Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Effet d'un apport haut en protéines après une perte de gras?



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 35829

Effets à long terme d'une augmentation de l'apport en protéines après une perte de poids sur le contenu lipidique intrahépatique et implications pour la sensibilité à l'insuline: une étude PREVIEW
M. Drummen ajpendo.00162.2018

Le but de cette étude était d'évaluer les effets d'une période de maintien du poids comprenant deux régimes alimentaires différents en termes d'apport en protéines après la perte de poids, sur le contenu lipidique intrahépatique et sur les implications pour la sensibilité à l'insuline. Un total de 25 participants [indice de masse corporelle (IMC): 31,1 (3,5 kg / m2; lipides intrahépatiques (IHL): 8,7 (8,3%); glycémie à jeun: 6,4 (0,6 mmol / l; évaluation de l’homéostasie pour la résistance à l’insuline (HOMA- IR): 3,7 (1,6; indice Matsuda: 3,4 (2,9) a débuté un régime alimentaire faible en énergie de 8 semaines suivi d’une période de maintien du poids de 2 ans, avec des recommandations diététiques élevées ou moyennement protéiques.

Au départ, après 6 mois, et après 2 ans, le DHI, le tissu adipeux viscéral (VAT) et le tissu adipeux sous-cutané (SAT) ont été déterminés par spectroscopie / imagerie à résonance magnétique. Les concentrations de glucose et d'insuline, déterminées au cours d'un test oral de glucose, ont été utilisées pour évaluer HOMA-IR et Indice de sensibilité à l'insuline de Matsuda (ISI): l'apport protéique a été mesuré avec une excrétion d'azote urinaire de 24 heures. L'apport en protéines, l'IMC, le droit international humanitaire, le VAT, le SAT, l'HOMA-IR et l'ISI n'ont pas changé de manière différente entre les groupes au cours de l'intervention. groupe entier, IMC, DIH, TVA, SAT, HOMA-IR et ISI ont été modifiés favorablement à 6 mois d 2 ans par rapport aux valeurs initiales (p <0,05). Une analyse sur modèle mixte a montré qu'indépendamment de l'IMC, l'apport en protéines (g / j) à 6 mois était inversement proportionnel au IHL (coefficient: −0,04; P <0,05) et à la TVA (coefficient: −0,01; P <0,05). Globalement, le DIH était positivement corrélé à HOMA-IR (coefficient: 0,10; P <0,01) et inversement corrélé à ISI (coefficient: -0,17; P <0,01), indépendamment de l'IMC.

Un régime alimentaire pauvre en calories mais riche en protéines de 2 ans, réduit les lipides intrahépatiques et le tissu adipeux viscéral. Indépendamment de l'évolution de l'IMC, le DIH était inversement proportionnel à la sensibilité à l'insuline.

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.