Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La créatine lutte contre la dépression chez les femmes

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La créatine lutte contre la dépression chez les femmes

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 12 Aoû 2016 16:18

Creatine for women: a review of the relationship between creatine and the reproductive cycle and female-specific benefits of creatine therapy
Stacey J. Ellery Amino Acids August 2016, Volume 48, Issue 8, pp 1807-1817

The creatine/phosphocreatine/creatine kinase circuit is instrumental in regulating high-energy phosphate metabolism, and the maintenance of cellular energy turnover. The mechanisms by which creatine is able to buffer and regulate cellular energy balance, maintain acid–base balance, and reduce the effects of oxidative stress have led to a large number of studies into the use of creatine supplementation in exercise performance and to treat diseases associated with cellular energy depletion. Some of these studies have identified sex-specific responses to creatine supplementation, as such; there is the perception, that females might be less receptive to the benefits of creatine supplementation and therapy, compared to males. This review will describe the differences in male and female physique and physiology that may account for such differences, and discuss the apparent endocrine modulation of creatine metabolism in females. Hormone-driven changes to endogenous creatine synthesis, creatine transport and creatine kinase expression suggest that significant changes in this cellular energy circuit occur during specific stages of a female’s reproductive life, including pregnancy and menopause.

Recent studies suggest that creatine supplementation may be highly beneficial for women under certain conditions, such as depression. A greater understanding of these pathways, and the consequences of alterations to creatine bioavailability in females are needed to ensure that creatine is used to full advantage as a dietary supplement to optimize and enhance health outcomes for women.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38811
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La créatine lutte contre la dépression chez les femmes

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 12 Aoû 2016 16:28

Creatine target engagement with brain bioenergetics: a dose-ranging phosphorus-31 magnetic resonance spectroscopy study of adolescent females with SSRI-resistant depression
Amino Acids August 2016, Volume 48, Issue 8, pp 1941–1954 Douglas G. Kondo

Major depressive disorder (MDD) often begins during adolescence and is projected to become the leading cause of global disease burden by the year 2030. Yet, approximately 40 % of depressed adolescents fail to respond to standard antidepressant treatment with a selective serotonin reuptake inhibitor (SSRI). Converging evidence suggests that depression is related to brain mitochondrial dysfunction. Our previous studies of MDD in adult and adolescent females suggest that augmentation of SSRI pharmacotherapy with creatine monohydrate (CM) may improve MDD outcomes. Neuroimaging with phosphorus-31 magnetic resonance spectroscopy (31P-MRS) can measure the high-energy phosphorus metabolites in vivo that reflect mitochondrial function. These include phosphocreatine (PCr), a substrate for the creatine kinase reaction that produces adenosine triphosphate.

As part of the National Institute of Mental Health’s experimental medicine initiative, we conducted a placebo-controlled dose-ranging study of adjunctive CM for adolescent females with SSRI-resistant MDD. Participants were randomized to receive placebo or CM 2, 4 or 10 g daily for 8 weeks. Pre- and post-treatment 31P-MRS scans were used to measure frontal lobe PCr, to assess CM’s target engagement with cerebral energy metabolism. Mean frontal lobe PCr increased by 4.6, 4.1 and 9.1 % in the 2, 4 and 10 g groups, respectively; in the placebo group, PCr fell by 0.7 %. There was no group difference in adverse events, weight gain or serum creatinine.

Regression analysis of PCr and depression scores across the entire sample showed that frontal lobe PCr was inversely correlated with depression scores (p = 0.02). These results suggest that CM achieves target engagement with brain bioenergetics and that the target is correlated with a clinical signal. Further study of CM as a treatment for adolescent females with SSRI-resistant MDD is warranted.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38811
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La créatine lutte contre la dépression chez les femmes

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Aoû 2016 19:57

Traduction de l’étude :wink:

La Créatine comme bioénergie du cerveau: une étude de la spectroscopie par résonance de la dose du phosphore-31 chez des adolescentes souffrant de dépression ISRS résistant
Amino Acids Août 2016, Volume 48, numéro 8, pp 1941-1954 Douglas G. Kondo

