Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les omégas 3 feraient baisser de 10% la mortalité cardiaque

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les omégas 3 feraient baisser de 10% la mortalité cardiaque

Messagepar Gilles » 29 Juin 2016 06:58

ω-3 Polyunsaturated Fatty Acid Biomarkers and Coronary Heart Disease
Pooling Project of 19 Cohort Studies
JAMA Intern Med. Published online June 27, 2016

Abstract

Importance The role of ω-3 polyunsaturated fatty acids for primary prevention of coronary heart disease (CHD) remains controversial. Most prior longitudinal studies evaluated self-reported consumption rather than biomarkers.

Objective To evaluate biomarkers of seafood-derived eicosapentaenoic acid (EPA; 20:5ω-3), docosapentaenoic acid (DPA; 22:5ω-3), and docosahexaenoic acid (DHA; 22:6ω-3) and plant-derived α-linolenic acid (ALA; 18:3ω-3) for incident CHD.

Data Sources A global consortium of 19 studies identified by November 2014.

Study Selection Available prospective (cohort, nested case-control) or retrospective studies with circulating or tissue ω-3 biomarkers and ascertained CHD.

Data Extraction and Synthesis Each study conducted standardized, individual-level analysis using harmonized models, exposures, outcomes, and covariates. Findings were centrally pooled using random-effects meta-analysis. Heterogeneity was examined by age, sex, race, diabetes, statins, aspirin, ω-6 levels, and FADS desaturase genes.

Main Outcomes and Measures Incident total CHD, fatal CHD, and nonfatal myocardial infarction (MI).

Results The 19 studies comprised 16 countries, 45 637 unique individuals, and 7973 total CHD, 2781 fatal CHD, and 7157 nonfatal MI events, with ω-3 measures in total plasma, phospholipids, cholesterol esters, and adipose tissue. Median age at baseline was 59 years (range, 18-97 years), and 28 660 (62.8%) were male. In continuous (per 1-SD increase) multivariable-adjusted analyses, the ω-3 biomarkers ALA, DPA, and DHA were associated with a lower risk of fatal CHD, with relative risks (RRs) of 0.91 (95% CI, 0.84-0.98) for ALA, 0.90 (95% CI, 0.85-0.96) for DPA, and 0.90 (95% CI, 0.84-0.96) for DHA. Although DPA was associated with a lower risk of total CHD (RR, 0.94; 95% CI, 0.90-0.99), ALA (RR, 1.00; 95% CI, 0.95-1.05), EPA (RR, 0.94; 95% CI, 0.87-1.02), and DHA (RR, 0.95; 95% CI, 0.91-1.00) were not. Significant associations with nonfatal MI were not evident. Associations appeared generally stronger in phospholipids and total plasma. Restricted cubic splines did not identify evidence of nonlinearity in dose responses.

Conclusions and Relevance On the basis of available studies of free-living populations globally, biomarker concentrations of seafood and plant-derived ω-3 fatty acids are associated with a modestly lower incidence of fatal CHD.
Avatar de l’utilisateur
Gilles
 
Messages: 29298
Inscription: 21 Déc 2011 11:47

Les omégas 3 feraient baisser de 10% la mortalité cardiaque

Messagepar Gilles » 29 Juin 2016 07:01

Reprise de l'étude :

La consommation d'oméga 3 liée à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque
Une vaste étude épidémiologique a corrélé une importante consommation d'oméga 3 qu'on retrouve dans certains poissons à une réduction de 10% du risque de mourir de problèmes cardiaques.

La consommation d'acides gras oméga 3, contenus en grande quantité dans certains poissons comme le saumon, les sardines ou les anchois, est liée à une réduction de 10% du risque de mourir par crise cardiaque, affirme une étude publiée lundi 27 juin 2016 dans une revue américaine. L'étude épidémiologique étendue s'est fondée sur des analyses de sang pour établir la corrélation entre les oméga-3 et la fréquence des infarctus. Elle a porté sur dix-neuf études menées dans seize pays, incluant au total 45.637 participants. Parmi ces derniers, 7.973 ont eu une crise cardiaque pour la première fois dont 2.781 sont décédés, précisent les auteurs dans la revue médicale JAMA Internal Medicine. Ces chercheurs n'ont pas constaté de corrélation entre les marqueurs sanguins d'oméga 3 et une réduction du risque d'infarctus non-mortel laissant penser qu'il existe des mécanismes spécifiques liés à une moindre mortalité cardiaque.

L'image la plus complète de l'effet préventif des oméga-3

"Ces nouveaux résultats qui incluent ceux de nombreuses études, fournissent l'image la plus complète à ce jour de l'effet préventif des oméga 3 contre les maladies cardiovasculaires", souligne Liana Del Gobbo, une chercheuse à la faculté de médecine de l'Université Stanford en Californie, une des co-auteurs. "Les résultats des diverses études ont été similaires quels que soient l'âge, le sexe, la race, la présence ou l'absence de diabète, l'utilisation d'aspirine ou d'anticholestérol", précise-t-elle. "Nos résultats confortent l'importance de consommer du poisson et des oméga 3 dans le cadre d'un régime alimentaire sain", ajoute le Dr Dariush Mozaffarian, doyen de la faculté des sciences de la nutrition à l'université Tufts à Boston, qui a dirigé l'étude. Outre sa richesse en oméga 3, les poissons fournissent certaines protéines spécifiques, de la vitamine D, du sélénium et d'autres minéraux, relèvent les chercheurs. "La plupart des études diététiques sur les acides gras et leurs effets sur la santé étaient fondées sur des questionnaires pour déterminer leur consommation", note le Dr Mozaffarian. "Ce nouveau consortium mondial de recherche fournit une possibilité sans précédent de comprendre comment les bio-marqueurs sanguins d'un grand nombre de différents acides gras agissent sur la santé", explique-t-il, notant que de nombreuses autres recherches dans ce domaine sont en cours.

Source
Avatar de l’utilisateur
Gilles
 
Messages: 29298
Inscription: 21 Déc 2011 11:47


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités