Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La whey améliore le contrôle glycémique du corps

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La whey améliore le contrôle glycémique du corps

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 6 Oct 2013 10:37

Pour les sportifs, cela veut dire attention à la whey en pré-training. C'est surtout intéressant pour les non-sportifs, surtout ceux en pré-diabète

Mechanism Of Action Of Pre-Meal Consumption Of Whey Protein On Glycemic Control In Young Adults
Tina Akhavan The Journal of Nutritional Biochemistry Available online 4 October 2013

Whey protein (WP), when consumed in small amounts prior to a meal, improves post-meal glycemic control more than can be explained by insulin-dependent mechanisms alone. The objective of the study was to identify the mechanism of action of WP beyond insulin on the reduction of post-meal glycemia.

In a randomized crossover study, healthy young men received preloads (300 mL) of WP (10 and 20 g), glucose (10 and 20 g) or water (control). Paracetamol (1.5 g) was added to the preloads to measure gastric emptying. Plasma concentrations of paracetamol, glucose, and ß-cell and gastrointestinal hormones were measured before preloads (baseline) and at intervals before (0–30 min) and after (50–230 min) a preset pizza meal (12 kcal/kg).

Whey protein slowed pre-meal gastric emptying rate compared to the control and 10 g glucose (P < 0.0001), and induced lower pre-meal insulin and C-peptide than the glucose preloads (P < 0.0001). Glucose, but not WP, increased pre-meal plasma glucose concentrations (P < 0.0001). Both WP and glucose reduced post-meal glycemia (P = 0.0006) and resulted in similar CCK, amylin, ghrelin and GIP responses (P < 0.05). However, compared with glucose, WP resulted in higher post-meal GLP-1 and PYY and lower insulin concentrations, without altering insulin secretion and extraction rates. For the total duration of this study (0–230 min), WP resulted in lower mean plasma glucose, insulin and C-peptide, but higher GLP-1 and PYY concentrations than the glucose preloads. In conclusion, pre-meal consumption of WP lowers post-meal glycemia by both insulin-dependent and insulin-independent mechanisms.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38811
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 7 Oct 2013 15:52

Traduction de l’étude : :wink:

Le mécanisme d’action d’une consommation de whey protéines avant un repas, sur le contrôle glycémique chez les jeunes adultes.
Tina Akhavan The Journal of Nutritional Biochemistry Disponible en ligne le 4 Octobre 2013

La whey protéine (WP), lorsqu’elle est consommée en petites quantités avant un repas, améliore la réponse glycémique post-prandiale, réaction qui ne peut pas être expliquer uniquement par le mécanisme insulinodépendants seul. L’objectif de cette étude était d’identifier le mécanisme de la whey protéine sur la réponse glycémique post prandiale.
Dans une étude randomisée, croisée, de jeunes hommes en bonne santé ont reçu en précharge (300ml) de WP (10 et 20g), ou du glucose (10 et 20g ou de l’eau (témoin).Le paracétamol (1.5g) a été ajouté à la précharge pour évaluer la vitesse de vidange gastrique. On a mesuré les concentrations plasmatiques en paracétamol, en glucose, des hormones cellules ß et des cellules gastro-intestinales, avant la précharge (base de l’étude) et à différents intervalles (avant 0-30 min) et après ( 50-230 min) un repas composé de pizza. La whey protéine ralentit la vitesse de la vidange gastrique avec 10g de glucose (P <0,0001). La whey protéine réduit la réponse insulinique avant le repas et le facteur peptide –C lors de la précharge avec le glucose ( P <0,0001). Le glucose, mais pas la whey protéine, augmente les concentrations plasmatiques en glucose avant le repas ( P <0,0001). La whey protéine combinée réduit la réponse glycémique post-prandiale (P = 0,0006 ),ainsi que la CCK, l’amyline, la ghréline et les réponses en GIP ( P <0,05). Toutefois, en comparaison avec le glucose, la WP a entrainé une hausse moins forte en GLP-1 et PYY ainsi que les concentrations en insuline, sans altérer la sécrétion d’insuline et le taux d’extraction. Pendant la durée totale de l’étude (de 0-230 minutes), la WP a entrainé une concentration en glucose plasmatique inférieure, une concentration en insuline et en peptide-C plus faibles. Mais par contre, des concentrations plus élevées en GLP-1 et PYY par rapport à la précharge en glucose. En conclusion, la consommation avant le repas d’une dose de WP diminue la réponse glycémique post-prandiale par deux mécanismes : insulino-dépendant et insulino-indépendant.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité