Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Plus d'oméga 3 = moins de dépression

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Plus d'oméga 3 = moins de dépression

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 13 Jan 2016 01:01

Cross-sectional association between serum concentrations of n-3 long-chain PUFA and depressive symptoms: results in Japanese community dwellers
Chika Horikawa British Journal of Nutrition 2015.

The effect of n-3 long-chain PUFA (n-3 LCPUFA) on depression in healthy subjects is unclear, and most of the previous studies have focused
on populations eating Western diets with lower fish intake. The present study investigated the association between blood levels of n-3
LCPUFA and depressive symptoms in Japanese community dwellers with higher n-3 LCPUFA blood levels. A cross-sectional study was
conducted from 2006 to 2008, including 1050 men and 1073 women aged 40 years or older from the National Institute for Longevity Sciences –
the Longitudinal Study of Aging.

Serum concentrations of n-3 PUFA, but not n-6 PUFA, were inversely associated with depressive symptoms. Compared with the lowest quintile, the adjusted OR for serum EPA at
the fourth and fifth quintiles were 0·55 (95 % CI 0·35, 0·85) and 0·64 (95 % CI 0·42, 0·98), respectively, and at the fifth quintile for DHA it was
0·58 (95 % CI 0·37, 0·92), for the presence of depressive symptoms (Pfor trend=0·013 and 0·011, respectively). Serum levels of EPA and DHA
were inversely associated with depressive symptoms in Japanese community dwellers with higher blood levels of n-3 LCPUFA, suggesting that
n-3 LCPUFA intakes corresponding to higher levels in a Japanese population may have implications for a lower prevalence of depression.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38839
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus d'oméga 3 = moins de dépression

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 13 Jan 2016 20:52

Traduction de l’étude :wink:

L’association transversale entre les concentrations sériques d’oméga-3 et les symptômes dépressifs: résultats dans une communauté japonaise
Chika Horikawa British Journal of Nutrition 2015e

L'effet des oméga-3 sur la dépression chez les sujets sains est flou, et la plupart des études antérieures ont porté sur des populations consommant du poisson.La présente étude a examiné l'association entre les niveaux d’oméga-3 et les symptômes dépressifs dans une communauté japonaise avec des niveaux plus élevés en oméga-3 . Une étude transversale a été menée de 2006 à 2008, 1050 et 1073 hommes et femmes âgés de 40 ans ou plus de l'Institut national des sciences de la longévité - L'Étude longitudinale du vieillissement.

Les concentrations sériques en oméga-3, mais pas les oméga-6 étaient inversement associés à des symptômes dépressifs. En comparaison avec le quintile le plus bas, l'OEB OR ajusté pour le sérum au quatrième et cinquième quintiles ont été 0 • 55 (95% CI 0 • 35, • 85 0) et 0 • 64 (95% CI 0 • 42, 0 • 98), respectivement, et le cinquième quintile pour ce qu'il est de la DHA0 • 58 (95% CI 0 • 37, 0 • 92), pour la présence de symptômes dépressifs (tendance PFOR = 0 • 013 • 011 et 0, respectivement). Les niveaux de EPA et de DHA sériques ont été inversement associée à des symptômes dépressifs dans la communauté japonaise à des taux sanguins élevés en oméga-3, ce qui suggère que un apport en oméga-3 à des niveaux plus élevés dans une population japonaise peuvent avoir des implications pour une plus faible prévalence de la dépression
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités