Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Glucides réduisent les problèmes intestinaux liés au sport

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Glucides réduisent les problèmes intestinaux liés au sport

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 22 Jan 2017 17:52

Gut-training: The impact of two weeks repetitive gut-challenge during exercise on gastrointestinal status, glucose availability, fuel kinetics, and running performance.

Ricardo J.S. Costa Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme Publié sur le Web 19 January 2017.

Background: Due to gastrointestinal tract adaptability, the study aimed to determine the impact of two weeks gut-training protocol over two weeks on gastrointestinal status, blood glucose availability, fuel kinetics, and running performance.

Methods: Endurance runners (n= 25) performed a gut-challenge trial (GC1), comprising of 2 h running exercise at 60% VO2max whilst consuming gel-discs containing 30 g carbohydrates (2:1 glucose-fructose, 10% w/v) every 20 min, and a 1 h distance test. Participants were then randomly assigned to a carbohydrate gel-disc (CHO-S), carbohydrate food (CHO-F), or placebo (PLA) gut-training group for a two weeks repetitive gut-challenge intervention. Participants then repeated a second gut-challenge trial (GC2).

Results: Gastrointestinal symptoms reduced in GC2 on CHO-S (60%; p= 0.008) and CHO-F (63%; p= 0.046); reductions were greater than PLA (p< 0.05). H2 peak was lower in GC2 on CHO-S (mean (CI): 6 (4-8) ppm) compared with CHO-F (9 (6-12) ppm) and PLA (12 (2-21) ppm) (trial*time: p< 0.001). Blood glucose concentration was higher in GC2 on CHO-S (7.2 (6.3-8.1) mMol·L-1) compared with CHO-F (6.1 (5.7-6.5) mMol·L-1) and PLA (6.2 (4.9-7.5) mMol·L-1) (trial*time: p= 0.015). No difference in oxidation rates, plasma I-FABP and cortisol concentrations were observed between groups and trials. Distance test improved on CHO-S (5.2%) and CHO-F (4.3%) in GC2, but not on PLA (-2.1%) (trial*time: p= 0.009).

Conclusion: Two weeks of gut-training with CHO-S and CHO-F improved gastrointestinal symptoms and running performance compared with PLA. CHO-S also reduced malabsorption and increased blood glucose availability during endurance running compared with PLA.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Glucides réduisent les problèmes intestinaux liés au spo

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 25 Jan 2017 12:33

Traduction de l’étude :wink:

Gut-training: L'impact de deux semaines répétitives de l'exercice sur l'état gastro-intestinal, la disponibilité du glucose, la cinétique des glucides, et la performance.
Ricardo J.S. Costa Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme Publié sur le Web 19 janvier 2017.

Contexte: En raison de l'adaptabilité du tractus gastro-intestinal, l'étude visait à déterminer l'effet de deux semaines de protocole d'entraînement intestinal sur deux semaines sur l'état gastro-intestinal, la disponibilité de glucose sanguin, la cinétique des glucides et les performances.

Méthodes: Les coureurs d'endurance (n = 25) ont effectué un test de provocation intestinale (CG1) comprenant 2 h d'exercice à 60% de VO2max tout en consommant des disques de gel contenant 30 g de glucides (glucose-fructose 2: 1, V) toutes les 20 minutes, et un test de 1 h de distance. Les participants ont ensuite été assignés au hasard à un groupe d'hydrate de carbone (CHO-S), d'aliment de glucides (CHO-F), ou de placebo (PLA) pour une intervention répétée de deux semaines. Les participants ont ensuite répété un deuxième essai de provocation intestinale (GC2).

Résultats: Les symptômes gastro-intestinaux ont diminué en GC2 sur CHO-S (60%; p = 0,008) et CHO-F (63%; p = 0,046); Les réductions étaient supérieures à la PLA (p <0,05). Le pic de H2 était plus faible en GC2 sur CHO-S (moyenne (CI): 6 (4-8) ppm) que pour CHO-F (9 (6-12) ppm) et PLA (12-2-21) ppm Essai * temps: p <0,001). La concentration de glucose sanguin était plus élevée dans GC2 sur CHO-S (7,2 (6,3-8,1) mMol·L-1) que pour CHO-F (6,1 (5,7-6,5) mMol·L-1) et PLA (6,2 (4,9-7,5 ) MMol·L-1) (temps d'essai *: p = 0,015). Aucune différence dans les taux d'oxydation, les concentrations plasmatiques d'I-FABP et de cortisol n'ont été observées entre les groupes et les essais. Le test de distance a été amélioré sur le CHO-S (5,2%) et le CHO-F (4,3%) dans le GC2, mais pas sur le PLA (-2,1%) (temps d'essai *: p = 0,009).

Conclusion: Deux semaines d'entraînement intestinal avec CHO-S et CHO-F ont amélioré les symptômes gastro-intestinaux et les performances de course comparativement à la PLA. Le CHO-S a également réduit la malabsorption et la disponibilité accrue de glucose dans le sang pendant la course d'endurance par rapport à la PLA.Suggérer une modification
Suggérer une modification
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités