Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les œufs aident à vivre plus longtemps

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les œufs aident à vivre plus longtemps

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 19 Jan 2017 06:45

Pendant 20 ans, le spécialiste nous disait que manger des œufs allait nous tuer dans d’atroces souffrances. Toute ressemblance avec ce que le spécialiste nous explique aujourd'hui à propos de la caséine ne serait que fortuit

Dietary Protein Sources and All-Cause and Cause-Specific Mortality: The Golestan Cohort Study in Iran
American Journal of Preventive Medicine Volume 52, Issue 2, February 2017, Pages 237–248 Maryam S. Farvid

Dietary protein comes from foods with greatly different compositions that may not relate equally with mortality risk. Few cohort studies from non-Western countries have examined the association between various dietary protein sources and cause-specific mortality. Therefore, the associations between dietary protein sources and all-cause, cardiovascular disease, and cancer mortality were evaluated in the Golestan Cohort Study in Iran.

Methods

Among 42,403 men and women who completed a dietary questionnaire at baseline, 3,291 deaths were documented during 11 years of follow up (2004–2015). Cox proportional hazards models estimated age-adjusted and multivariate-adjusted hazard ratios (HRs) and 95% CIs for all-cause and disease-specific mortality in relation to dietary protein sources. Data were analyzed from 2015 to 2016.

Results

Comparing the highest versus the lowest quartile, egg consumption was associated with lower all-cause mortality risk (HR=0.88, 95% CI=0.79, 0.97, ptrend=0.03). In multivariate analysis, the highest versus the lowest quartile of fish consumption was associated with reduced risk of total cancer (HR=0.79, 95% CI=0.64, 0.98, ptrend=0.03) and gastrointestinal cancer (HR=0.75, 95% CI=0.56, 1.00, ptrend=0.02) mortality. The highest versus the lowest quintile of legume consumption was associated with reduced total cancer (HR=0.72, 95% CI=0.58, 0.89, ptrend=0.004), gastrointestinal cancer (HR=0.76, 95% CI=0.58, 1.01, ptrend=0.05), and other cancer (HR=0.66, 95% CI=0.47, 0.93, ptrend=0.04) mortality. Significant associations between total red meat and poultry intake and all-cause, cardiovascular disease, or cancer mortality rate were not observed among all participants.

Conclusions

These findings support an association of higher fish and legume consumption with lower cancer mortality, and higher egg consumption with lower all-cause mortality.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38839
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les œufs aident à vivre plus longtemps

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Jan 2017 18:25

Traduction de l’étude :wink:

Des sources de protéines alimentaires et la mortalité de toutes causes et certaines causes spécifiques: L'étude de cohorte de Golestan en Iran
American Journal of Preventive Medicine Volume 52, Numéro 2, Février 2017, Pages 237-248 Maryam S. Farvid

La protéine provient d'aliments avec des compositions très différentes qui peuvent ne pas correspondre également au risque de mortalité. Peu d'études de cohortes de pays non occidentaux ont examiné l'association entre diverses sources de protéines diététiques et la mortalité par cause. Par conséquent, les associations entre les sources de protéines alimentaires et toutes les causes, les maladies cardiovasculaires et la mortalité par cancer ont été évaluées dans l'étude de la cohorte de Golestan en Iran.

Méthodes
Parmi 42 403 hommes et femmes qui ont rempli un questionnaire nutritionnel au début du programme, 3 291 décès ont été documentés pendant 11 ans de suivi (2004-2015). Les modèles de risques proportionnels de Cox ont estimé des ratios de risque ajustés selon l'âge et ajustés à plusieurs variables (HR) et des IC de 95% pour toutes les causes et la mortalité par maladie en fonction des sources de protéines alimentaires. Les données ont été analysées de 2015 à 2016.

Résultats
Comparant le quartile le plus élevé par rapport au quartile le plus bas, la consommation d'œufs a été associée à un risque de mortalité toutes causes confondues (HR = 0,88, IC 95% = 0,79, 0,97, ptrend = 0,03). Dans l'analyse multivariée, le plus haut rapport au quartile le plus faible de la consommation de poisson a été associé à un risque réduit de risque de cancer (HR = 0,79, IC 95% = 0,64, 0,98, ptrend = 0,03) et de cancer gastro-intestinal (HR = 0,75, IC 95% 0,56, 1,00, ptrend = 0,02). Le taux de mortalité le plus élevé par rapport au quintile le plus faible a été associé à une diminution du risque de cancer (HR = 0,72, IC 95% = 0,58, 0,89, ptrend = 0,004), du cancer gastro-intestinal (HR = 0,76, IC 95% = 0,58, 0,05), et d'autres cancers (HR = 0,66, IC 95% = 0,47, 0,93, ptrend = 0,04). On n'a pas observé d'association significative entre la consommation totale de viande rouge et de volaille et toutes les causes, les maladies cardiovasculaires ou le taux de mortalité par cancer chez tous les participants.

Conclusions
Ces résultats appuient une association de consommation plus élevée de poisson et de légumineuses avec une mortalité par cancer plus faible et une consommation d'œufs plus élevée avec une mortalité inférieure.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: AdsBot [Google], Google [Bot] et 1 invité