Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les oméga 3 aident à rester en bonne santé

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Re: Les oméga 3 aident à rester en bonne santé

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 20 Juil 2017 16:02

High intake of fatty fish, but not of lean fish, affects serum concentrations of TAG and HDL-cholesterol in healthy, normal-weight adults: a randomised trial
Ingrid V. Hagena British Journal of Nutrition. Published online: 01 July 2016


The aim of the present study was to examine whether high intake of lean or fatty fish (cod and farmed salmon, respectively) by healthy, normal-weight adults would affect risk factors of type 2 diabetes and CVD when compared with lean meat (chicken). More knowledge is needed concerning the potential health effects of high fish intake (>300 g/week) in normal-weight adults. In this randomised clinical trial, thirty-eight young, healthy, normal-weight participants consumed 750 g/week of lean or fatty fish or lean meat (as control) for 4 weeks at dinner according to provided recipes to ensure similar ways of preparations and choices of side dishes between the groups. Energy and macronutrient intakes at baseline and end point were similar in all groups, and there were no changes in energy and macronutrient intakes within any of the groups during the course of the study.

High intake of fatty fish, but not lean fish, significantly reduced TAG and increased HDL-cholesterol concentrations in fasting serum when compared with lean meat intake. When compared with lean fish intake, fatty fish intake increased serum HDL-cholesterol. No differences were observed between lean fish, fatty fish and lean meat groups regarding fasting and postprandial glucose regulation.

These findings suggest that high intake of fatty fish, but not of lean fish, could beneficially affect serum concentrations of TAG and HDL-cholesterol, which are CVD risk factors, in healthy, normal-weight adults, when compared with high intake of lean meat.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38839
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Les oméga 3 aident à rester en bonne santé

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 21 Juil 2017 17:51

Traduction de l’étude :wink:

Une consommation élevée de poisson gras, mais pas de poisson maigre, affecte les concentrations sériques en TAG et HDL-cholestérol chez des adultes sains et normaux: un essai randomisé
Ingrid V. Hagena British Journal of Nutrition. Publié en ligne: 01 juillet 2016


L'objectif de la présente étude était d'examiner si une consommation élevée de poissons maigres ou gras (morue et saumon d'élevage, respectivement) par des adultes sains et normaux affecteraient les facteurs de risque du diabète de type 2 et des MCV par rapport à la viande maigre (poulet) . Des connaissances supplémentaires sont nécessaires en ce qui concerne les effets potentiels sur la santé de la consommation élevée de poisson (> 300 g / semaine) chez des adultes en poids normal. Dans cet essai clinique randomisé, 38 jeunes, sujets sains et normaux ont consommé 750 g / semaine de poisson maigre ou gras ou de viande maigre (comme témoin) pendant 4 semaines au dîner.Les apports d'énergie et de macronutriments à la ligne de base et au point final étaient similaires dans tous les groupes, et aucun changement dans les apports d'énergie et de macronutriments au sein de l'un des groupes au cours de l'étude.

:lol: Une forte consommation de poisson gras, mais pas de poisson maigre, a réduit considérablement le TAG et l'augmentation des concentrations de HDL-cholesterol dans le sérum en jeûne par rapport à l'apport en viande maigre. Par rapport à la consommation de poisson maigre, la consommation de poisson gras augmente le taux de cholestérol HDL sérique. Aucune différence n'a été observée entre les poissons maigres, les poissons gras et les groupes de viande maigre en ce qui concerne le jeûne et la glycémie postprandiale.

Ces résultats suggèrent qu'une consommation élevée de poissons gras, mais pas de poisson maigre, pourrait affecter de manière bénéfique les concentrations sériques de TAG et HDL-cholestérol, qui sont des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire, chez des adultes sains et normaux, par rapport à une consommation élevée de viande maigre .
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité