Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Les protéines accélèrent le métabolisme



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

et protègent donc de la prise excessive de graisse

Effect of protein overfeeding on energy expenditure measured in a metabolic chamber
George A Bray Am J Clin Nutr March 2015 vol. 101 no. 3 496-505

Background: Energy expenditure (EE) increases with overfeeding, but it is unclear how rapidly this is related to changes in body composition, increased body weight, or diet.

Objective: The objective was to quantify the effects of excess energy from fat or protein on energy expenditure of men and women living in a metabolic chamber.

Design: We conducted a randomized controlled trial in 25 participants who ate ∼40% excess energy for 56 d from 5%, 15%, or 25% protein diets. Twenty-four-hour EE (24EE) and sleeping EE (SleepEE) were measured on days 1, 14, and 56 of overfeeding and on day 57 while consuming the baseline diet (usually day 57). Metabolic and molecular markers of muscle metabolism were measured in skeletal muscle biopsy specimens.

Results: In the low-protein diet group whose excess energy was fat, the 24EE and SleepEE did not increase during the first day of overfeeding. When extra energy contained protein, both 24EE and SleepEE increased in relation to protein intake (r = 0.50, P = 0.02). The 24EE over 8 wk in all 3 groups was correlated with protein intake (r = 0.60, P = 0.004) but not energy intake (r = 0.16; P = 0.70). SleepEE was unchanged by overfeeding in the low-protein diet group, and baseline surface area predicted increased 24EE in this group. Protein and fat oxidation were reciprocally related during overfeeding. Observed 24EE was higher than predicted on days 1 (P ≤ 0.05), 14 (P = 0.0001), and 56 (P = 0.0007). There was no relation between change in fat mass and change in EE.

Conclusions: Excess energy, as fat, does not acutely increase 24EE, which rises slowly as body weight increases. Excess energy as protein acutely stimulates 24EE and SleepEE. The strongest relation with change in 24EE was the change in energy expenditure in tissue other than muscle or fat-free mass.


Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l’étude : :wink:

L’effet d’une suralimentation en protéine sur la dépense énergétique a été mesuré dans une chambre métabolique.
George A Bray Am J Clin Nutr 2015 Mars vol. 101 no. 3496-505

Contexte: La dépense énergétique (EE) augmente avec la suralimentation, mais nous ignorons le mécanisme sous-jacent dans le changement de la composition corporelle, l’augmentation du poids, ou l’alimentation.

Objectif: quantifier les effets de l'excès énergétique provenant des lipides ou des protéines sur les dépenses d'énergétiques des hommes et des femmes dans une chambre métabolique.

Design: Nous avons mené un essai contrôlé randomisé chez 25 participants qui ont mangé ~ 40% d'énergie en plus pendant 56 jours à partir de 5%, 15%, ou 25% de protéines. Vingt-quatre heures EE (24ee) et le sommeil EE (SleepEE) mesurée aux jours 1, 14 et 56 de la suralimentation et le jour 57, tout en consommant le régime alimentaire de base (habituellement de jour 57). Les marqueurs métaboliques et des marqueurs moléculaires du métabolisme musculaire ont été à partir de biopsie musculaire.

Résultats: Dans le groupe du régime pauvre en protéines et riche en graisse le métabolisme n'a pas augmenté pendant le premier jour de la suralimentation. Les protéines ont augmentéle métabolisme (r = 0,50 P = 0,02). Le 24ee sur 8 semaines dans les 3 groupes sont corrélés avec l'apport en protéines (r = 0,60, P = 0,004) mais pas au niveau de l'apport énergétique (r = 0:16; P = 0,70). SleepEE a été inchangée par la suralimentation dans le groupe régime pauvre en protéines. Les protéines et l'oxydation des graisses réciproquement liées pendant la phase de suralimentation. 24ee a observé un niveau plus élevé sur les jours 1 (P ≤ 0,05), 14 (P = 0,0001), et 56 (P = 0,0007). Il n’y a pas de relation entre le changement de la masse grasse et de changement dans l'EE.

Conclusions: L'énergie excédentaire sous forme de graisse n’augmente pas dans une phase aigue de 24ee, qui s’élève lentement avec les augmentations de poids corporel. L'énergie excédentaire sous forme de protéines stimule de façon aiguë 24ee et SleepEE. La relation la plus forte avec changement de 24ee ce que le changement de la dépense énergétique dans le tissu autre que musculaire ou la masse maigre.


Messages: 74
Sincèrement, je n'ai rien compris.

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

tu as lu combien de fois?


Messages: 74
4 fois pour la version française.

1 fois pour la version anglaise :)

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

visiblement, ce n'est pas assez
on dit qu'il faut 7 fois pour apprendre les choses


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.