Le trouble dépressif majeur commence souvent pendant l'adolescence et devrait devenir la principale cause de morbidité mondiale d'ici l'an 2030. Pourtant, environ 40% des adolescents déprimés ne répondent pas à un traitement antidépresseur standard avec un inhibiteur de la recapture de la sérotonine. Nos études antérieures chez les adultes et les adolescentes suggèrent une augmentation de l'efficacité des anti-dépresseurs pharmacothérapie avec la créatine monohydrate. La Neuroimagerie avec du phosphore-31 par spectroscopie par résonance magnétique (31P-MRS) peut mesurer les métabolites de phosphore in vivo qui reflètent la fonction mitochondriale. Ceux-ci comprennent la phosphocréatine (PCr), un substrat pour la réaction de la créatine kinase qui produit l'adénosine triphosphate.

Dans le cadre de l'Institut national de l'initiative de la médecine expérimentale de la santé mentale, nous avons mené une étude de dose allant contrôlée par placebo CM chez les adolescentes souffrant de TDM ISRS résistant. Les participants ont été randomisés pour recevoir soit un placebo ou CM 2, 4 ou 10 g par jour pendant 8 semaines. Le pré et post-traitement des analyses 31P-MRS ont été utilisés pour mesurer le lobe frontal PCr, pour évaluer la cible de l'engagement de CM avec le métabolisme énergétique cérébral. Le Mean lobe frontal PCr a augmenté de 4,6, 4,1 et 9,1% dans les 2, 4 et 10 g par groupes, respectivement; dans le groupe placebo, PCr a diminué de 0,7%. Il n'y avait aucune différence entre les groupes dans les événements indésirables, le gain de poids ou de la créatinine sérique.

L'analyse de régression de PCr et du score de la dépression à travers l'ensemble de l'échantillon a montré que le taux de PCr dans le lobe frontal était inversement corrélée avec des scores de dépression (p = 0,02). Ces résultats suggèrent que CM vient en prise avec la bioénergie du cerveau, et que la cible est en corrélation avec un signal clinique. Une étude plus approfondie du CM comme un traitement pour les adolescentes souffrant de TDM ISRS résistant est garanti.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: La créatine lutte contre la dépression chez les femmes

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 14 Aoû 2016 19:57

Traduction de l’étude :wink:

La créatine pour les femmes : un examen de la relation entre la créatine et les avantages de sur le cycle de reproduction.
Stacey J. Ellery Amino Acids Août 2016, Volume 48, numéro 8, pp 1807-1817

Le circuit de la créatine kinase / phosphocréatine / créatine joue un rôle dans la régulation du métabolisme du phosphate, et le maintien du taux de production de l'énergie cellulaire. Les mécanismes par lesquels la créatine est une mesure de tampon et régule l'équilibre de l'énergie cellulaire, maintien l'équilibre acide-base, et de réduire les effets du stress oxydatif ont conduit à un grand nombre d'études sur l'utilisation de la supplémentation en créatine dans la performance lors de l'exercice et pour traiter des maladies associées avec l'épuisement de l'énergie cellulaire. Certaines de ces études ont identifié des réponses spécifiques au sexe à la supplémentation en créatine, en tant que tels ; il y a la perception, que les femmes pourraient être moins réceptives aux avantages de la supplémentation et la thérapie de la créatine, par rapport aux hommes. Cet avis décrira les différences de sexe masculin et du corps de la femme et de la physiologie qui peuvent expliquer ces différences, et discuter de la modulation endocrinienne apparente du métabolisme de la créatine chez les femmes. Les changements induits par l'hormone-à la synthèse de la créatine endogène, le transport de la créatine et la créatine kinase suggèrent que des changements significatifs dans ce circuit d'énergie cellulaire se produisent au cours des étapes spécifiques de la vie reproductive d'une femme, y compris la grossesse et la ménopause.

Des études récentes suggèrent que la supplémentation en créatine peut être très bénéfique pour les femmes dans certaines conditions, comme la dépression. Une meilleure compréhension de ces voies, et les conséquences des modifications de la biodisponibilité de la créatine chez les femmes sont nécessaires pour assurer que la créatine est utilisée en tant que complément alimentaire pour optimiser et améliorer les résultats de santé pour les femmes.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 3 invités