Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les oméga 3 contre le cancer de la peau

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les oméga 3 contre le cancer de la peau

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 10 Aoû 2013 23:45

Omega-3 polyunsaturated fatty acids selectively inhibit growth in neoplastic oral keratinocytes by differentially activating ERK1/2
Zacharoula Nikolakopoulou Carcinogenesis (2013) First published online: July 26, 2013

The long chain omega-3 polyunsaturated fatty acids (n-3 PUFAs), eicosapentaenoic acid (EPA) and its metabolite docosahexaenoic acid (DHA), inhibit cancer formation in vivo but their mechanism of action is unclear. ERK1/2 activation and inhibition have both been associated with the induction of tumor cell apoptosis by n-3 PUFAs. We show here that low doses of EPA, in particular, inhibited the growth of pre-malignant and malignant keratinocytes more than their normal counterparts by a combination of cell cycle arrest and apoptosis. The growth inhibition of the oral squamous cell carcinoma (SCC) lines but not normal keratinocytes, by both n-3 PUFAs was associated with epidermal growth factor receptor (EGFR) autophosphorylation, a sustained phosphorylation of ERK1/2 and its downstream target p90RSK but not with phosphorylation of the PI3 kinase target Akt. Inhibition of EGFR with either the EGFR kinase inhibitor AG1478, or an EGFR blocking antibody, inhibited ERK1/2 phosphorylation and the blocking antibody partially antagonized growth inhibition by EPA, but not by DHA. DHA generated more reactive oxygen species and activated more JNK than EPA, potentially explaining its increased toxicity to normal keratinocytes. Our results show that, in part, EPA specifically inhibits SCC growth and development by creating a sustained signaling imbalance to amplify the EGFR/ERK/p90RSK pathway in neoplastic keratinocytes to a supra-optimal level, supporting the chemopreventative potential of EPA, whose toxicity to normal cells might be reduced further by blocking its metabolism to DHA. Furthermore, ERK1/2 phosphorylation may have potential as a biomarker of n-3 PUFA function in vivo.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38841
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 11 Aoû 2013 21:20

Traduction de l'étude : :wink:

Les oméga-3, acides gras polyinsaturés, inhibent la croissance des kératinocytes par activation de ERK1 / 2Zacharoula Nikolakopoulou Carcinogenesis (2013) d'abord publié en ligne le 26 Juillet, 2013

Les oméga-3, (AGPI n-3), l'acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexaénoïque son métabolite (DHA), inhibent la formation de cancers in vivo, mais le mécanisme in vivo n’est pas clair. L’activation et l’inhibition de ERK1 / 2, associés à l’activation de l’apotose des cellules tumorales par AGPI n-3. Nous montrons ici que de faibles doses d'EPA, en particulier, ont inhibé la croissance des kératinocytes pré-malignes et malignes et ce, plus que leurs homologues par une combinaison de l'arrêt du cycle cellulaire et l'apoptose. L'inhibition de la croissance des carcinomes à cellules squameuses (SCC), les kératiocytes anomales, par une prise d’AGPI n-3 a été associée avec l’autophosphorylation du récepteur épidermique, une phosphorylation soutenue par ERK1 / 2, mais pas par la phosphorylation de la kinase PI3 .L'inhibition de l'EGFR soit avec l'inhibiteur de la kinase de l'EGFR AG1478, ou par un anticorps de blocage de l'EGFR, a inhibée l’ERK1 / 2 et de la phosphorylation de l'anticorps. Par blocage de la croissance par EPA mais avec DHA. DHA a généré des espèces oxygénées réactives et plus active qu’avec l'EPA, ce qui pourrait expliquer sa toxicité accrue sur les kératinocytes normaux. Nos résultats montrent que, en partie, l'EPA inhibe spécifiquement la croissance et le développement CSC en créant un déséquilibre de signalisation soutenue dans l’amplification de la voie EGFR/ERK/p90RSK aux niveaux des kératinocytes néoplasiques à un niveau supra-optimale, en soutenant le potentiel chimiopréventifs de l'EPA, dont la toxicité pour cellules normales peuvent être réduites davantage en bloquant son métabolisme de DHA. En outre, la phosphorylation d’ERK1 / 2 peut avoir un potentiel comme un biomarqueur fonctionnel d’oméga-3.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 3 invités