Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Des méga-doses de protéines aident à perdre plus de graisse

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Des méga-doses de protéines aident à perdre plus de graisse

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Oct 2015 01:55

A high protein diet (3.4 g/kg/d) combined with a heavy resistance training program improves body composition in healthy trained men and women – a follow-up investigation
Jose Antonio Journal of the International Society of Sports Nutrition 2015, 12:39

Background
The consumption of a high protein diet (>4 g/kg/d) in trained men and women who did not alter their exercise program has been previously shown to have no significant effect on body composition. Thus, the purpose of this investigation was to determine if a high protein diet in conjunction with a periodized heavy resistance training program would affect indices of body composition, performance and health.

Methods
Forty-eight healthy resistance-trained men and women completed this study (mean ± SD; Normal Protein group [NP n = 17, four female and 13 male]: 24.8 ± 6.9 yr; 174.0 ± 9.5 cm height; 74.7 ± 9.6 kg body weight; 2.4 ± 1.7 yr of training; High Protein group [HP n = 31, seven female and 24 male]: 22.9 ± 3.1 yr; 172.3 ± 7.7 cm; 74.3 ± 12.4 kg; 4.9 ± 4.1 yr of training). Moreover, all subjects participated in a split-routine, periodized heavy resistance-training program. Training and daily diet logs were kept by each subject. Subjects in the NP and HP groups were instructed to consume their baseline (~2 g/kg/d) and >3 g/kg/d of dietary protein, respectively.

Results
Subjects in the NP and HP groups consumed 2.3 and 3.4 g/kg/day of dietary protein during the treatment period. The NP group consumed significantly (p < 0.05) more protein during the treatment period compared to their baseline intake. The HP group consumed more (p < 0.05) total energy and protein during the treatment period compared to their baseline intake. Furthermore, the HP group consumed significantly more (p < 0.05) total calories and protein compared to the NP group. There were significant time by group (p ≤ 0.05) changes in body weight (change: +1.3 ± 1.3 kg NP, −0.1 ± 2.5 HP), fat mass (change: −0.3 ± 2.2 kg NP, −1.7 ± 2.3 HP), and % body fat (change: −0.7 ± 2.8 NP, −2.4 ± 2.9 HP).

The NP group gained significantly more body weight than the HP group; however, the HP group experienced a greater decrease in fat mass and % body fat. There was a significant time effect for FFM; however, there was a non-significant time by group effect for FFM (change: +1.5 ± 1.8 NP, +1.5 ± 2.2 HP). Furthermore, a significant time effect (p ≤ 0.05) was seen in both groups vis a vis improvements in maximal strength (i.e., 1-RM squat and bench) vertical jump and pull-ups; however, there were no significant time by group effects (p ≥ 0.05) for all exercise performance measures. Additionally, there were no changes in any of the blood parameters (i.e., basic metabolic panel).

Conclusion
Consuming a high protein diet (3.4 g/kg/d) in conjunction with a heavy resistance-training program may confer benefits with regards to body composition. Furthermore, there is no evidence that consuming a high protein diet has any deleterious effects.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38802
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Des méga-doses de protéines aident à perdre plus de grai

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 21 Oct 2015 13:30

Traduction de l’étude :wink:

Un régime riche en protéines (3,4 g / kg / j) combiné à un programme d’entrainement en résistance améliore la composition corporelle chez les hommes et femmes en bonne santé - une enquête de suivi
Jose Antonio Journal de la Société internationale de nutrition sportive 2015, 12:39

Contexte
La consommation d'un régime riche en protéines (> 4 g / kg / j) chez les hommes et femmes qui ne modifient pas leur programme d'entrainement n'a aucun effet significatif sur la composition corporelle. Ainsi, le but de cette enquête était de déterminer si un régime alimentaire riche en protéines en conjonction avec un programme d’entrainement en résistance affecterait les indices de la composition corporelle, la performance.

Méthodes
48 hommes et femmes résistance formés sains achevé cette étude (moyenne ± écart type; le groupe normal des protéines [NP n = 17, quatre femmes et 13 hommes]: 24,8 ± 6,9 ans; 174,0 ± 9,5 cm de hauteur; corps 74,7 ± 9,6 kg poids; 2,4 ± 1,7 ans de la formation; groupe de haut Protein [HP n = 31, sept femmes et 24 hommes]: 22,9 ± 3,1 ans; 172,3 ± 7,7 cm; 74,3 ± 12,4 kg; 4,9 ± 4,1 ans de formation). En outre, tous les sujets ont participé à un programme d'entraînement en résistance. La formation et l'alimentation quotidienne ont été maintenues pour chaque sujet. Les sujets dans les groupes NP et HP ont été invités à consommer leur niveau de référence (~ 2 g / kg / j) et> 3 g / kg / j de protéines alimentaires.

Résultats
Les sujets dans les groupes NP et ceux du groupe HP 2,3 et 3,4 g / kg / jour de protéines alimentaires au cours de la période de traitement. Le groupe NP a consommé de façon significative (p <0,05) plus de protéines au cours de la période de traitement par rapport à leur consommation de référence. Le groupe HP a consommé plus (p <0,05) d’énergie totale et de protéine au cours de la période de traitement par rapport à leur consommation de référence. En outre, le groupe HP a consommé significativement plus (p <0,05) de calories et de protéines par rapport au groupe NP. Il y avait beaucoup de temps par groupe (p ≤ 0,05) de changements dans le poids du corps (changement: 1,3 ± 1,3 kg NP, -0,1 ± 2,5 HP), la masse maigre (choisir: -0,3 ± 2,2 kg NP, -1,7 ± 2,3 HP) et le % de graisse du corps (variation: -0,7 ± 2,8 NP, -2,4 ± 2,9 HP).

Le groupe NP a gagné significativement plus de poids du corps que le groupe HP; Toutefois, le groupe HP a connu une plus grande diminution de la masse grasse et % de graisse corporelle. Il y avait un effet de temps significatif pour FFM; Cependant, il fut un temps non significative pour l'effet de groupe pour FFM (choisir: 1,5 ± 1,8 NP, 1,5 ± 2,2 HP). En outre, un effet de temps significatif (p ≤ 0,05) a été observé dans les deux groupes vis à vis de l'amélioration de la force maximale (c.-à-1-RM squat et banc) saut vertical et pull-ups; Cependant, il n'y avait pas beaucoup de temps par des effets de groupe (p ≥ 0,05) pour toutes les mesures de performance de l'exercice. En outre, il n'y avait aucun changement dans l'un des paramètres sanguins (par exemple, panneau métabolique de base).

Conclusion
Consommer une alimentation riche en protéines (3,4 g / kg / j) en conjonction avec un programme d'entraînement en résistance lourde peut conférer des avantages en ce qui concerne la composition du corps. En outre, il n'y a aucune preuve que la consommation d'un régime riche en protéines a des effets délétères
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Des méga-doses de protéines aident à perdre plus de grai

Messagepar Le Docteur » 21 Oct 2015 15:01

Je me rappelle d'anciens articles où je t'avais vu très critique sur l'excès de protéines au régime (en particulier une histoire de catastrophe annoncée donnée en exemple chez un compétiteur qui s'était bien produite : perte de masse sèche importante + épuisement). Peut-être qu'aujourd'hui avec les méthodes pour éviter l'acidification c'est moins évident, c'est vrai, et le gars ne mangeait peut-être pas de légumes.
Avatar de l’utilisateur
Le Docteur
 
Messages: 2540
Inscription: 30 Mai 2012 13:07


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité