Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Oméga 3 et mortalité chez les diabétiques?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Oméga 3 et mortalité chez les diabétiques?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 9 Sep 2018 19:01

La consommation de poisson est associée à une diminution du risque de décès chez les adultes atteints de diabète: suivi à 18 ans d'une cohorte nationale
A. Deng j.numecd.2018.05.011

Points forts
• La prévention secondaire des décès dus aux MCV en augmentant la consommation de poisson chez les adultes diabétiques est mal décrite.
Nous avons suivi 1136 adultes atteints de diabète âgés de 18 ans et plus depuis plus de 18 ans.
• Les maladies cardiovasculaires ont été répertoriées comme une cause contributive de 326 décès, représentant ainsi 46,4% du total des décès.
Le taux de mortalité par accident vasculaire cérébral était inférieur de 70% chez les patients qui mangeaient du poisson plus de deux fois par semaine que chez ceux mangeant moins d’une fois par semaine.
Le taux de mortalité par maladie cardiovasculaire était inférieur de 30% chez les patients consommant du poisson plus de deux fois par semaine que chez ceux mangeant moins d’une fois par semaine.

Contexte
Il existe peu d'études sur les effets bénéfiques de la consommation de poisson sur les maladies cardiovasculaires (MCV) chez les adultes atteints de diabète, qui présentent un risque élevé de MCV.

Méthodes et résultats
Nous avons analysé les données de 1136 adultes diabétiques âgés de 18 ans et plus qui ont participé à l'enquête nationale sur la santé et la nutrition, 1988-1994, et ont été suivis jusqu'au 31 décembre 2010. Nous avons utilisé la régression de Cox pour estimer les ratios de risque ajustés. (HR) pour le risque relatif entre les niveaux de consommation de poisson.

Au total, 698 décès ont été enregistrés à la fin du suivi de 11 465 années-personnes, avec un taux de mortalité de 60,88 pour 1 000 années-personnes. Les maladies cardiovasculaires ont été répertoriées comme une cause contributive de 326 décès, représentant ainsi 46,4% du total des décès. Le taux de mortalité spécifique à l'AVC chez les patients qui mangeaient du poisson moins d'une fois par semaine était plus de deux fois supérieur à celui des patients qui mangeaient du poisson plus de deux fois par semaine, respectivement 6,23 et 2,36 pour 1000 années-personnes. Le taux spécifique de CVD correspondant était respectivement de 34,38 contre 22,99 pour 1 000 années-personnes. Les HR ajustées de décès par accident vasculaire cérébral étaient de 1,00 (référence), 0,55 (intervalle de confiance à 95% = 0,28-1,07) et 0,30 (0,11 à 0,80) chez les patients ayant consommé du poisson <1, 1–2 et 2 + fois la semaine, et les taux de mortalité correspondants dus aux maladies cardiovasculaires étaient respectivement de 1,00 (référence), 0,78 (0,60–1,02) et 0,69 (0,50–0,96).

Conclusions
Une consommation élevée de poisson était associée à un faible risque de décès dû aux maladies cardiovasculaires, en particulier aux accidents vasculaires cérébraux, chez les adultes diabétiques.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38841
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités