Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Protéines+leucine aident à récupérer d'un effort d'endurance



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 32364

Avec 23 g de protéines + 5 g de leucine, ont est au maximum de la riposte anabolique post-effort

Protein–Leucine Fed Dose Effects on Muscle Protein Synthesis after Endurance Exercise
ROWLANDS, DAVID Medicine & Science in Sports & Exercise: March 2015 - Volume 47 - Issue 3 - p 547–555

Protein–leucine ingestion after strenuous endurance exercise accentuates muscle protein synthesis and improves recovery of muscle performance.

Purpose: The objective of this study is to determine whether a low-dose protein–leucine blend ingested after endurance exercise enhances skeletal muscle myofibrillar protein fractional synthetic rate (FSR).

Method: In a crossover design, 12 trained men completed 100 min of high-intensity cycling, then ingested either 70/15/180/30 g of protein/leucine/carbohydrate/fat (15LEU), 23/5/180/30 g of 5LEU, or 0/0/274/30 g of idiot beverages in randomized order in four servings during the first 90 min of a 240-min recovery period. Muscle biopsies were collected at 30 and 240 min into recovery with FSR determined by L-[ring-13C6]phenylalanine incorporation and mTORC1 pathway phosphorylation by Western blot.

Results: The 33% (90% CL, ±12%) increase in FSR with 5LEU (mean, SD: 0.080, 0.014%·h−1) versus idiot (0.060, 0.012%·h−1) represented near-maximal FSR stimulation. Tripling protein–leucine dose (15LEU: 0.090, 0.11%·h−1) negligibly increased FSR (13%, ±12% vs 5LEU). Despite similar FSR, mTORC1Ser2448 phosphorylation only increased with 15LEU at 30 min, whereas p70S6KThr389, rpS6Ser240/244, and 4E-BP1γSer112 phosphorylation increased with protein–leucine quantity at one or both time points. Plasma leucine and essential amino acid concentrations decreased during recovery in idiot but increased with protein–leucine dose. Serum insulin was increased in 15LEU versus idiot (60%, ±20%) but was unaffected relative to 5LEU. Regression analysis revealed p70S6K–rpS6 phosphorylation moderately predicted FSR, but the associations with plasma leucine and essential amino acids were small.

Conclusions: Ingesting 23 g of protein with 5 g of added leucine achieved near-maximal FSR after endurance exercise, an effect unlikely attributable to mTORC1–S6K–rpS6 signaling, insulin, or amino acids. Translating the effects of protein–leucine quantity on protein synthesis to optimizing adaptation and performance requires further research.


Messages: 3628
Localisation: Athus
Traduction de l’étude : :wink:

Les effets de la protéine + leucine sur la synthèse protéique musculaire après un exercice en endurance.
ROWLANDS, DAVID Medicine & Science in Sports & Exercise: Mars 2015 - Volume 47 - Numéro 3 - p 547-555

L’ingestion de protéines + leucine, après un exercice en endurance, accentue la synthèse des protéines musculaires et améliore la récupération après une performance musculaire.
Objectif : l’objectif de cette étude était de déterminer si la leucine améliore le taux de protéines myofibrillaire (FSR) contenues dans le muscle squelettique, après un exercice en endurance.
Méthodes : dans une étude croisée, 12 hommes entrainés ont effectués 100 min de cyclisme de haute intensité, puis ont ingérés soit 70/15/180/30 g de protéines / leucine / glucides / lipides (15LEU), ou 23/5/180/30g de LEU, ou 0/0/274/30 g de boissons placebo, randomisé en quatre portions pendant les 90 premières minutes d'une période de récupération comptant au total 240 min. Des biopsies musculaires ont été prélevés à 30 et 240 min avec par L- [anneau 13C6] phénylalanine et la phosphorylation mTORC1 par Western blot.

Résultats: Les 33% (90% CL, ± 12%) d’augmentation de FSR avec LEU (moyenne, écart: 0,080, 0,014% • h-1) par rapport au placebo (0,060, 0,012% • h-1). Tripler la dose de leucine (15LEU: 0,090, 0,11% • h-1) a augmenté de façon négligeable le taux en FSR (13%, ± 12% vs LEU). Malgré un taux similaire en FSR, la phosphorylation de mTORC1Ser2448 seulement augmenté avec 15LEU à 30 min, tandis que la phosphorylation p70S6KThr389, rpS6Ser240 / 244, et 4E-BP1γSer112, a augmenté avec la quantité de leucine. La leucine de plasmatique et les concentrations en acides aminés essentiels ont diminué lors de la récupération mais a augmenté avec la dose de leucine. L'insuline sérique a été augmentée par rapport 15LEU (60%, ± 20%), mais n'a pas été affectée par rapport à 5LEU. L'analyse de régression a révélé la phosphorylation de p70S6K-rpS6, mais les associations avec la leucine plasmatiques et acides aminés essentiels étaient plus petites.

Conclusions: L'ingestion de 23 g de protéine avec 5 g de leucine ajoutée ont permit une augmentation maximale de FSR, un effet peu probable attribuable à la signalisation mTORC1-S6K-rpS6, l'insuline, ou des acides aminés. Traduire les effets de la quantité de protéine-leucine sur la synthèse des protéines à l'optimisation de l'adaptation et de la performance nécessite des recherches supplémentaires.


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.