Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Évolution du cerveau de l’homme: rôle clé des oméga 3

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Évolution du cerveau de l’homme: rôle clé des oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 23 Jan 2018 19:39

Évolution du cerveau de l’homme : les rôles clés du DHA (acide gras oméga-3) et du gène de la Δ6-désaturase
Didier MajouOCL 23 January 2018

Le processus d’hominisation prend en compte notamment l’élargissement du cerveau. Le développement du capital cognitif des hominidés jusqu’à Homo sapiens est le fait d’une coévolution interactive, itérative et intégrative qui a permis une sélection positive. S’il dépend de nombreux facteurs, trois ensembles ressortent : des mutations génétiques, des ressources alimentaires et des stimulations cognitives et comportementales. À partir des australopithèques, qui ont bénéficié de l’inactivation des gènes GULO et uricase, ainsi que de la bipédie, le cerveau du genre Homo a pu avantageusement se développer.

Cette évolution dépend de deux facteurs essentiels. Un facteur déclenchant : un changement climatique progressif. Homo est devenu un consommateur régulier de produits carnés en complément des végétaux et d’insectes. Un facteur stimulant : les mutations sur le gène FADS2 de la Δ6-désaturase, enzyme clé de la synthèse du DHA et de l’acide sapiénique. Le polymorphisme de ce gène apparaît essentiel pour l’adaptation de Homo à son alimentation et pour son évolution.

Il confère un indéniable avantage de productivité en synthèse lipidique (DHA) et peut, en partie, expliquer une sélection positive. Avec l’apport de la cuisson et de nouvelles mutations plus productives de FADS2, le volume cérébral a trouvé son apogée chez Homo neanderthalensis dans un écosystème alimentaire favorable en acide α-linolénique et DHA. Mais, la glaciation de Würm bouleversa cet équilibre et fit apparaître sa fragilité (cerveau, fertilité). Homo sapiens, avec l’avantage de nouveaux variants du gène FADS2, s’adapta à ce rigoureux environnement, mais l’Homme de Néandertal ne put le faire et disparut.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités