Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Les protéines préservent les muscles durant un régime



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Regional, but not total, body composition changes in overweight and obese adults consuming a higher protein, energy-restricted diet are sex specific
Minghua Tang Nutrition Research Available online 17 July 2013

Secondary analyses of data from 2 studies were used to assess the effects of protein intake and sex on diet-induced changes in body composition. The primary hypothesis was that the changes of body composition via energy restriction (ie, lean body mass [LBM], fat mass [FM], and bone) would be sex and diet specific. For 12 weeks, 43 male (study 1) and 45 female (study 2) overweight and obese adults consumed an energy-deficit diet (750 kcal/d less than energy needs) containing either 0.8 (normal protein [NP], 21 men and 23 women) or 1.4 g protein∙kg−1∙d−1 (high protein [HP], 22 men and 22 women). Body composition measurements were performed at preintervention and postintervention. Over time, all research participants lost weight, LBM, and FM. Independent of protein intake, the men lost more LBM in the trunk (−0.9 vs −0.5 kg) and less in the legs (−1.5 vs −1.1 kg) compared with the women (P < .05). Independent of sex, the HP group lost less LBM in the trunk and legs than the NP group. These sex and protein intake responses resulted in the NP men losing the most LBM in the legs and the NP women losing the most LBM in the trunk. Over time, men lost more FM (−5.0 vs −3.9 kg) from the trunk and less from legs (−1.7 vs −2.1 kg) than women (P < .05), which resulted in a greater decrease of the android-to-gynoid fat ratio for the men. Protein intake did not influence these sex-specific responses or have any independent effects on changes in FM. In addition, protein intake did not influence bone mineral density responses over time; bone mineral density was reduced in women, but not in men. These findings indicate that higher protein intake during weight loss promotes the retention of LBM in both the trunk and legs despite the sex-specific changes in these body regions.

Message 19 Juil 2013 21:31

Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l'étude : :wink:

Localisée, mais des changements de la composition corporelle chez des adultes en surpoids ou obèses, qui consomment un régime élevé en protéines couplé avec un régime bas en calories sont spécifiques au sexe.
Minghua Tang Nutrition Research Available online 17 July 2013

Des analyses secondaires de données provenant de 2 études ont été utilisées pour évaluer les effets de l’apport en protéines et l’influence du sexe sur l’évolution de la composition corporelle induite par l’alimentation. L’hypothèse principale était que les modifications corporelles étaient influencées par une restriction énergétique (c'est-à-dire au niveau de la masse maigre (LBM) , la masse grasse (FM) et les os) seraient le sexe et un régime alimentaire spécifique. Pendant 12 semaines, 43 hommes (étude 1) et 45 femmes (étude 2) adultes en surpoids ou obèses consommaient un régime hypocalorique (750 kcal / j de moins que les besoins en énergie) avec soit 0.8g de protéines par kilos (normoprotéiné [NP], 21 hommes et 23 femmes) ou soit ou 1,4 g de protéines ∙ kg-1 ∙ j-1 (élevé en protéines [HP], 22 hommes et 22 femmes). Les mesures de la composition corporelle ont été réalisées avant l’intervention et après l’intervention. Au fil du temps, tous les participants à la recherche ont perdu du poids et donc LBM, et FM. Indépendamment de l’apport en protéines, les hommes ont perdus plus de LBM au niveau du tronc (-0,9 vs -0,5 kg) mais moins dans les jambes (-1,5 vs -1,1 kg) par rapport aux femmes (P <.05). Indépendamment du sexe, le groupe ayant le régime élevé en protéines, a perdu moins de LBM au niveau du tronc qu’au niveau des jambes, par rapport au groupe NP. Le groupe NP (hommes ) a perdu plus de LBM au niveau des jambes par rapport aux femmes, qui elles, ont perdu plus au niveau du tronc. Avec le temps, les hommes ont plus de FM (-5,0 vs -3,9 kg) au niveau du tronc mais moins dans les jambes (-1,7 vs -2,1 kg) que les femmes (P <.05), ce qui a entrainé une diminution plus importante de la graisse génoïde pour les hommes. L’apport en protéines n’a pas d’influence sur les réponses spécifiques au sexe ou sur les changements indépendants de FM. En outre, l’apport en protéines n’a pas d’influence sur la densité minérale osseuse, la densité minérale osseuse a été réduite chez les femmes, mais pas chez les hommes. Ces résultats indiquent qu’un apport en protéines plus élevé pendant une phase de perte de poids favorise le développement de LBM au niveau du tronc et des jambes malgré l’influence du sexe.

En outre, l'apport en protéines n'a pas influé sur les réponses de la densité minérale osseuse au fil du temps, la densité minérale osseuse a été réduite chez les femmes, mais pas chez les hommes. Ces résultats indiquent que l'apport en protéines plus élevée pendant la perte de poids favorise la rétention des LBM à la fois dans le tronc et les jambes malgré les changements spécifiques au sexe dans ces régions du corps.


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.