Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Maladie artérielle périphérique due à une carence en oméga 3

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Maladie artérielle périphérique due à une carence en oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Mar 2019 11:39

La maladie artérielle périphérique est associée à une carence en membrane érythrocytaire n ‐ 3 acides gras polyinsaturés
Joel L. Ramirez lipd.12140

Les données basées sur la population suggèrent que les individus qui consomment de grandes quantités d'aliments n 3 acides gras polyinsaturés (AGPI) ont un risque moins élevé de maladie artérielle périphérique (MAP); Cependant, les études cliniques portant sur les taux d’AGPI n-3 chez les patients atteints de MAP sont rares. L’objectif de cette étude est de comparer le contenu en acides gras (AG) des membranes érythrocytaires chez des patients atteints de MAP et chez des témoins.

Nous avons mené une étude transversale sur 179 patients ambulatoires opérés de chirurgie vasculaire (témoins, 34; PAD, 145). Un échantillon de sang a été prélevé et le contenu en érythrocytes de FA a été analysé par chromatographie en phase gazeuse sur capillaire. Nous avons calculé le rapport entre l'acide eicosapentaénoïque (EPA) n-3 PUFA et l'acide arachidonique (ARA) n-6 PUFA ainsi que l'indice d'oméga-3 (O3I), une mesure de la teneur en érythrocytes de l'ANP n ‐ 3, EPA et acide docosahexaénoïque (DHA), exprimé en pourcentage de l’AF total érythrocytaire. Comparativement aux témoins, les patients atteints de MAP devaient fumer plus et étaient plus susceptibles de souffrir d’hypertension et d’hyperlipidémie (p  <0,05). Les patients atteints de MAP présentaient une O3I moyenne inférieure (5,0 ± 1,7% contre 6,0 ± 1,6%, p  <0,001) et un rapport EPA: ARA (0,04 ± 0,02 vs 0,05 ± 0,05, p  <0,001), mais une moyenne plus élevée de graisses saturées totales (39,5 ± 2,5% vs 38,5 ± 2,6%, p  = 0,01). Après ajustement en fonction des caractéristiques des patients, des comorbidités et des médicaments, une diminution absolue de 1% de l'O3I était associée à une probabilité de survenue d'une MAP supérieure de 39% (odds ratio [OR] 1,39, intervalle de confiance à 95% [IC] 1,03–1,86. p  = 0,03).

La PAD était associée à une carence en AGPI érythrocytaire n-3, à un rapport EPA / ARA plus bas et à une moyenne plus élevée en acides gras saturés totaux.
Ces altérations du contenu en FA peuvent être impliquées dans la pathogenèse ou dans le développement de résultats médiocres dans le PAD.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité