Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les oméga 3 protègent le cerveau du vieillissement

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les oméga 3 protègent le cerveau du vieillissement

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 22 Oct 2013 23:49

Circulating Omega‐3 Polyunsaturated Fatty Acids and Subclinical Brain Abnormalities on MRI in Older Adults: The Cardiovascular Health Study
Jyrki K. Virtanen J Am Heart Assoc. 2013; 2: e000305

Consumption of tuna or other broiled or baked fish, but not fried fish, is associated with fewer subclinical brain abnormalities on magnetic resonance imaging (MRI). We investigated the association between plasma phospholipid omega‐3 polyunsaturated fatty acids (PUFAs), objective biomarkers of exposure, and subclinical brain abnormalities on MRI.

Methods and Results In the community‐based Cardiovascular Health Study, 3660 participants aged ≥65 underwent brain MRI in 1992–1994, and 2313 were rescanned 5 years later. MRIs were centrally read by neuroradiologists in a standardized, blinded manner. Participants with recognized transient ischemic attacks or stroke were excluded. Phospholipid PUFAs were measured in stored plasma collected in 1992–1993 and related to cross‐sectional and longitudinal MRI findings. After multivariable adjustment, the odds ratio for having a prevalent subclinical infarct was 0.60 (95% CI, 0.44 to 0.82; P for trend=0.001) in the highest versus lowest long‐chain omega‐3 PUFA quartile.

Higher long‐chain omega‐3 PUFA content was also associated with better white matter grade, but not with sulcal or ventricular grades, markers of brain atrophy, or with incident subclinical infarcts. The phospholipid intermediate‐chain omega‐3 PUFA alpha‐linolenic acid was associated only with modestly better sulcal and ventricular grades. However, this finding was not supported in the analyses with alpha‐linolenic acid intake.

Conclusions Among older adults, higher phospholipid long‐chain omega‐3 PUFA content was associated with lower prevalence of subclinical infarcts and better white matter grade on MRI. Our results support the beneficial effects of fish consumption, the major source of long‐chain omega‐3 PUFAs, on brain health in later life. The role of plant‐derived alpha‐linolenic acid in brain health requires further investigation.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38841
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 23 Oct 2013 20:24

Traduction de l’étude : :wink:

Le taux d’oméga-3 circulant et les anomalies cérébrales subcliniques à l’IRM chez les personnes âgées : Cardiovascular Health Study
Jyrki K. Virtanen J Am Assoc cardiaque . 2013; 2: e000305

La consommation en thon ainsi que d’autres poissons grillés ou cuits au four, mais pas les poissons frits, sont associés à une diminution des anomalies cérébrales subcliniques visualisées grace à l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Nous avons étudié l’association entre les phospholipides plasmatiques et les acides gras polyinsaturés (AGPI), biomarqueurs objectifs des anomalies cérébrales au niveau de l’IRM.

Méthodes et résultats : intégrant l’étude de la Cardiovascular Health Study, 3660 participants âgés ≥ 65 ans ont subi une IRM cérébrale en 1992-1994, 2313 participants ont été ré-analysées 5 ans plus tard. Les résultats des IRM ont été centralisés et analysés par des neuroradiologistes de manière aveugle. Les participants ayant des attaques ischémiques transitoires reconnues ou ayant subit des accidents vasculaires cérébraux ont été exclus de l’étude. Les phospholipides des AGI, recueillies en 1992-1993, ont été mesurés dans le plasma et liés aux résultats de l’IRM de façon transversales et longitudinales. Après l’ajustement multivarié, le ratio pour subir un infarctus infraclinique était de 0,60 ( IC 95%, de 0,44 à 0,82 ; p pour la tendance = 0,001), en comparaison aux oméga-3.

Un contenu plus élevé en oméga-3 a également été associé à une meilleure qualité de la matière blanche, mais avec des teneurs de sulcales ou ventriculaires, qui sont les marqueurs de l’atrophie du cerveau, ou avec des incidents d’infarctus subcliniques. Les phospholipides d’oméga-3 (acide alpha-linolénique) sont associés seulement avec une meilleure qualité ventriculaires , mais ce n’est pas significatif. Toutefois, cette conclusion n’est pas pris en charge par les analyses en fonction de l’apport en acide alpha- linolénique.

Conclusions : chez les personnes âgées, les phospholipides d’oméga-3 de concentration plus élevé, était associé à une prévalence plus faible d’infarctus infraclinique et une meilleure qualité de matière blanche, observé à l’IRM. Nos résultats montrent des effets bénéfiques d’une consommation en poisson, principale source d’oméga-3, sur la santé du cerveau et de la longévité. Le rôle de l’origine végétale d’acide alpha-linolénique sur la santé du cerveau, nécessite une enquête plus approfondie.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], Google [Bot] et 1 invité
cron