Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Les sportifs manquent d'oméga 3

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Les sportifs manquent d'oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 9 Juil 2013 15:59

Unfavourable plasma and erythrocyte phospholipid fatty acid profile in elite amateur boxers
Jasna Tepsica European Journal of Sport Science Volume 13, Issue 4, 2013 pages 414-421

Research on possible physiological changes as a consequence of a specific lifestyle and long-term strenuous exercise in boxing has been sparse. We determined plasma and erythrocyte phospholipid (PL) fatty acids (FA) profile of 16 elite amateur male boxers (22.4±3.3 years of age), and compared them with a control group composed of 19 sedentary (24.4±3.4) year-old men. The percentages of total saturated fatty acids (SFA) and monosaturated FA in plasma phospholipids were significantly higher (P <0.001) in boxers compared to the control group.

On the other hand, all studied polyunsaturated fatty acids (PUFA) in plasma PL with the exception of eicosapentaenoic acid (EPA, 20:5, n–3) and docosatetraenoic acid (DTA, 22:4, n–6) were significantly lower in boxers than in sedentary men. Total PUFA, n–6 PUFA and n–3 PUFA were also significantly lower in boxers (P <0.001), whereas the n–6/n–3 ratio was higher in boxers than in control group (P <0.01). Boxers had significantly higher proportion of all SFA in erythrocyte PL compared to the control group (P <0.05). In addition, the percentage of linoleic acid was lower in boxers' erythrocyte PL than in the control group (P <0.05).

The results show two potentially unfavourable main features of the FA profile of boxers, that is, a higher n–6/n–3 ratio in plasma PL and a higher percentage of SFA in both plasma and erythrocyte phospholipids compared to controls. As SFA correlates directly with the incidence of cardiovascular disease and high n–6/n–3 ratio has been shown to stimulate carcinogenesis and modulate inflammation and autoimmunity, this profile could be detrimental to the health of boxers. The mechanism underlying these differences requires further investigation; however the results suggest benefits of nutritional intervention.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Juil 2013 21:56

Traduction de l'étude : :wink:

Un mauvais profil du plasma et en acides gras phospholipides des érythrocytes chez des boxeurs amateurs d’élites.Jasna Tepsica European Journal of Sport Science Volume 13, Issue 4, 2013 pages 414-421

La recherche sur les changements physiologiques possible à la suite d’un mode de vie spécifique et un exercice vigoureux sur le long terme dans le milieu de la boxe, a rarement été effectuée. Nous avons déterminé le profil du plasma et des phospholipides érythrocytaires (PL) des acides gras (AG) chez 16 boxeurs amateurs d’élites (âgés de 22.4 ± 3,3 ans), et leurs profils ont été comparés à un groupe témoin de 19 sédentaires hommes (âgés de 24,4 ± 3,4 ans).Les différents pourcentages d’acides gras saturés totaux (SFA) et FA monoinsaturés dans les phospholipides plasmatiques étaient significativement plus élevés chez les boxeurs par rapport au groupe témoin(P <0,001).D’autre part, nous avons étudié que les acides gras polyinsaturés (AGPI) dans le plasma (PL) à l’exception de l’acide eicosapentaénoïque (EPA,20:5, n–3) et l’acide docosatetraenoïque (DTA, 22 :4,n-6) étaient significativement plus bas chez les boxeurs que chez les hommes sédentaires. Le quantité total d’AGPI n-6 et n-3 étaient également significativement plus faible chez les boxeurs (p<0,001), alors que le ratio n-6/n-3 était plus élevé chez les boxeurs que dans le groupe témoin (P <0,01). Les boxeurs avaient une proportion significativement plus élevé en tout SFA en érythrocyte PL par rapport au groupe témoin (p <0,05). En outre, le pourcentage d'acide linoléique était plus faible en érythrocytes PL de boxeurs que dans le groupe contrôle (P <0,05).


Les résultats montrent que les deux principales caractéristiques potentiellement défavorable du profil FA des boxeurs, étaient un ratio n-6/n-3 plus élevé dans les phospholipides plasmatiques et un pourcentage plus élevé en SFA dans le plasma et dans les phospholipides érythrocytaires par rapport aux groupes témoins. Comme le SFA est directement corrélé à l’incidence des maladies cardiovasculaire et le ration n-6/n-3 élevé a été mis en avant dans la stimulation de la carcinogenèse et influence l’inflammation et l’auto-immunité, ce profil pourrait être préjudiciable à la santé des boxeurs. Le mécanisme sous-jacent de ces nombreuses différences nécessite une enquête plus approfondie, mais ces résultats mettent en avant les avantages d’une intervention nutritionnelle.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Les sportifs manquent d'oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 2 Fév 2016 12:02

Nous avons déterminé le profil du plasma des acides gras chez des boxeurs d’élites. Leurs profils ont été comparés à un groupe témoin de sédentaires masculins du même âge...
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité