Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Plus on est lourd, plus on a besoin d'oméga 3

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Plus on est lourd, plus on a besoin d'oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 27 Avr 2017 15:54

Body weight affects ω-3 polyunsaturated fatty acid (PUFA) accumulation in youth following supplementation in post-hoc analyses of a randomized controlled trial
Lisa M. Christian PLOS one 2017

Guidelines for suggested intake of ω-3 polyunsaturated fatty acids (PUFAs) are limited in youth and rely primarily on age. However, body weight varies considerably within age classifications. The current analyses examined effects of body weight and body mass index (BMI) on fatty acid accumulation in 64 youth (7–14 years) with a diagnosed mood disorder in a double-blind randomized-controlled trial (2000mg ω-3 supplements or a control capsule) across 12 weeks.

In the ω-3 supplementation group, higher baseline body weight predicted less plasma accumulation of both EPA [B = -0.047, (95% CI = -0.077; -0.017), β = -0.54, p = 0.003] and DHA [B = -0.02, (95% CI = -0.034; -0.007), β = -0.52, p = 0.004]. Similarly, higher BMI percentile as well as BMI category (underweight, normal weight, overweight/obese) predicted less accumulation of EPA and DHA (ps≤0.01). Adherence to supplementation was negatively correlated with BMI percentile [B = -0.002 (95% CI = -0.004; 0.00), β = -0.44, p = 0.019], but did not meaningfully affect observed associations. As intended, the control supplement exerted no significant effect on plasma levels of relevant fatty acids regardless of youth body parameters. These data show strong linear relationships of both absolute body weight and BMI percentile with ω-3 PUFA accumulation in youth.

A dose-response effect was observed across the BMI spectrum. Given increasing variability in weight within BMI percentile ranges as youth age, dosing based on absolute weight should be considered. Moreover, effects of weight should be incorporated into statistical models in studies examining clinical effects of ω-3 PUFAs in youth as well as adults, as weight-related differences in effects may contribute meaningfully to inconsistencies in the current literature.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38811
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Plus on est lourd, plus on a besoin d'oméga 3

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 27 Avr 2017 20:03

Traduction de l’étude :wink:
Le poids corporel affecte l'accumulation d'acides gras polyinsaturés , en oméga-3, chez les jeunes après la supplémentation dans les analyses post-hoc d'un essai contrôlé randomisé
Lisa M. Christian PLOS one 2017

Les lignes directrices pour l'apport suggéré d'acides gras polyinsaturés ω-3 (AGPI) sont limitées chez les jeunes et dépendent principalement de l'âge. Toutefois, le poids corporel varie considérablement selon les classifications d'âge. Les analyses actuelles ont examiné les effets du poids corporel et de l'indice de masse corporelle (IMC) sur l'accumulation d'acides gras chez 64 jeunes (7-14 ans) souffrant d'un trouble de l'humeur diagnostiqué dans un essai randomisé contrôlé en double aveugle (2000 mg de suppléments ω-3 ou un Capsule de contrôle) pendant 12 semaines.

Dans le groupe de suppléments en oméga-3, le poids corporel de base plus élevé prévoyait moins d'accumulation plasmatique à la fois de l'EPA [B = -0,047, (IC 95% = -0,077; -0,017), β = -0,54, p = 0,003] et DHA [B = -0,02, (IC 95% = -0,034; -0,007), β = -0,52, p = 0,004]. De même, un percentile d'IMC plus élevé ainsi qu'une catégorie d'IMC (sous-pondération, poids normal, surpoids / obésité) ont prédit moins d'accumulation d'EPA et de DHA (ps≤0.01). L'adhésion à la supplémentation a été négativement corrélée avec le percentile de l'IMC [B = -0,002 (IC 95% = -0,004; 0,00), β = -0,44, p = 0,019], mais n'a pas eu d'influence significative sur les associations observées. Comme prévu, le supplément de contrôle n'a exercé aucun effet significatif sur les niveaux plasmatiques d'acides gras pertinents, indépendamment des paramètres du corps de la jeunesse. Ces données montrent des relations linéaires fortes à la fois du poids corporel absolu et du percentile de l'IMC avec une accumulation d’oméga-3 chez les jeunes.

Un effet dose-réponse a été observé dans le spectre de l'IMC. Compte tenu de la variabilité croissante du poids dans les fourchettes de percentile de l'IMC à l'âge de la jeunesse, il faut tenir compte du dosage basé sur le poids absolu. En outre, les effets du poids devraient être incorporés dans les modèles statistiques dans les études portant sur les effets cliniques des oméga-3 chez les jeunes et les adultes, car les différences d'effets liés au poids peuvent contribuer de manière significative aux incohérences dans la littérature actuelle.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité