Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

41% des athlètes dorment mal

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

41% des athlètes dorment mal

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 9 Mar 2017 03:58

Self-reported sleep quantity, quality and sleep hygiene in elite athletes
Journal of Sleep Research 8 March 2017 Melanie Knufinke

Sleep is essential for recovery and performance in elite athletes. While actigraphy-based studies revealed suboptimal sleep in athletes, information on their subjective experience of sleep is scarce. Relatively unexplored is also the extent to which athletes’ sleep is adversely affected by environmental conditions and daytime behaviours, that is sleep hygiene.

This study aimed to provide insight in sleep quantity, quality and its putative association with sleep hygiene. Participants were 98 elite (youth) athletes competing at the highest (inter-)national level. Sleep quantity, quality and sleep hygiene were assessed once covering a 1-month period by using established (sub)clinical questionnaires, and repeatedly during 7 consecutive days.

Sleep quality was generally healthy, although 41% of all athletes could be classified as ‘poor sleeper’, and 12% were identified as having a sleep disorder. Daily self-monitoring revealed sleep durations of 8:11 ± 0:45 h, but elevated wake after sleep onset of 13 ± 19 min. Sleep quality, feeling refreshed, and morning vigor were moderate at best. Regarding sleep hygiene, general measures revealed irregular sleep–wake patterns, psychological strain and activating pre-sleep behaviours.

At the daily level, blue-light exposure and late-evening consumption of heavy meals were frequently reported. General sleep hygiene revealed significant associations with sleep quality (0.45 < r > 0.50; P < 0.001). Results indicate that there is ample room for optimization, specifically in onset latency and in wake after sleep onset. Subtle improvements in sleep seem possible, and optimizing sleep hygiene, such as regular sleep–wake patterns and reducing psychological strain, may facilitate this sleep upgrading process.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38839
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: 41% des athlètes dorment mal

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Mar 2017 13:19

Traduction de l’étude :wink:

La quantité de sommeil autodéclarée, la qualité et l'hygiène du sommeil chez les athlètes d'élite
Journal of Sleep Research 8 mars 2017 Melanie Knufinke

Le sommeil est essentiel pour la récupération et la performance des athlètes d'élite. Alors que les études basées sur l'actigraphie ont révélé un sommeil optimal chez les athlètes, les informations sur leur expérience subjective du sommeil sont rares. Relativement inexplorée ; la mesure dans laquelle le sommeil des athlètes est affecté négativement par les conditions environnementales et les comportements diurnes, c'est-à-dire l'hygiène du sommeil.

Cette étude visait à donner un aperçu de la quantité de sommeil, de la qualité et de son association présumée avec l'hygiène du sommeil. Les participants étaient 98 athlètes d'élite (jeunes) en compétition au plus haut niveau (inter-) national. La quantité de sommeil, la qualité et l'hygiène du sommeil ont été évaluées sur une période d'un mois en utilisant des questionnaires (sub) cliniques établis, et à plusieurs reprises pendant 7 jours consécutifs.

La qualité du sommeil était généralement saine, bien que 41% de tous les athlètes puissent être classés comme «pauvre en sommeil», et 12% ont été identifiés comme ayant un trouble du sommeil. L'auto-surveillance quotidienne a révélé des durées de sommeil de 8:11 ± 0:45 h, mais un sillage élevé après un début de sommeil de 13 ± 19 min. La qualité du sommeil, et la fraicheur du matin ont été modérés au mieux. En ce qui concerne l'hygiène du sommeil, des mesures générales ont révélé des modèles de sommeil-veille irréguliers, des contraintes psychologiques et des comportements avant le sommeil.

Au niveau quotidien, on a souvent signalé l'exposition à la lumière bleue et la consommation tardive de repas lourds. L'hygiène générale du sommeil a révélé des associations significatives avec la qualité du sommeil (0,45 <r> 0,50; P <0,001). Les résultats indiquent qu'il y a amplement l'espace pour l'optimisation, en particulier dans latence d'apparition et dans le sillage après l'apparition du sommeil. Des améliorations subtiles du sommeil semblent possibles, et l'optimisation de l'hygiène du sommeil, comme les habitudes de sommeil-veille régulières et la réduction de la tension psychologique, peuvent faciliter ce processus de mise à niveau du sommeil
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités
cron