Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les oméga 3 protègent les reins

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les oméga 3 protègent les reins

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 19 Juin 2013 00:11

Long-Term Fish Intake Preserves Kidney Function in Elderly Individuals: The Ikaria Study
Journal of Renal Nutrition Volume 23, Issue 4 , Pages e75-e82, July 2013 Christina Chrysohoou

The aim of this work was to evaluate the correlation between the amount of weekly fish intake and kidney function as measured by creatinine clearance (CCr) rate among elderly inhabitants of Ikaria Island, a place that has been related to an increased rate of longevity.

Methods
From June to October of 2009, 673 males and females, aged 65-100 years and long-term residents of Ikaria Island were enrolled. Of those, 328 (75 ± 7 years) were males and 339 (75 ± 6 years) were females. Nutritional habits, including fish intake, were evaluated using a validated, semi-frequent food questionnaire and the MedDietScore. Urea and creatinine were measured, and CCr rate was estimated by the Cockcroft-Gault formula.

Results
Eighty-four percent of participants reported fish consumption of more than 150 g/week; 35% had moderate to severe CCr (<60 mL). Crude analysis revealed that CCr rate was positively associated with fish intake (b ± SE per 100 g/day: 24 ± 9, P = .007); multiple linear regression analysis confirmed the previous finding (b ± SE per 100 g/day: 11 ± 2, P = .001) after adjusting for overall dietary habits through the MedDietScore and other potential confounders. Fish intake was positively associated with CCr. Furthermore, multi-adjusted logistic regression analysis showed that fish consumption of 100 g/day increased the likelihood by 121% of having a CCr greater than 60 mL (95% confidence interval 10%-343%).

Conclusions
Long-term fish consumption was independently associated with improved kidney function among elderly individuals, a finding that extends the current knowledge regarding the benefits of fish intake on human health.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38839
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 19 Juin 2013 07:16

Traduction de l'étude : :wink:

L’apport alimentaire en poisson sur le long terme préserve la fonction rénale chez les personnes âgées. : l’étude Ikaria
Journal of Nutrition rénale Volume 23, Issue 4, Pages e75-e82, Juillet 2013 Christina Chrysohoou

Le but de ce travail était d’évaluer la corrélation entre la fréquence de la consommation de poisson par semaine et la fonction rénale telle que mesurée par la clairance de la créatinine (CCR) entre les différents habitants âgés de l'île d'Ikaria, un endroit qui a été liée à une augmentation du taux de longévité.

Méthodes.
De Juin à Octobre 2009, 673 hommes et femmes, âgés de 65 à 100 ans ainsi que les résidents de long terme de l'île d'Ikaria étaient inscrits. De ce nombre, 328 (75 ± 7 ans) étaient des hommes et 339 (75 ± 6 ans) étaient des femmes. Les habitudes alimentaires, y compris la consommation de poisson, ont été évalués à l’aide d’une questionnaire de fréquence alimentaire validée et aussi par le MedDietScore. L’urée et la créatinine ont été mesurées, le taux de CCr a été estimée par la formule de Cockcroft-Gault

Résultats
80% des participants ont déclaré une consommation de poisson de plus de 150g/semaine, 35% avaient un taux de CCR modéré à sévère (CCR <60 mL). L’analyse brute a révélée que le taux de CCR était positivement associée à la consommation de poisson (b ± SE 100 g / jour: 24 ± 9, P = .007), l’analyse de régression linéaire multiple a confirmé la conclusion précédente (b ± SE 100 g / jour: 11 ± 2, P = .001), après ajustement pour tenir compte des habitudes alimentaires globales et à travers le MedDietScore ainsi que d’autres facteurs de confusions potentiels. La consommation de poisson était associée positivement à la CCR. En outre, l’analyse de régression logistique multi-ajusté a montré qu’une consommation de poisson de 100g/j a augmenté la probabilité de 121% d'avoir une CCR supérieure à 60 mL (intervalle de confiance de 95% à 10% -343%).

Conclusions.
La consommation de poisson sur le long terme était indépendamment associée à une fonction rénale améliorée chez les personnes âgées, un constat qui étend les connaissances actuelles concernant les avantages de la consommation de poisson sur la santé humaine.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités