Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Protéine végétale, moins anabolique que la protéine animale

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Protéine végétale, moins anabolique que la protéine animale

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 1 Sep 2015 18:18

The Skeletal Muscle Anabolic Response to Plant- versus Animal-Based Protein Consumption
Stephan van Vliet J. Nutr. September 1, 2015 vol. 145 no. 9 1981-1991

Clinical and consumer market interest is increasingly directed toward the use of plant-based proteins as dietary components aimed at preserving or increasing skeletal muscle mass. However, recent evidence suggests that the ingestion of the plant-based proteins in soy and wheat results in a lower muscle protein synthetic response when compared with several animal-based proteins.

The possible lower anabolic properties of plant-based protein sources may be attributed to the lower digestibility of plant-based sources, in addition to greater splanchnic extraction and subsequent urea synthesis of plant protein–derived amino acids compared with animal-based proteins. The latter may be related to the relative lack of specific essential amino acids in plant- as opposed to animal-based proteins. Furthermore, most plant proteins have a relatively low leucine content, which may further reduce their anabolic properties when compared with animal proteins. However, few studies have actually assessed the postprandial muscle protein synthetic response to the ingestion of plant proteins, with soy and wheat protein being the primary sources studied.

Despite the proposed lower anabolic properties of plant vs. animal proteins, various strategies may be applied to augment the anabolic properties of plant proteins. These may include the following: 1) fortification of plant-based protein sources with the amino acids methionine, lysine, and/or leucine; 2) selective breeding of plant sources to improve amino acid profiles; 3) consumption of greater amounts of plant-based protein sources; or 4) ingesting multiple protein sources to provide a more balanced amino acid profile. However, the efficacy of such dietary strategies on postprandial muscle protein synthesis remains to be studied. Future research comparing the anabolic properties of a variety of plant-based proteins should define the preferred protein sources to be used in nutritional interventions to support skeletal muscle mass gain or maintenance in both healthy and clinical populations.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38467
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Protéine végétale, moins anabolique que la protéine anim

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 1 Sep 2015 21:16

Traduction de l’étude :wink:

La réponse anabolique du muscle squelettique lors d’une prise de protéines végétales en comparaison au protéine animale.
Stephan van Vliet J. Nutr. 1 septembre 2015 vol. 145 no. 9 de 1981 à 1991

L'intérêt du marché et des consommateurs est de plus en plus orientée vers l'utilisation de protéines végétale visant à préserver ou augmenter la masse musculaire squelettique. Toutefois, les données récentes suggèrent que l'ingestion de protéine à base de soja se traduit par une faible teneur en protéines en comparaison aux protéines d'origine animale.

Les propriétés anabolisantes inférieures des protéines végétales peuvent être attribués à une plus faible digestibilité des sources végétales, en plus d'une plus grande synthèse de l'urée en comparaison aux protéines d'origine animale. Ces dernières ne contiennent pas d'acides aminés essentiels spécifiques comme la leucine, contrairement aux protéines d'origine animale. La plupart des protéines végétales ont une faible teneur en leucine, ce qui peut réduire davantage leurs propriétés anaboliques par rapport aux protéines animales. Cependant, peu d'études ont évalué l'effet des protéines musculaires réponse suite à l'ingestion de protéines végétales, de soja.

Malgré les propriétés anabolisantes inférieures des protéines végétales vs protéines animales, différentes stratégies peuvent être appliquées pour augmenter les propriétés anabolisantes des protéines végétales. Ceux-ci peuvent inclure les éléments suivants: 1) l'enrichissement des sources de protéines végétales avec la méthionine, la lysine et / ou la leucine; 2) la reproduction sélective d'origine végétale pour améliorer les profils d'acides aminés; 3) la consommation de plus grandes quantités de sources de protéines végétales ou 4) L'ingestion de sources de protéines multiples pour fournir un profil d'acides aminés plus équilibrée. Les futures recherches comparant les propriétés anabolisantes d'une variété de protéines végétales devrait définir les sources de protéines pouvant être utilisé dans des interventions nutritionnelles pour soutenir le gain de masse des muscles squelettiques ou le maintien en bonne santé.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3818
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Nutrimuscle-Conseils et 1 invité