Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

3 acides aminés coupent particulièrement l'appétit

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

3 acides aminés coupent particulièrement l'appétit

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Nov 2013 09:06

Specific amino acids inhibit food intake via the area postrema or vagal afferents
Josua Jordi November 15, 2013 The Journal of Physiology, 591, 5611-5621.

Key points
• Proteins are more satiating than fats or lipids. Proteins are built by the 20 proteogenic amino acids.

• Here, we identified l-arginine, l-lysine and l-glutamic acid as the most potent anorectic amino acids in rats.

• l-Arginine and l-glutamic acid require intact neurons in the area postrema to inhibit food intake, whereas l-lysine requires intact afferent fibres of the vagus nerve. All three mediate their effect by the blood stream.

• All three amino acids induce gastric distension by delaying gastric emptying and inducing secretion. However, the gastric phenotype does not mediate the anorectic response.

• These results unravel amino acid-specific mechanisms regulating digestion and eating behaviour and thereby contribute to the understanding of nutrient sensing in vivo.

Abstract 
To maintain nutrient homeostasis the central nervous system integrates signals that promote or inhibit eating. The supply of vital amino acids is tuned by adjusting food intake according to its dietary protein content. We hypothesized that this effect is based on the sensing of individual amino acids as a signal to control food intake. Here, we show that food intake was most potently reduced by oral l-arginine (Arg), l-lysine (Lys) and l-glutamic acid (Glu) compared to all other 17 proteogenic amino acids in rats. These three amino acids induced neuronal activity in the area postrema and the nucleus of the solitary tract. Surgical lesion of the area postrema abolished the anorectic response to Arg and Glu, whereas vagal afferent lesion prevented the response to Lys. These three amino acids also provoked gastric distension by differentially altering gastric secretion and/or emptying. Importantly, these peripheral mechanical vagal stimuli were dissociated from the amino acids' effect on food intake. Thus, Arg, Lys and Glu had a selective impact on food processing and intake suggesting them as direct sensory input to assess dietary protein content and quality in vivo. Overall, this study reveals novel amino acid-specific mechanisms for the control of food intake and of gastrointestinal function.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38804
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Nov 2013 16:39

Traduction de l'étude :wink:

Les acides aminés qui inhibent la prise alimentaire via l’afférence vagales ou la zone postrema.
Josua Jordi Novembre 15 , 2013 La Journal of Physiology , 591, 5611-5621 .

Points clés
• Les protéines sont plus rassasiantes que les lipides . Les protéines sont construites par 20 acides aminés protéogéniques .

• Ici , nous avons identifié la L-arginine , la L-lysine et l'acide L-glutamique comme des acides aminés anorexigènes les plus puissants chez les rats.

• L-arginine et l’acide glutamique nécessitent des neurones intacts dans la région postrema afin d’inhiber la prise alimentaire, alors que la L-lysine nécessite des fibres afférentes intactes de la part du nerf vague. Tous les trois arbitrent leurs effets via le flux sanguin.

• Tous les trois acides aminés induisent une distension gastrique en retardant la vidange gastrique et en induisant la sécrétion. Cependant, le phénotype gastrique n'intervient pas dans la réponse anorexigène.

• Ces résultats démontrent les mécanismes des acides aminés spécifiques, qui régissent la digestion et le comportement alimentaire et contribuent ainsi à la compréhension de la détection des nutriments in vivo.

Résumé
Pour maintenir l'homéostasie des nutriments, le système nerveux central intègre les signaux qui favorisent ou inhibent la prise alimentaire. L’apport en acides aminés essentiels est réglé en ajustant l'apport alimentaire en fonction de sa teneur en protéines alimentaires. Notre hypothèse est que cet effet est basé sur la détection des acides aminés individuels en tant que signal de contrôle de la prise alimentaire. Ici, nous montrons que la consommation alimentaire a été fortement réduit suite à une prise de L-Arginine (Arg ), de L- lysine ( Lys) ainsi que l’acide L-glutamique (Glu) par rapport aux autres acides aminés protéogéniques, chez le rat. Ces 3 acides aminés induisent une activité neuronale dans la zone postrema et le noyau du tractus solitaire. Les lésions chirurgicales de la zone postrema inhibent la réponse anorexigène dans le cas de l’arginine et de la glutamine. Et des lésions afférentes vagales inhibées dans le cadre de la lysine. Ces 3 acides aminés ont également provoqué une distention gastrique, en modifiant de façon différentielle la sécrétion et/ou vidange gastrique. Note importante, ces stimulis vagales périphériques ont été dissociées de l’effet des acides aminés sur la prise alimentaire. Ainsi, Arg , Lys et Glu ont un impact sur la transformation des aliments, suggérant une activité sensorielle sur la teneur en protéines de qualité in vivo. Dans l’ensemble , cette étude révèle les mécanismes de ces acides aminés sur le contrôle de la prise alimentaire et de la fonction gastro-intestinale.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités