Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Les protéines animales, plus efficaces que les végétales



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Les protéines animales, plus efficaces que les végétales pour maintenir la masse musculaire des seniors

Association of protein intake with the change of lean mass among elderly women: The Osteoporosis Risk Factor and Prevention – Fracture Prevention Study (OSTPRE-FPS)
Masoud Isanejada 2015 Journal of Nutritional Science / Volume 4 / , e41

Low protein intake can lead to declined lean mass (LM) in elderly. We examined the associations of total protein (TP), animal protein (AP) and plant protein (PP) intakes with LM. The association of TP intake with LM change was further evaluated according to weight change status. This cross-sectional and prospective cohort study included 554 women aged 68 (sd 1·9) years from the Osteoporosis Risk Factor and Prevention – Fracture Prevention Study (OSTPRE-FPS). The intervention group (n 270) received daily cholecalciferol (800 IU; 20 μg) and Ca (1000 mg) for 3 years while the control group received neither supplementation nor placebo (n 282).

At the baseline TP and AP intakes were positively associated with LM and trunk LM, TP was associated also with appendicular LM (aLM). Follow-up results showed that in the total population and the intervention group, higher TP and AP were associated with increased LM and aLM (P ≤ 0·050). No such associations were observed in the control group. PP intake was also associated with aLM change in the total population. Overall, the associations were independent of fat mass. Further, among weight maintainers, TP intake was positively associated with LM, aLM and trunk LM changes (P ≤ 0·020).

In conclusion, dietary TP, especially AP, intake may be a modifiable risk factor for sarcopenia by preserving LM in the elderly.


Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l’étude :wink:

L’association entre l’apport entre les protéines sur le changement de la masse maigre chez les femmes âgées : le facteur de risque de l’ostéoporose et sa prévention (OSPRE-FPS)
Masoud Isanejada 2,015 Journal of Nutritional Sciences / Volume 4 /, e41

Un faible apport en protéine peut mener à une déclinaison de la masse maigre (LM) chez les personnes âgées. Nous avons examiné les associations entre les protéines totales (TP), les protéines animales (AP), et les protéines végétales (PP), avec un apport en LM. L’apport en TP, avec des apports en LM, a été évalué par rapport à la modification du poids.

Cette étude de cohorte transversale et prospective a inclus 554 femmes âgées de 68 (SD 1 • 9) ans à partir du facteur de risque d'ostéoporose et de la prévention (de OSTPRE-FPS). Le groupe d'intervention (n 270) a reçu une dose de cholécalciférol quotidienne (800 UI; 20 ug) et Ca (1000 mg) pendant 3 ans, tandis que le groupe témoin n'a reçu ni la supplémentation ni placebo (n 282).
Avec la TP de base et les apports en AP ont été positivement associée à la LM et tronc LM, donc le TP est associé à appendiculaire LM (ALM). Les résultats du suivi ont montré que dans la population totale et le groupe d'intervention, le TP supérieur et AP ont été associés à LM accrue et ALM (P ≤ 0 • 050). Aucune de ces associations n’ont été observées dans le groupe de contrôle. PP est associée au changement ALM dans la population totale. Dans l'ensemble, les associations étaient indépendantes de la masse grasse. TP est associée positivement avec LM, ALM et les modifications du poids avec LM (P ≤ 0 • 020).

En conclusion, TP, en particulier des AP, l'apport peut être un facteur de risque modifiable de la sarcopénie en préservant LM chez les personnes âgées


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.