Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Moins de fractures de hanches avec les oméga 3

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Moins de fractures de hanches avec les oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Juil 2013 15:01

The association of red blood cell n-3 and n-6 fatty acids with bone mineral density and hip fracture risk in the women's health initiative
Tonya S Orchard Journal of Bone and Mineral Research Volume 28, Issue 3, pages 505–515, March 2013

Omega-3 (n-3) and omega-6 (n-6) polyunsaturated fatty acids (PUFA) in red blood cells (RBCs) are an objective indicator of PUFA status and may be related to hip fracture risk. The primary objective of this study was to examine RBC PUFAs as predictors of hip fracture risk in postmenopausal women. A nested case-control study (n = 400 pairs) was completed within the Women's Health Initiative (WHI) using 201 incident hip fracture cases from the Bone Mineral Density (BMD) cohort, along with 199 additional incident hip fracture cases randomly selected from the WHI Observational Study. Cases were 1:1 matched on age, race, and hormone use with non–hip fracture controls. Stored baseline RBCs were analyzed for fatty acids using gas chromatography. After removing degraded samples, 324 matched pairs were included in statistical analyses. Stratified Cox proportional hazard models were constructed according to case-control pair status; risk of fracture was estimated for tertiles of RBC PUFA. In adjusted hazard models, lower hip fracture risk was associated with higher RBC α-linolenic acid (tertile 3 [T3] hazard ratio [HR]: 0.44; 95% confidence interval [CI], 0.23–0.85; p for linear trend 0.0154), eicosapentaenoic acid (T3 HR: 0.46; 95% CI, 0.24–0.87; p for linear trend 0.0181), and total n-3 PUFAs (T3 HR: 0.55; 95% CI, 0.30–1.01; p for linear trend 0.0492). Conversely, hip fracture nearly doubled with the highest RBC n-6/n-3 ratio (T3 HR: 1.96; 95% CI, 1.03–3.70; p for linear trend 0.0399). RBC PUFAs were not associated with BMD. RBC PUFAs were indicative of dietary intake of marine n-3 PUFAs (Spearman's rho = 0.45, p < 0.0001), total n-6 PUFAs (rho = 0.17, p < 0.0001) and linoleic acid (rho = 0.09, p < 0.05). These results suggest that higher RBC α-linolenic acid, as well as eicosapentaenoic acid and total n-3 PUFAs, may predict lower hip fracture risk. Contrastingly, a higher RBC n-6/n-3 ratio may predict higher hip fracture risk in postmenopausal women.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38811
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Kazuya » 4 Juil 2013 15:52

Encore une étude en faveur des oméga 3
Avatar de l’utilisateur
Kazuya
 
Messages: 483
Inscription: 28 Nov 2011 11:54
Localisation: Paris

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 4 Juil 2013 18:18

Traduction de l'étude : :wink:


L'association des globules rouges n-3 et n-6 acides gras ayant une densité minérale osseuse et le risque de fracture de la hanche à l'initiative pour la santé des femmes
Orchard Journal de Tonya des os et des minéraux Research Volume 28, Issue 3, pages 505-515, Mars 2013

La quantité des acides gras polyinsatués oméga-3 (n-3) et oméga-6 (n-6) (AGPI) dans les globules rouges (hématies) sont un indicateur objectif du statut en AGPI et peuvent être liées à un risque de fracture de la hanche. L’objectif principal de cette étude était d’examiner les AGPI RBC comme facteur de prédiction du risque de fracture de la hanche chez les femmes ménopausés. Une étude de cas témoins (n=400 paires) a été achevée dans l’Initiative pour la Santé des Femmes (WHI) avec 201 cas d’incidents de fracture de la hanche avec une mesure de la densité minérale osseuse de la cohorte (DMO), avec 199 cas supplémentaire de fracture de la hanche , choisis au hasard à partir de l’Etude observationnelle WHI. Les cas étaient 1:1 adaptés en fonction de l’âge, de la race, des hormones qui n’interviennent dans la fracture de la hanche. Le stockage des acides gras dans RBC a été analysé par chromotographie en phase gazeuse. Après avoir retiré les échantillons dégradés, 324 paires ont été inclus dans les analyses statistiques. Le modèle de Cox stratifié en fonction du hasard a été construit sur base du statut de paire des cas témoins, le risque étant évaluer pour le tertile d’AGPI dans le RBC. Dans le modèle ajusté en fonction du risque, le risque de fracture de la hanche était plus faible lorsqu’il était associé à un taux en acide α –linolénique supérieur dans RBC (tertile 3 hazard ratio [T3] [HR]: 0,44; intervalle de confiance à 95% [IC], 0,23 à 0,85; p pour la tendance linéaire 0,0154) , l'acide eicosapentaénoïque (T3 HR: 0,46, IC 0,24 à 0,87 95%; p pour la tendance linéaire 0,0181), et le total des AGPI n-3 (T3 HR: 0,55, IC 0,30 à 1,01 95%; p pour la tendance linéaire 0,0492) . Inversement, le risque d’une fracture de la hanche a presque doublé avec un meilleur rapport en n-6/n-3 dans RBC(T3 HR: 1,96, IC 1,03 à 3,70 95%; p pour la tendance linéaire 0,0399). L’AGPI n’était pas associé à la DMO. La quantité en AGPI dans RBC était significative de l’apport alimentaire en oméga-3 marin(p = 0,45 de Spearman, p <0,0001), le total des AGPI n-6 (rho = 0,17, p <0,0001) et de l'acide linoléique (rho = 0,09, p <0,05) . Ces résultats suggèrent qu’une quantité élevé en α-linolénique et en acide eicosapentaénoïque et le total en AGPI n-3 dans RBC, peuvent prédire le risque de fracture de la hanche inférieur. Par contraste, un ratio n-6/n-3 élevé dans RBC peut prédire le risque de fracture plus élevé chez les femmes ménopausées.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités