Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Statut néonatal en vitamine D et le risque de schizophrénie?



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 36053

L'association entre le statut néonatal en vitamine D et le risque de schizophrénie
Darryl W. Eyles Scientific Reports volume 8 , Numéro d'article: 17692 ( 2018 )

Des indices provenant de l'épidémiologie de la schizophrénie, tels que le risque accru chez les personnes nées en hiver / printemps, ont conduit à l'hypothèse qu'une carence en vitamine D prénatale peut augmenter le risque de schizophrénie ultérieure. Nous souhaitons explorer cette hypothèse dans une grande étude cas-contrôle danoise (n = 2602). La concentration de 25 hydroxyvitamine D (25OHD) a été évaluée à partir d’échantillons de sang séché néonatal. Les ratios de taux d'incidence (TRI) ont été calculés lors de l'examen des quintiles de concentration de 25OHD. En outre, nous avons examiné des modèles statistiques combinant la concentration en 25OHD et le score de risque de la schizophrénie (SRP) dans un échantillon associant le nouvel échantillon à une étude précédente (n total: 3 464; échantillons analysés et génotypés entre 2008 et 2013). Comparés au quintile de référence (quatrième), ceux du quintile le plus bas (<20. 4 nmol / L) avaient un risque significativement accru de schizophrénie (TRI = 1,44, IC 95%: 1,12–1,85). Aucune des autres comparaisons de quintiles n'était significativement différente. Il n'y a pas eu d'interaction significative entre 25OHD et le PRS.

La déficience néonatale en vitamine D était associée à un risque accru de schizophrénie à un âge plus avancé.
Ces résultats pourraient avoir d'importantes répercussions sur la santé publique liées à la prévention primaire de la schizophrénie.

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.