Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Oméga 3 et mortalité par dissection aortique et anévrisme?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Oméga 3 et mortalité par dissection aortique et anévrisme?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 25 Aoû 2018 13:19

Consommation de poisson et risque de mortalité dû à la dissection aortique et à l'anévrisme: analyse groupée du consortium de la cohorte japonaise
Kazumasa Yamagishi j.clnu.2018.08.007

Points forts
• On a émis l'hypothèse que l'ingestion de poisson joue un rôle protecteur dans le développement de maladies aortiques (dissection et anévrisme), mais aucune étude épidémiologique n'existe sur cette question.
• Dans cette analyse groupée de plus de 350 000 Japonais, nous avons d’abord identifié que la faible consommation de poisson constituait un facteur de risque de mortalité par maladies aortiques chez les Japonais, population unique consommant beaucoup de poisson.
• Un seuil a été suggéré entre les catégories de consommation de poisson rarement et 1-2 fois / mois.

Contexte et objectifs
De nombreuses études ont suggéré que la consommation de poisson est associée à la protection contre le risque de maladies athéroscléreuses. Cependant, cette association avec les maladies aortiques n'a pas été élucidée dans le monde entier. Nous avons émis l'hypothèse que la consommation de poisson est inversement associée à la mortalité due aux maladies aortiques (dissection aortique et anévrisme).

Les méthodes
L'étude a été menée sous la forme d'une analyse groupée de données originales provenant d'un maximum de 8 études de cohorte, comprenant un total de 366 048 hommes et femmes communautaires n'ayant aucun antécédent de maladie cardiovasculaire ou de cancer. Dans chaque cohorte, nous avons utilisé la régression des risques proportionnels de Cox pour estimer les rapports de risque (HR) et les intervalles de confiance à 95% pour la mortalité par dissection aortique, anévrisme et aortie totale en fonction de la étude.

Résultats
Des associations inverses non linéaires ont été observées entre la consommation de poisson et la maladie aortique totale. Par rapport aux personnes qui mangeaient du poisson 1 à 2 fois par semaine, les personnes qui mangeaient rarement du poisson présentaient une mortalité plus élevée due à la maladie aortique totale (FC groupée ajustée sur plusieurs variables = 1,93; IC à 95%, 1,13-3,31). Une mortalité plus élevée n'a pas été observée chez ceux qui mangeaient du poisson 1 à 2 fois par mois. Un schéma similaire a été observé pour la dissection aortique. En ce qui concerne l'anévrisme aortique, les personnes qui mangent rarement du poisson et celles qui mangent du poisson 1 à 2 fois par mois ont une mortalité plus élevée (HR = 1,99; IC à 95%, 0,90-4,40 et HR = 1,86; IC à 95%, 0,87-3,98 respectivement) ).

Conclusions
Les personnes qui mangeaient rarement du poisson avaient une mortalité plus élevée due à la dissection aortique, à l'anévrisme et aux maladies aortiques totales.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité