Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Les protéines en post-training aident à brûler plus de gras



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Dietary macronutrient distribution influences postexercise substrate utilization in women: a cross-sectional evaluation of metabolic flexibility
Eric T. TREXLE The Journal of Sports Medicine and Physical Fitness 2017 May;57(5):580-8

Metabolic flexibility is the ability to alter substrate utilization in response to substrate availability, which may influence health and performance. The current study evaluated the effects of habitual macronutrient distribution on energy expenditure (EE) and metabolic flexibility in physically active women.

METHODS: Participants (N.=20) completed a 3-day food log and a standardized bout of high-intensity interval training to determine EE and respiratory exchange ratio (RER). EE and RER were measured via indirect calorimetry at rest (PRE) and immediately (IP), 30 minutes (30 min), and 60 minutes postexercise (60 min). To evaluate metabolic flexibility, RER changes were calculated from PRE to IP, IP to 30 min, and IP to 60 min. For each macronutrient, participants were categorized into high- and low-intake groups using a median split.

RESULTS: No significant correlations were observed between macronutrient distribution and EE when covaried for lean mass (all P≥0.232), and ANCOVAs revealed no significant group × time interactions (all P≥0.241). Fat intake was not associated with ∆RER (all P≥0.477). Correlations between PRO intake and ∆RER approached significance (r=0.373-0.411; P=0.079-0.115), as did inverse associations between CHO and ∆RER (r=-0.404 − -0.409; P=0.084-0.087). Lower RER values were observed in the low-CHO group at 30 min and 60 min (P=0.030) compared to high-CHO. Higher RER values were observed in the high-PRO group at IP (P=0.042) compared to low-PRO. Estradiol was not correlated with RER at any time point, or different between diet groups (all P≥0.401).

CONCLUSIONS: Results suggest that high PRO and low CHO intakes are associated with greater metabolic flexibility in women.


Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l’étude :wink:

La distribution de macronutriments alimentaires influe sur l'utilisation du substrat après-l’exercice chez les femmes: une évaluation transversale de la flexibilité métabolique
Eric T. TREXLE Le Journal of Sports Medicine and Physical Fitness 2017 Mai; 57 (5): 580-8

La flexibilité métabolique est la capacité de modifier l'utilisation du substrat en réponse à la disponibilité du substrat, ce qui peut influencer la santé et la performance. L'étude actuelle a évalué les effets de la distribution habituelle de macronutriments sur la dépense énergétique (EE) et la flexibilité métabolique chez les femmes physiquement actives.

MÉTHODES: Les participants (N. = 20) ont terminé un journal alimentaire de 3 jours et une formation standardisée d'intervalle de haute intensité pour déterminer le rapport d'échange EE et d'échange respiratoire (RER). L'EE et le RER ont été mesurés par calorimétrie indirecte au repos (PRE) et immédiatement (IP), 30 minutes (30 min) et 60 minutes après l'exercice (60 min). Pour évaluer la flexibilité métabolique, les changements RER ont été calculés de PRE à IP, IP à 30 min et IP à 60 min. Pour chaque macronutriment, les participants ont été classés dans des groupes à forte et basse consommation en utilisant une division médiane.

RÉSULTATS: Aucune corrélation significative n'a été observée entre la répartition des macronutriments et l'EE lorsqu'elle était covalente pour la masse maigre (tous P≥0,232) et les ANCOVAs n'ont révélé aucune interaction significative groupe × temps (tous P≥0,241). L'apport de graisse n'était pas associé à ΔRER (tous P≥0.477). Les corrélations entre la prise PRO et ΔRER ont abordé la signification (r = 0,373-0,411; P = 0,079-0,115), ainsi que les associations inverse entre CHO et ΔRER (r = -0,404 - -0,409; P = 0,084-0,087). Des valeurs RER inférieures ont été observées dans le groupe CHO faible à 30 min et 60 min (P = 0,030) par rapport au CHO élevé. Des valeurs plus élevées de RER ont été observées dans le groupe PRO élevé à IP (P = 0,042) par rapport à un faible PRO. L'estradiol n'a pas été corrélé avec le RER à un moment quelconque, ou différent entre les groupes diététiques (tous P≥0,401).

CONCLUSIONS: Les résultats suggèrent que les prises PRO et les apports CHO élevés sont associés à une plus grande souplesse métabolique chez les femmes


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.