Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Le magnésium aide à mieux dormir

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Le magnésium aide à mieux dormir

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 7 Fév 2011 15:04

Magnesium supplementation improves indicators of low magnesium status and inflammatory stress in adults older than 51 years with poor quality sleep
Magnesium Research. Volume 23, Number 4, 158-68, december 2010

Summary : Low magnesium status has been associated with numerous conditions characterized as having a chronic inflammatory stress component. Some animal findings indicate that a moderate magnesium deficiency, similar to which apparently commonly occurs in humans, may enhance inflammatory or oxidative stress induced by other factors, including disrupted sleep/sleep deprivation. Thus, an experiment was performed with 100 adults (22 males and 78 females) aged 59 ± 8 years (range 51 to 85 years) with poor sleep quality revealed by a Pittsburg Sleep Quality Index (PSQI) score higher than five. The participants were randomly assigned to two groups matched by gender, age, and overall PSQI score. After baseline assessment (week one) of body mass index (BMI), diet, blood and urine biochemical variables, and sleep quality, one group was given a 320 mg magnesium/day supplement as magnesium citrate and the other group a sodium citrate placebo for seven weeks. Final assessments were made five and seven weeks (which were combined for statistical analysis to reduce intra-individual variation) after supplement initiation for the 96 participants who completed the study as designed. Based on food diaries, 58% of the participants were consuming less than the US. Estimated Average Requirement (EAR) for magnesium. Consuming less than the EAR was associated with a significantly higher BMI and plasma C-reactive protein (CRP) concentration. Only 40 participants had plasma CRP concentrations higher than 3.0 mg/L (an indication of chronic inflammatory stress). Overall PSQI scores improved (10.4 to 6.6, p <\; 0.0001) and erythrocyte magnesium increased (4.75 to 5.05 pg/cell, p \= 0.01) regardless of magnesium or placebo supplementation. Magnesium vs placebo supplementation did not significantly affect serum magnesium when all participants were included in the analysis. When only the 37 participants with serum magnesium concentrations <\; 1.8 mg/dL (indication of deficient magnesium status) were analyzed, magnesium supplementation, but not the placebo, increased serum magnesium concentrations. Magnesium supplementation vs placebo decreased plasma CRP in participants with baseline values > 3.0 mg/L. The findings show that many individuals have a low magnesium status associated with increased chronic inflammatory stress that could be alleviated by increased magnesium intake. Because dietary magnesium intake did not change during the experimental period, another factor, possibly a placebo effect, improved sleep quality, which resulted in increased erythrocyte magnesium. This factor prevented the determination of whether magnesium deficiency contributes to poor sleep quality. The findings, however, suggest an association between magnesium status and sleep quality that needs further study to definitively determine whether a low magnesium status is a cause or an effect of poor sleep quality.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38837
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Le magnésium aide à mieux dormir

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Déc 2017 14:00

La supplémentation en magnésium améliore les indicateurs de faible statut en magnésium et de stress inflammatoire chez les adultes de plus de 51 ans avec un sommeil de mauvaise qualité
Recherche sur le magnésium. Volume 23, Numéro 4, 158-68, décembre 2010

Le statut de magnésium faible a été associé à de nombreuses conditions caractérisées comme ayant un composant de stress inflammatoire chronique. Certains résultats chez l'animal indiquent qu'une carence modérée en magnésium, semblable à celle qui semble se produire chez les humains, peut augmenter le stress inflammatoire ou oxydatif induit par d'autres facteurs, notamment la privation de sommeil et de sommeil perturbée. Ainsi, une expérience a été réalisée avec 100 adultes (22 hommes et 78 femmes) âgés de 59 ± 8 ans (51 à 85 ans) avec une mauvaise qualité du sommeil révélée par un indice de qualité du sommeil de Pittsburg supérieur à cinq. Les participants ont été assignés au hasard à deux groupes appariés par sexe, âge et score PSQI global. Après l'évaluation initiale (semaine 1) de l'indice de masse corporelle (IMC), du régime alimentaire, des variables biochimiques sanguines et urinaires et de la qualité du sommeil, un groupe a reçu un supplément de 320 mg de magnésium et de citrate de sodium. sept semaines. Les évaluations finales ont été faites cinq et sept semaines (qui ont été combinées pour l'analyse statistique afin de réduire la variation intra-individuelle) après l'initiation du supplément pour les 96 participants qui ont terminé l'étude comme prévu. Basé sur les journaux alimentaires, 58% des participants consommaient moins que les États-Unis. Besoin moyen estimatif (MRE) pour le magnésium. Une consommation inférieure à l'EAR était associée à une augmentation significative de l'IMC et de la concentration plasmatique de protéine C-réactive (CRP). Seulement 40 participants présentaient des concentrations plasmatiques de CRP supérieures à 3,0 mg / L (indication d'un stress inflammatoire chronique). Les scores globaux de PSQI se sont améliorés (10,4 à 6,6, p <0,0001) et le magnésium érythrocytaire a augmenté (4,75 à 5,05 pg / cellule, p \ = 0,01) indépendamment de la supplémentation en magnésium ou placebo. La supplémentation en magnésium vs placebo n'a pas affecté significativement le magnésium sérique lorsque tous les participants ont été inclus dans l'analyse. Lorsque seulement les 37 participants avec des concentrations sériques de magnésium <\; 1,8 mg / dL (indication de l'état de magnésium déficient) ont été analysés, la supplémentation en magnésium, mais pas le placebo, augmentation des concentrations sériques de magnésium. La supplémentation en magnésium par rapport au placebo a diminué la CRP plasmatique chez les participants dont les valeurs initiales étaient supérieures à 3,0 mg / L. Les résultats montrent que de nombreux individus ont un statut de faible magnésium associé à un stress inflammatoire chronique accru qui pourrait être atténué par une augmentation de l'apport en magnésium. Comme la consommation de magnésium alimentaire n'a pas changé au cours de la période expérimentale, un autre facteur, peut-être un effet placebo, a amélioré la qualité du sommeil, ce qui a entraîné une augmentation du magnésium érythrocytaire. Ce facteur a empêché la détermination si la carence en magnésium contribue à une mauvaise qualité du sommeil.

Les résultats suggèrent une association entre l'état de magnésium et la qualité du sommeil qui nécessite une étude plus approfondie pour déterminer définitivement si un faible statut de magnésium est une cause ou un effet de mauvaise qualité du sommeil.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38837
Inscription: 11 Sep 2008 19:11


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités