Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Le magnésium réduit de 32% les risques de diabète



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Higher magnesium intake reduces risk of impaired glucose and insulin metabolism, and progression from prediabetes to diabetes in middle-aged Americans

Adela Hruby Diabetes Care October 2, 2013

Objective: To assess 7-yr associations between magnesium intake and incident prediabetes and/or insulin resistance (IR), and progression from these states to type 2 diabetes.


Research Design and Methods: In 2,582 community-dwelling participants 26–81 yrs old at baseline, magnesium intake and risk of incident “metabolic impairment,” defined as impaired fasting glucose (≥5.6–<7.0 mmol/L), impaired glucose tolerance (2-hr postload glucose ≥7.8–<11.1 mmol/L), IR, or hyperinsulinemia (≥90th percentile of HOMA-IR or fasting insulin, respectively), was estimated among those with normal baseline status, and risk of incident diabetes was estimated among those with baseline metabolic impairment. In participants without incident diabetes, we examined magnesium intake in relation to 7-yr changes in fasting and postload glucose and insulin, IR, and insulin sensitivity.


Results: After adjusting for age, sex, and energy intake, compared to those with the lowest magnesium intake, those with the highest intake had 37% lower risk of incident metabolic impairment (P trend=0.02), while in those with baseline metabolic impairment, higher intake was associated with 32% lower risk of incident diabetes (P trend=0.05). In the combined population, the risk in those with the highest intake was 53% (P trend=0.0004) of those with the lowest intake. Adjusting for risk factors and dietary fiber attenuated associations in the baseline normal population, but did not substantially affect associations in the metabolically impaired. Higher magnesium intake tended to associate with lower follow-up fasting glucose and IR, but not fasting insulin, postload values, or insulin sensitivity.


Conclusions: Magnesium intake may be particularly beneficial in offsetting risk of developing diabetes among those at high risk. Magnesium’s long-term associations with non-steady state (dynamic) measures deserve further research.

Message 14 Oct 2013 18:44

Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l’étude : :wink:

Un apport en magnésium élevé réduit le risque d’altération du métabolisme du glucose, de l’insuline et ainsi que du développement du prédiabète chez des américains d’âge moyen
.
Adela Hruby Diabetes Care Octobre 2 , 2013

Objectif : évaluer les associations entre l’apport en magnésium, l’incidence du prédiabète et/ou de la résistance à l’insuline (IR) ainsi que du développement du diabète de type 2.

Conception de la recherche et méthodes : chez 2582 participants âgés 26 à 81 ans, vivant dans une même communauté, l’apport en magnésium et le risque d’incidence de « la déficience métabolique » défini comme la glycémie à jeun ( ≥ 5,6 <7,0 mmol / L) , de la tolérance au glucose (qui consiste en une évaluation 2h après la prise de glucose ≥ 7,8 < 11,1 mmol / L) ; IR ou hypersinsulinémie ( ≥ 90 e percentile de HOMA -IR ou de l'insuline à jeun , respectivement) ont été évalués chez les différents personnes. Le risque d’incidence du diabète a été estimé chez les personnes ayant une défience métabolique préexistante. Chez les participants n’ayant pas d’incidence diabétique, nous avons évalué l’apport en magnésium lors de différents changements au niveau de jeun, de la glycémie après la prise de glucides et l’insuline, de l’IR et de la sensibilité à l’insuline.

Résultats : après l’ajustement de l’âge, le sexe et la dépense énergétique en comparaison à ceux dont l’apport en magnésium plus bas, ceux ayant un apport plus élevé ont un risque 32% inférieur d’insuffisance métabolique ( p pour la tendance = 0,02 ), tandis que ceux présentant une insuffisance métabolique de base, l’apport plus élevé a été associé à un risque inférieur de 32% de l’incidence du diabète ( p pour la tendance = 0,05). Dans la population totale, le risque était de 53% chez les personnes ayant le plus grand apport ( p pour la tendance = 0,0004 ) par rapport ayant une faible consommation en magnésium. L’ajustement des facteurs de risques et des associations avec les fibres alimentaires ont permis d’atténuer la déficience métabolique mais produire un effet significatif. Un apport en magnésium supérieur est associer à un taux faible en glucose à jeun et de l’IR, mais pas de l’insulinémie à jeun, ni valeurs après la prise et la sensibilité à l’insuline.

Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Le magnésium réduit de 32% les risques de diabète chez les personnes à risque


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.