Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Le potassium abaisse de 24% les risques d'attaque cardiaque

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Le potassium abaisse de 24% les risques d'attaque cardiaque

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 5 Avr 2013 14:42

Effect of increased potassium intake on cardiovascular risk factors and disease: systematic review and meta-analyses
BMJ 2013;346 Nancy J Aburto

Objective To conduct a systematic review of the literature and meta-analyses to fill the gaps in knowledge on potassium intake and health.

Data sources Cochrane Central Register of Controlled Trials, Medline, Embase, WHO International Clinical Trials Registry Platform, Latin American and Caribbean Health Science Literature Database, and the reference lists of previous reviews.

Study selection Randomised controlled trials and cohort studies reporting the effects of potassium intake on blood pressure, renal function, blood lipids, catecholamine concentrations, all cause mortality, cardiovascular disease, stroke, and coronary heart disease were included.

Data extraction and synthesis Potential studies were independently screened in duplicate, and their characteristics and outcomes were extracted. When possible, meta-analysis was done to estimate the effects (mean difference or risk ratio with 95% confidence interval) of higher potassium intake by using the inverse variance method and a random effect model.

Results 22 randomised controlled trials (including 1606 participants) reporting blood pressure, blood lipids, catecholamine concentrations, and renal function and 11 cohort studies (127 038 participants) reporting all cause mortality, cardiovascular disease, stroke, or coronary heart disease in adults were included in the meta-analyses. Increased potassium intake reduced systolic blood pressure by 3.49 (95% confidence interval 1.82 to 5.15) mm Hg and diastolic blood pressure by 1.96 (0.86 to 3.06) mm Hg in adults, an effect seen in people with hypertension but not in those without hypertension. Systolic blood pressure was reduced by 7.16 (1.91 to 12.41) mm Hg when the higher potassium intake was 90-120 mmol/day, without any dose response. Increased potassium intake had no significant adverse effect on renal function, blood lipids, or catecholamine concentrations in adults. An inverse statistically significant association was seen between potassium intake and risk of incident stroke (risk ratio 0.76, 0.66 to 0.89). Associations between potassium intake and incident cardiovascular disease (risk ratio 0.88, 0.70 to 1.11) or coronary heart disease (0.96, 0.78 to 1.19) were not statistically significant. In children, three controlled trials and one cohort study suggested that increased potassium intake reduced systolic blood pressure by a non-significant 0.28 (−0.49 to 1.05) mm Hg.

Conclusions High quality evidence shows that increased potassium intake reduces blood pressure in people with hypertension and has no adverse effect on blood lipid concentrations, catecholamine concentrations, or renal function in adults.

Higher potassium intake was associated with a 24% lower risk of stroke (moderate quality evidence).

These results suggest that increased potassium intake is potentially beneficial to most people without impaired renal handling of potassium for the prevention and control of elevated blood pressure and stroke.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 8 Avr 2013 09:25

Traduction de l'étude : :wink:

Analyse de l’effet d’une augmentation de l’apport en potassium sur les facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires.


Objectif : effectuer une recherche dans la littérature scientifique pour déterminer l’effet de l’apport en potassium sur la santé.

Bases de données : sources provenant de la Cochrane Central Register of Controlled Trials, medline, embase, internatiol clinical registry platform, des bases de données scientifiques des Caraïbes et de l’Amérique latine, bases de données de l’OMS.

Sélection des études : études de cohortes sur les effets de l’apport en potassium sur la pression artérielle, la fonction rénale, les lipides sanguins, les concentrations en catécholamines, la mortalité, les maladies cardiovasculaires et les maladies coronariennes.

Les données ont été étudiées (en double exemplaire) indépendamment. Les caractéristiques des données ont été extraites et analysées. Lorsque cela a été possible, une analyse a été effectuée pour évaluer les effets d’une augmentation (avec une confiance de 95% en moyenne) de l’apport en potassium en utilisant la méthode inverse de la variance et un modèle mathématique à effet aléatoire.

Résultats : 22 études ont été analysées (1606 participants) sur la pression artérielle, les lipides sanguins, les concentrations en catécholamines et la fonction rénale. 11 études de cohortes ont été analysées (127038 participants) en rapport avec la mortalité, les maladies cardiovasculaires, les AVC, maladies coronariennes , chez l’adulte. Une augmentation de l’apport en potassium réduit la pression artérielle systolique de 3.49mm Hg (1,82 à 5,15mm Hg, avec 95% de fiabilitée) et la pression diastolique de 1.96 mm Hg,( de 0.86 à 3.06mm Hg), observés chez des personnes souffrant d’hypertension mais pas chez les adultes sans hypertension. La pression artérielle systolique a été réduit de 7.16mm Hg (de 1.91 à 12.41mm Hg) lorsque l’apport en potassium est supérieur à 90-120mmol/l. L’augmentation de l’apport en potassium n’a eu aucun effet défavorable significatif sur la fonction rénale, les lipides sanguins, ou les concentrations en catécholamines, chez l’adulte.

Une relation inverse significative a été observée entre l’apport en potassium et le risque d’accident vasculaire cérébral (rapport de risque était de 0.76, de 0.66 à 0.89). Les associations entre l’apport en potassium et le risque de maladies cardiovasculaires ou coronariennes (0,96,de 0,78 à 1,19) n’étaient pas statistiquement significatives. Chez l’enfant, 3 expériences et une étude de cohorte suggèrent que l’augmentation de l’apport en potassium réduit, de manière non significative, la pression systolique, de 0.28mm Hg (-0,49 à 1,05mm Hg).

Conclusions : l’augmentation de l’apport en potassium réduit la pression artérielle chez les personnes souffrant d’hypertensions et n’a aucun effet négatif sur les concentrations des lipides sanguins, les concentrations en catécholamines, ou de la fonction rénale, chez l’adulte (Très fiable) .Un apport en potassium plus élevé a été associée à un risque moindre de 24 % d’AVC (fiabilité moyenne).

L’augmentation de l’apport en potassium est bénéfique, chez l’adulte, pour la préventoion et le contrôle de l’hypertension artérielle et des AVC.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Messagepar Le Docteur » 8 Avr 2013 15:02

En même temps le potassium ne serait-il pas ici le signe le plus visible d'une alimentation plus saine plutôt que la cause de l'amélioration de la santé ? Il ne serait alors qu'une des causes possibles et non la cause principale.
Avatar de l’utilisateur
Le Docteur
 
Messages: 2540
Inscription: 30 Mai 2012 13:07

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Avr 2013 19:22

par des méthodes statistiques, tu retires les facteurs confondants, donc en théorie, ils isolent les effets du potassium seul
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38796
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Messagepar Le Docteur » 8 Avr 2013 20:59

OK !
Avatar de l’utilisateur
Le Docteur
 
Messages: 2540
Inscription: 30 Mai 2012 13:07


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité