Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La vitamine D augmente la sensibilité à l'insuline

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La vitamine D augmente la sensibilité à l'insuline

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 30 Mar 2017 09:44

Postprandial changes in glucose oxidation and insulin sensitivity in metabolic syndrome: Influence of fibroblast growth factor 21 and vitamin D status
Nutrition Volume 37, May 2017, Pages 37–42 Kaveri Pathak

Highlights
• The present study suggests that vitamin D status plays an unrecognized role in postprandial energy metabolism in humans.
• The role of fibroblast growth factor 21 (FGF21), a well-recognized metabolic regular, has not been assessed in postprandial thermogenesis in metabolic syndrome.
Prevailing 25 hydroxyvitamin D rather than acute increases in FGF21, significantly increased postprandial insulin sensitivity as well.


Metabolic inflexibility due to insulin resistance has been reported in metabolic syndrome (MetS). Fibroblast growth factor 21 (FGF21) and vitamin D status may improve insulin sensitivity. The aim of this study was to investigate glucose-induced thermogenesis and oxidation in MetS, and to examine whether changes in FGF21 or prevailing vitamin D status modulated defined metabolic parameters.

Methods

Forty-eight overweight and obese older adults (14 men, 34 women; ages 51 ± 15 y) were studied. Resting metabolic rate (RMR) and respiratory quotient (RQ) were measured before and intermittently for 2 h after an oral glucose tolerance test (OGTT). The total area under the curve (TAUC) was calculated. Insulin sensitivity index (ISI) was determined as 104/(insulin × glucose) for fasting and 2 h venous blood. Fat mass (FM) and fat free mass (FFM) were measured by dual-energy x-ray absorptiometry. Participants were grouped by metabolic syndrome (MetS+ for disease presence; MetS− when no disease was present) and by median 25 hydroxyvitamin D (OHD) concentration as VD_low and VD_high. 25 OHD was also tested as a continuous variable. A parsimonious 2 × 2 analysis of variance included age, FM, FFM and MetS × sex interaction.

Results

Adjusted RMR was similar between groups but an interactive effect of MetS and sex was noted. Fasting RQ was significantly different between vitamin groups (VD_low: 0.835 ± 0.008 versus VD_high: 0.810 ± 0.008; P = 0.024) and fasting ISI was significantly greater in MetS− compared with MetS+ (P = 0.037). Postglucose increases in thermogenesis, RQ, and FGF21 were significant, but ISI decreased. Adjusted postprandial TAUC_RQ (VD_low: 1.71 ± 0.01; VD_high: 1.74 ± 0.001; P = 0.041) and ISI_2 h (VD_low: 35.41 ± 0.21; VD_high: 101.90 ± 0.21; P = 0.001) were significantly different. Adjusted FGF21 was similar across all comparisons before and after OGTT.

Conclusions

Higher vitamin D status, but not FGF21, was associated with greater postprandial glucose oxidation and improved insulin sensitivity.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38816
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La vitamine D augmente la sensibilité à l'insuline

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 30 Mar 2017 18:37

Traduction de l’étude :wink:

Les changements postprandial dans l'oxydation du glucose et la sensibilité à l'insuline dans le syndrome métabolique: l’influence du facteur de croissance des fibroblastes 21 et de la vitamine D
Nutrition Volume 37, Mai 2017, Pages 37-42 Kaveri Pathak

Points importats
• La présente étude suggère que le statut de vitamine D joue un rôle non reconnu dans le métabolisme énergétique postprandial chez l'homme.
• Le rôle du facteur de croissance des fibroblastes 21 (FGF21), un métabolique régulier reconnu, n'a pas été évalué dans la thermogenèse postprandiale du syndrome métabolique.
• La prédominance de la 25 hydroxyvitamine D plutôt que des augmentations aiguës de FGF21, augmente significativement la sensibilité post-prandiale à l'insuline.

Une inflexibilité métabolique due à la résistance à l'insuline a été rapportée dans le syndrome métabolique (SM). Le facteur de croissance des fibroblastes 21 (FGF21) et le statut en vitamine D peuvent améliorer la sensibilité à l'insuline. Le but de cette étude était d'étudier la thermogenèse induite par le glucose et l'oxydation dans MetS, et d'examiner si les changements dans le FGF21 ou le statut prévalant de la vitamine D modulaient les paramètres métaboliques définis.

Méthodes
48 personnes âgées en surpoids et obèses (14 hommes, 34 femmes, 51 ± 15 ans) ont été étudiées. On a mesuré le taux métabolique de repos et le quotient respiratoire (RQ) avant et de façon intermittente pendant 2 h après un test oral de tolérance au glucose (OGTT). La superficie totale sous la courbe (TAUC) a été calculée. L'indice de sensibilité à l'insuline (ISI) a été déterminé comme 104 / (insuline × glucose) pour le jeûne et 2 h de sang veineux. La masse grasse (FM) et la masse libre de matières grasses (FFM) ont été mesurées par absorptiométrie à rayons X à double énergie. Les participants ont été regroupés par syndrome métabolique (MetS + pour la présence de la maladie, MetS- quand aucune maladie n'était présente) et par la concentration médiane de 25 hydroxyvitamine D (OHD) comme VD_low et VD_high. 25 OHD a également été testé en tant que variable continue. Une analyse de la variance 2 × 2 parcimonieuse comprenait l'interaction âge, FM, FFM et MetS × sexe.

Résultats
RMR ajusté était similaire entre les groupes, mais un effet interactif de MetS et le sexe a été noté. Le RQ à jeun était significativement différent entre les groupes de vitamines (VD_low: 0,835 ± 0,008 versus VD_high: 0,810 ± 0,008; P = 0,024) et l'ISI à jeun était significativement plus grand dans MetS- comparé à MetS + (P = 0,037). Les augmentations postglucoses dans la thermogenèse, RQ et FGF21 étaient significatives, mais l'ISI a diminué. Le TAUC_RQ (VD_low: 1,71 ± 0,01, VD_high: 1,74 ± 0,001, P = 0,041) et ISI_2 h (VD_low: 35,41 ± 0,21, VD_high: 101,90 ± 0,21, P = 0,001) ont été significativement différents. Le FGF21 ajusté était semblable dans toutes les comparaisons avant et après l'OGTT.

Conclusions
[b]Un taux plus élevé de vitamine D, mais pas de FGF21, était associé à une plus grande oxydation post-prandiale du glucose et une sensibilité à l'insuline améliorée.[/b]
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: thanos999 et 3 invités