étaient nécessaires pour l'inflammation et le syndrome métabolique. Ces résultats appuient le concept qui perturbé les interactions de la flore intestinal résultant de l'inflammation et peut favoriser l'adiposité et ses effets métaboliques associés. En outre, ils suggèrent que la large utilisation d'agents émulsifiants pourrait contribuer à une incidence accrue de la société obésité /syndrome métabolique et d'autres maladies inflammatoires chroniques.


Messages: 29299
Reprise de l'étude :

Émulsifiants : leur impact néfaste sur l'intestin
Les additifs utilisés pour rendre certains aliments plus goûteux perturberaient l'équilibre de la flore intestinale. Ils pourraient être associés à divers troubles intestinaux, et à une prise de poids.

Les émulsifiants alimentaires utilisés par l'industrie agroalimentaire pour leur pouvoir de conservation ne seraient pas sans danger pour les consommateurs.

Un microbiote intestinal modifié

Dans une étude publiée dans la revue Nature, des chercheurs de l'Université de Géorgie (États-Unis) ont étudié comment les émulsifiants jouent un rôle néfaste sur l'intestin.

Pour mener cette expérience, les scientifiques ont nourri des souris avec 15 émulsifiants parmi les plus courants sur le marché (polysorbate 80, carmellose...) à des doses comparables à la consommation d'un homme.

L'équipe a alors constaté que l'émulsifiant changeait le microbiote intestinal des souris. Par la suite, les animaux sont devenus obèses et ont développé des problèmes métaboliques, tels que l'intolérance au glucose.

Pire encore, sur les souris souffrant d'inflammation intestinale, les émulsifiants ont augmenté la fréquence des crises et la gravité de la maladie. Pour expliquer ces résultats, l'équipe pointe du doigt la modification des bactéries de la flore intestinale qui ont commencé à digérer la couche de mucus qui protège les intestins, au lieu de digérer les aliments.

En réaction à ces résultats, le principal auteur de l'étude, Benoit Chassaing, explique que « l’augmentation spectaculaire du nombre de patients obèses ou avec des pathologies intestinales au cours des 50 dernières années a eu lieu malgré une génétique humaine cohérente, ce qui suggère un lien avec un facteur environnemental comme l’alimentation. C’est pour cette raison que nous nous sommes intéressés aux additifs modernes ».

Des résultats à vérifier sur l'homme

Enfin, en analysant les bactéries du côlon des rongeurs atteints de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, comme celle de Crohn, les chercheurs ont découvert que la flore intestinale était non seulement moins variée que chez des spécimens sains, mais surtout que les microbes s'étaient rapprochés des cellules intestinales. « Or c'est cela qui cause une inflammation et peut évoluer vers une maladie grave », s'inquiètent-ils. Pour eux, ces résultats inquiétants doivent être confirmés chez l'être humain. Ces études sont prévues pour bientôt, annoncent-ils.

Source

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32852

la question des dosages demande à être clarifiée car je pense que les doses étaient plus élevées que ce qu'ils disent ici
de toute façon, la CMC, on en veut pas


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


cron