Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Plus de vitamine D = un cerveau qui fonctionne mieux

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Plus de vitamine D = un cerveau qui fonctionne mieux

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 6 Fév 2017 23:48

Does high dose vitamin D supplementation enhance cognition?: A randomized trial in healthy adults
Experimental Gerontology Available online 4 February 2017 Jacqueline A Pettersen

Highlights
• Novel trial of high versus low dose vitamin D3 on multiple cognitive domains
• High dose vitamin D (4000 IU/d) improved nonverbal (visual) memory after 18 weeks.
• 25(OH)D levels < 75 nmol/L at baseline may confer more benefit with supplementation.

Insufficiency of 25-hydroxyvitamin D [25(OH)D] has been associated with dementia and cognitive decline. However, the effects of vitamin D supplementation on cognition are unclear. It was hypothesized that high dose vitamin D3 supplementation would result in enhanced cognitive functioning, particularly among adults whose 25(OH)D levels were insufficient (< 75 nmol/L) at baseline.

Methods

Healthy adults (n = 82) from northern British Columbia, Canada (54° north latitude) with baseline 25(OH)D levels ≤ 100 nmol/L were randomized and blinded to High Dose (4000 IU/d) versus Low Dose (400 IU/d) vitamin D3 (cholecalciferol) for 18 weeks. Baseline and follow-up serum 25(OH)D and cognitive performance were assessed and the latter consisted of: Symbol Digit Modalities Test, verbal (phonemic) fluency, digit span, and the CANTAB® computerized battery. Results: There were no significant baseline differences between Low (n = 40) and High (n = 42) dose groups. Serum 25(OH)D increased significantly more in the High Dose (from 67.2 ± 20 to 130.6 ± 26 nmol/L) than the Low Dose group (60.5 ± 22 to 85.9 ± 16 nmol/L), p = 0.0001. Performance improved in the High Dose group on nonverbal (visual) memory, as assessed by the Pattern Recognition Memory task (PRM), from 84.1 ± 14.9 to 88.3 ± 13.2, p = 0.043 (d = 0.3) and Paired Associates Learning Task, (PAL) number of stages completed, from 4.86 ± 0.35 to 4.95 ± 0.22, p = 0.044 (d = 0.5), but not in the Low Dose Group. Mixed effects modeling controlling for age, education, sex and baseline performance revealed that the degree of improvement was comparatively greater in the High Dose Group for these tasks, approaching significance: PRM, p = 0.11 (d = 0.4), PAL, p = 0.058 (d = 0.4). Among those who had insufficient 25(OH)D (< 75 nmol/L) at baseline, the High Dose group (n = 23) improved significantly (p = 0.005, d = 0.7) and to a comparatively greater degree on the PRM (p = 0.025, d = 0.6).

Conclusions

Nonverbal (visual) memory seems to benefit from higher doses of vitamin D supplementation, particularly among those who are insufficient (< 75 nmol/L) at baseline, while verbal memory and other cognitive domains do not. These findings are consistent with recent cross-sectional and longitudinal studies, which have demonstrated significant positive associations between 25(OH)D levels and nonverbal, but not verbal, memory. While our findings require confirmation, they suggest that higher 25(OH)D is particularly important for higher level cognitive functioning, specifically nonverbal (visual) memory, which also utilizes executive functioning processes.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38816
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus de vitamine D = un cerveau qui fonctionne mieux

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Fév 2017 17:44

Traduction de l’étude :wink:

La supplémentation en vitamine D à haute dose augmente-t-elle la cognition ?: Un essai randomisé chez des adultes en bonne santé
Experimental Gerontology Disponible en ligne 4 February 2017 Jacqueline A Pettersen

Points importants
• De nouveaux essais à doses élevées ou faibles en vitamine D3 sur de multiples domaines cognitifs
• Une dose élevée de vitamine D (4000 UI / j) a amélioré la mémoire non verbale (visuelle) après 18 semaines.
• Des niveaux en 25 (OH) D <75 nmol / L au départ peuvent conférer plus de bénéfice avec la supplémentation.

L'insuffisance de la 25-hydroxyvitamine D [25 (OH) D] a été associée à la démence et au déclin cognitif. Cependant, les effets de la supplémentation en vitamine D sur la cognition ne sont pas clairs. On a émis l'hypothèse que la supplémentation en vitamine D3 à fortes doses donnerait un meilleur fonctionnement cognitif, en particulier chez les adultes dont les taux de 25 (OH) D étaient insuffisants (<75 nmol / L) au départ.

Méthodes

Des adultes en bonne santé (n = 82) provenant du nord de la Colombie-Britannique, au Canada (54 ° de latitude nord) avec des niveaux de base en 25 (OH) D ≤ 100 nmol / L ont été randomisés à une dose élevée (4000 UI / j) UI / d) de vitamine D3 (cholécalciférol) pendant 18 semaines. Le sérum de référence et le sérum de suivi 25 (OH) D et les performances cognitives ont été évalués et ce dernier a consisté en: Symbole Modes numériques Test, verbal (phonémique), numérisation et la batterie informatisée CANTAB®. Résultats: Il n'y avait pas de différences de base significatives entre les groupes à dose faible (n = 40) et les groupes à dose élevée (n = 42). Le sérum 25 (OH) D a augmenté significativement plus dans la dose élevée (de 67,2 ± 20 à 130,6 ± 26 nmol / L) que le groupe à faible dose (60,5 ± 22 à 85,9 ± 16 nmol / L), p = 0,0001. La performance s'est améliorée dans le groupe à dose élevée sur la mémoire non verbale (visuelle), évaluée par la tâche de mémoire de reconnaissance des motifs (PRM), de 84,1 ± 14,9 à 88,3 ± 13,2, p = 0,043 (d = 0,3) et Paired Associates Learning Task PAL) nombre d'étapes achevées, de 4,86 ± 0,35 à 4,95 ± 0,22, p = 0,044 (d = 0,5), mais pas dans le groupe à faible dose. La modélisation des effets mixtes contrôlant l'âge, l'éducation, le sexe et le rendement de référence a révélé que le degré d'amélioration était comparativement plus élevé dans le groupe à dose élevée pour ces tâches, en approchant la signification: PRM, p = 0,11 (d = 0,4), PAL, p = 0,058 (D = 0,4). Parmi ceux qui avaient une insuffisance de 25 (OH) D (<75 nmol / L) au départ, le groupe à forte dose (n = 23) s'est amélioré significativement (p = 0,005, d = 0,7) et à un degré comparativement plus élevé sur le PRM P = 0,025, d = 0,6).

Conclusions
La mémoire non verbale (visuelle) semble bénéficier de doses plus élevées de suppléments de vitamine D, en particulier parmi ceux qui sont insuffisants (<75 nmol / L) au départ, alors que la mémoire verbale et d'autres domaines cognitifs ne le sont pas. Ces résultats concordent avec des études transversales et longitudinales récentes, qui ont démontré des associations positives significatives entre les niveaux de 25 (OH) D et la mémoire . Bien que nos résultats nécessitent une confirmation, ils suggèrent que 25 (OH) D plus élevé est particulièrement important pour le fonctionnement cognitif , en particulier la mémoire non verbale (visuelle), qui utilise également des processus de fonctionnement exécutif.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 3 invités