Retour haut de page

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.


Comment le manque de sommeil détériore la santé?



Nutrimuscle-Conseils Avatar de l’utilisateur
Forum Admin

Messages: 35829

Mécanismes de stéatose hépatique et de résistance à l'insuline induites par la privation de sommeil chez la souris
Fumika Shigiyama ajpendo.00072.2018

La privation de sommeil est associée à un risque accru de diabète de type 2. Cependant, les mécanismes sous-jacents de l’intolérance au glucose induite par la privation de sommeil restent insaisissables.

Le but de cette étude était d'étudier les mécanismes de l'intolérance au glucose induite par la privation de sommeil chez la souris, avec une attention particulière au foie. Nous avons établi un modèle murin d'intolérance au glucose induite par la privation de sommeil chez la souris mâle C57BL / 6J. Une seule privation de sommeil de 6 heures par la méthode de manipulation douce en condition de jeûne a provoqué une intolérance au glucose. La production de glucose hépatique évaluée par un test de provocation au pyruvate était significativement accrue, de même que la teneur en triglycérides hépatiques (de 67,9%) dans le groupe de privation de sommeil, par rapport aux souris témoins dormant librement. Des analyses de métabolome et de microréseau ont été utilisées pour évaluer les métabolites hépatiques et les niveaux d'expression génique et pour déterminer les mécanismes moléculaires de la stéatose hépatique induite par la privation de sommeil.

Les métabolites hépatiques, tels que l'acétyl coenzyme A, l'acide 3β-hydroxybutyrique et certaines acylcarnitines, étaient significativement augmentés dans le groupe de privation de sommeil, suggérant une augmentation de l'oxydation des lipides dans le foie. Au contraire, des souris à jeun privées de sommeil ont montré que les niveaux d'expression des gènes hépatiques d'élongation des acides gras de type chaîne très longue 3, lipine 1, périlipine 4, périlipine 5 et acyl-CoA thioestérase 1, sont connus pour jouer un rôle lipogénique, étaient respectivement 2,7, 4,5, 3,7, 2,9 et 2,8 fois celles du groupe témoin endormi à jeun, telles qu'évaluées par RT-PCR quantitative.

La stéatose hépatique induite par la privation de sommeil et la résistance à l'insuline hépatique semblent être médiées par une régulation positive des enzymes lipogènes hépatiques.

Retourner vers Forum Nutrimuscle : Informations sur la nutrition musculaire pour la musculation.