Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Le thé vert semble bon pour la prostate



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 34890

Effects of brewed green and black tea on inflammation, apoptosis and oxidation in men with prostate cancer
Susanne Henning April 2014 The FASEB Journal vol. 28 no. 1 Supplement 136.3

Preclinical and epidemiologic studies suggest chemopreventive effects of green tea (GT) and black tea (BT) in prostate cancer. We conducted a phase II randomized controlled trial in which 93 men diagnosed with prostate cancer consumed six cups of brewed GT, BT or water (control) daily prior to radical prostatectomy (RP). GT consumption resulted in lower early pro-apoptotic events (decreased Bcl-2 staining (p=0.02)) and lower pro-inflammatory nuclear staining of nuclear factor kappa B in prostatic tumor epithelial tissue compared to water consumption (p=0.03). Tea consumption did not affect proliferation (Ki67) and showed a non-significant trend to decreased oxidant DNA damage (8OHdG) in the RP tissue. Tea polyphenols were detected in prostate tissue from 32 of 34 men consuming GT but not in the other groups. BT polyphenols (theaflavins) were not found in prostate tissue from men consuming BT and no significant changes in tissue biomarkers were observed in the BT group.

Evidence of a systemic antioxidant effect was observed as a decrease in urinary 8OHdG only with GT consumption. GT, but not BT or water, also led to a small but statistically significant decrease in serum prostate-specific antigen levels. Given the GT-induced changes in inflammation, oxidation, and early apoptotic events, future studies are warranted to further examine the role of GT for prostate cancer prevention and treatment.


Messages: 3723
Localisation: Athus
Traduction de l’étude: :wink:

Les effets du thé vert et du thé noir sur l’inflammation, l’apoptose et l’oxydation chez des hommes atteints de cancer de la prostate.

Susanne Henning Avril 2014 Le FASEB Journal , vol. 28 no . 1 Supplément 136,3

Les études précliniques et épidémiologiques suggèrent des effets préventifs du thé (GT) et du thé noir (BT) dans le cas du cancer de la prostate. Nous avons effectué des essais avec des essais randomisé dans lequel 93 hommes diagnostiqués avec un cancer de la prostate, ont consommé 6 tasses de GT, BT ou de l’eau (boisson de contrôle) par jour avant une prostatectomie radicale (PR ). La consommation en GT a entrainé une diminution des marqueurs apototiques (diminution de Bcl- 2, la coloration (p = 0,02 ) ) et le taux pro-inflammatoire, kappa B, du tissu épithéliale de la tumeur de la prostate, par rapport à la une consommation d’eau (p = 0,03 ) . La consommation de thé n'a pas eu d'incidence sur la prolifération tumorales ( Ki67 ) et a montré une tendance, mais non significative, à la diminution des dégâts oxydants de l’ADN ( 8OHdG ) dans le tissu de RP . Les polyphénols du thé ont été détectés dans le tissu prostatique chez 32 des 34 hommes consommant GT, mais pas dans les autres groupes. Les polyphénols (BT) et théaflavines n’ont été détectés dans le tissu prostatique chez les hommes consommant de BT. Aucun changement significatif dans les biomarqueurs des tissus ont été observées dans le groupe BT.

Les preuves d’un effet antioxydant ont été observées avec une diminution de 8OHdG urinaire seulement avec la consommation de GT, mais pas BT et de l'eau. Cela a conduit à une faible, mais statistiquement significative, du diminution du taux d’antigène de la prostate. Compte tenu des changements qu’induits la consommation en GT dans l’inflammation, dans l’oxydation, et les événements apoptotiques, les études futures devront examiner plus en profondeur de le rôle de GT dans la prévention du cancer de la prostate et de son traitement.


Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.