Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Plus de protéine pour plus d'endurance?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Plus de protéine pour plus d'endurance?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Nov 2018 19:41

Effet des protéines alimentaires sur le métabolisme et les performances des protéines chez les hommes entraînés à l'endurance
Williamson, Eric Médecine et sciences dans les sports et les exercices: 24 septembre 2018

Les recommandations concernant les protéines alimentaires sont basées principalement sur des apports qui maintiennent l'équilibre en azote (c'est-à-dire en protéines) plutôt que d'optimiser le métabolisme et / ou les performances.

OBJECTIF Déterminer dans quelle mesure les différents apports en protéines, y compris un nouvel apport sans danger dérivé du traceur, modifient le métabolisme des protéines dans tout le corps et les performances physiques pendant l’entraînement.

MÉTHODES Sur la base d'un croisé randomisé en double aveugle, 10 coureurs masculins entraînés à l'endurance (âgés de 32 ± 8 ans; VO2peak de 65,9 ± 7,9 ml O 2 · kg -1 · min -1 ) ont effectué 3 essais comprenant 4 jours de s'entraîner (respectivement 20, 5, 10, 20 km · -1 ) en consommant des régimes fournissant 0,94 (FAIBLE), 1,20 (MOD) et 1,83 (MAXIMUM) g de protéines · kg -1 · j -1 . La synthèse des protéines (S), la répartition (B) et le solde net (NB) du corps entier ont été déterminés par la [ 15 N] glycine par voie orale le premier et le dernier jour de la période d’entraînement contrôlée de 4 jours, alors que la performance physique a été déterminée à partir de la contraction isométrique volontaire maximale (MVC), du contre-la-montre de 5 km (5 kmT) et de l'impulsion de saut de contre-mouvement (IMP) et de la force maximale (PF) avant et immédiatement après l'intervention de 4 jours.

Les RÉSULTATS S et B n'étaient pas affectés par l'apport en protéines alors que le NB a montré une relation dose-réponse (HIGH> MOD> LOW , P <0,05), seul HAUT ayant une balance positive ( P <0,05). Il y avait une tendance ( P = 0,06) vers une interaction dans 5 kmT avec HAUT ayant un effet modéré sur FAIBLE (ES = 0,57) et un faible effet sur MOD (ES = 0,26). L'IMP a diminué avec le temps ( P <0,01) sans effet de la protéine ( P = 0,56). L'apport en protéines (P≥0,06) n'a eu aucun effet sur les performances du CVM, de l'IMP ou du PF.

CONCLUSION Nos données suggèrent que les athlètes qui consomment des protéines alimentaires à la limite supérieure des recommandations actuelles de l'ACSM (1,2-2 g · kg -1 ) maintiendraient mieux le métabolisme des protéines et potentiellement la performance physique pendant l'entraînement.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 37079
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités