Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Effet de la quantité de protéine sur les marqueurs sanguins?



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 35415

Comparaison Des Marqueurs De Sang Chez Les Athlètes De Collège Avec Prise de protéines différentes
Brenda Guadalupe Sanchez-Conchas MEDICINE & SCIENCE IN SPORTS & EXERCISE 2018 S254 Vol. 49 No. 5 Supplement

BUT: Comparer la concentration de plusieurs marqueurs sanguins entre différents
groupes d'absorption des protéines absolues et relatives selon le sexe chez les athlètes universitaires.


Méthodes: Nous avons évalué 248 athlètes (138 hommes [21 ± 3 ans, 74 ± 14 kg, 176 ± 7
cm], 110 femmes [21 ± 2 ans, 62 ± 12 kg, 164 ± 7 cm]) qui ont concouru au niveau national.
Nous avons estimé l'apport en protéines par un rappel de 24 heures d'une journée d'entraînement habituelle.
Par la suite, l'ingestion de protéines absolues (g / jour) et relatives (g / kg / jour) de chaque
l'athlète a été estimé. Ensuite, l'échantillon était divisé par sexe et par quartiles (Q) de
apport en protéines (absolu et relatif). En outre, la chimie du sang a été effectuée
pour évaluer l'acide urique, l'urée, la créatinine, le cholestérol et les triacylglycérides, qui étaient
comparé entre la protéine Q. Nous avons seulement analysé les données des sujets qui avaient le
Rappel de 24 heures et chimie du sang dans un délai de 30 jours maximum
différence.

RÉSULTATS: Les concentrations en créatinine, urée, acide urique et cholestérol chez les hommes
n'a montré aucune différence significative entre l'apport protéique absolu.

était une tendance (p = 0,10) pour les différences de concentration en triacylglycérides entre Q2
et Q4 de l'apport protéique absolu. Aucun marqueur sanguin n'a montré de différences significatives
entre Q d'apport relatif en protéines.


Dans le cas des femmes, aucun marqueur sanguin n'avait différence significative entre Q de l'apport protéique absolu. De même, il n'y avait pas
différences significatives dans la concentration de créatinine, acide urique, triacylglycérides
et cholestérol parmi Q de l'apport protéique relatif. Cependant, il y avait une importante
différence (p = 0,04) des concentrations d'urée entre Q2 et Q4 de la protéine relative
admission. Toutes les concentrations moyennes se situaient dans les limites normales.

CONCLUSIONS: Dans cette étude, aucune différence significative n'a été trouvée dans le sang
marqueurs chez les athlètes masculins et féminins qui ont consommé plus de protéines
que ceux qui consomment moins.
Cependant, l'urée peut différer selon l'apport en protéines
quantités chez les athlètes féminines.


Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 35415

Les marqueurs sanguins chez les athlètes universitaires selon leur Taux d'absorption des protéines végétales / animales
Alejandra Karey Corona-Martinez

BUT: Comparer les marqueurs sanguins d’un groupe d’athlètes de niveau collégial
taux d’apport en protéines végétales / animales contre un groupe d’athlètes de haut niveau
taux d'absorption de protéines végétales / animales.


Méthodes: Nous avons inclus 141 athlètes universitaires (83 hommes et 58 femmes). Nous avons évalué
leur apport total en protéines (protéines végétales et animales) avec un rappel alimentaire de 24 heures. Leur apport en protéines végétales / animales a été calculé et l'échantillon a été divisé
dans les tertiles ajustés par sexe. Nous avons également évalué le cholestérol, les triacylglycérides, le glucose,
taux d’acide urique, d’urée et de créatinine par prélèvement sanguin. Les marqueurs sanguins étaient
comparé entre le premier (ratio faible consommation de protéines végétales / animales, T1) et le
troisième tertiaire (taux élevé d’apport en protéines végétales / animales, T3).

RÉSULTATS: L'absolu (151 ± 82 g vs 106 ± 4 g; p = 0,03) et relatif (2,1 ± 1,0 g / kg
vs 1,4 ± 0,6 g / kg; p = 0,02) l'apport en protéines était plus élevé chez les hommes dans le T1 que chez le T3. le
l'apport en protéines animales était plus élevé dans T1 que T3 (126 ± 76 g vs 60 ± 28 g; p = 0,001), et
l'apport en protéines végétales était plus élevé dans T3 que dans T1 (24 ± 14 g vs 48 ± 17 g; p = 0,001).
Il n'y avait pas de différences significatives dans les marqueurs sanguins entre les hommes dans T1 vs T3.
Chez les femmes, l'absolu (140 ± 51 g vs 63 ± 2 g; p = 0,001) et relatif (2,2 ± 1,0 g / kg vs
1,1 ± 0,6 g / kg; p = 0,001) l'apport en protéines était plus élevé dans T1 que T3. De même, l'animal
l'apport en protéines était plus élevé dans T1 que T3 (118 ± 46 g vs 34 ± 15 g; p = 0,001), cependant,
l'apport en protéines végétales était similaire pour les deux tertiles (T1 23 ± 10 g vs T3 29 ± 16 g;
p = 0,19). La concentration sanguine de créatinine était significativement plus élevée dans T1 comparé
avec T3, et il y avait une tendance à la différence dans les concentrations sanguines d'urée (tableau 1). Tout
d'autres marqueurs sanguins n'ont pas montré de différences significatives; et tous les marqueurs étaient à l'intérieur
valeurs normales.

CONCLUSIONS: Un faible apport en protéines végétales / animales peut ne pas affecter le sang
marqueurs chez les athlètes masculins. Cependant, chez les athlètes féminines, il peut être lié à une
taux sanguin de créatinine.


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.