Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La vitamine D lutte contre les laryngospasmes du sportif

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La vitamine D lutte contre les laryngospasmes du sportif

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 8 Mar 2016 13:09

Un laryngospasme est une affection se caractérisant par la survenue d'accès de suffocation, qui commencent par une inspiration bruyante, suivis de mouvements respiratoires qui sont de plus en plus courts, et une phase pendant laquelle le patient ne respire pas

Vitamin D deficiency and exercise-induced laryngospasm in young competitive rowers
Enrico Heffler Applied Physiology, Nutrition, and Metabolism 03 March 2016.

Exercise induced dyspnea is common among adolescents and young adults, and often originates from exercise induced bronchoconstriction (EIB). Sometimes, dyspnea corresponds to exercise-induced laryngospasm, that is paradoxical decrease in supraglottic/glottic area (EILO). Vitamin D deficiency, that frequently occurs to our latitude, might favor laryngospasm by impairing calcium transport and slowing striate muscle relaxation.
AIM: To evaluate whether in young healthy athletes vitamin D status has an influence on bronchial and laryngeal response to exercise.
METHODS: EIB and EILO were investigated during winter in 37 healthy competitive rowers (24 males; age range 13-25 years), using the eucapnic voluntary hyperventilation test (EVH). EIB was diagnosed when Forced Expiratory Volume in the 1st second (FEV1 ) decreased by 10%, EILO when maximum mid-inspiratory flow (MIF50 ) decreased by 20%.
RESULTS: Most athletes (86.5%) had vitamin D deficiency (below 30 ng/ml), 29 mild-moderate (78.4%) and 3 severe (8.1%). EVH showed EIB in 10 subjects (27%) and EILO in 16 (43.2%), combined EIB and EILO in 6 (16.2%). Athletes with EILO had lower vitamin D (19.1 ng/ml vs 27.0 ng/ml, p<0.001) and higher parathyroid hormone (30.5 pg/ml, vs 19.2 pg/ml, p=0.006).
The degree of laryngoconstriction (MIF50 post-EVH as percent of pre-EVH test) was related directly with vitamin D levels (r= 0.51; p=0.001) and inversely with parathyroid hormone levels (r= -0.53; p=0.001).
CONCLUSIONS: Vitamin D deficiency is common during winter in young athletes living beyond 40° parallel and favors laryngospasm during exercise, probably by disturbing calcium homeostasis. This effect may negatively influence the athletic performance.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 38816
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La vitamine D lutte contre les laryngospasmes du sportif

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 9 Mar 2016 22:04

Traduction de l’étude :wink:

La carence en vitamine D et la laryngospasme induite par l'exercice chez les jeunes rameurs en compétition.
Enrico Heffler Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme 03 2016e Mars

La dyspnée induite par l’exercice est fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes, et souvent provient de l'exercice bronchoconstriction induite (BEI). Parfois, la dyspnée correspond à la laryngospasme induite par l'exercice, qui n’est en diminution dans la zone glottique / supraglottique (EILO). La carence en vitamine D pourrait favoriser la laryngospasme en altérant le transport du calcium et la relaxation du muscle strié.

AIM: Pour évaluer si chez de jeunes athlètes en bonne santé, le statut en vitamine D peut influer sur les bronches et la réponse laryngé à l'exercice.

METHODES: BEI et EILO ont été étudiés au cours de l'hiver chez 37 rameursen compétitions et en bonne santé (24 mâles; tranche d'âge 13-25 ans), en utilisant le test d'hyperventilation volontaire eucapnique (EVH). BEI, qui a été diagnostiqué lorsque le volume expiratoire forcé dans la 1ère seconde (FEV1) a diminué de 10%, EILO lorsque le débit de mi-inspiratoire maximale (MIF50) a diminué de 20%.
RÉSULTATS: La plupart des athlètes (86,5%) avaient une carence en vitamine D (en dessous de 30 ng / ml), 29 légère à modérée (78,4%) et 3 sévère (8,1%). EVH montré BEI chez 10 sujets (27%) et EILO dans 16 (43,2%), combinée BEI et EILO en 6 (16,2%). Les athlètes avec EILO avaient un taux plus faible en vitamine D (19,1 ng / ml vs 27,0 ng / ml, p <0,001) et l'hormone parathyroïdienne plus élevée (30,5 pg / ml, contre 19,2 pg / ml, p = 0,006).
Le degré de laryngoconstriction (MIF50 post-EVH comme pour cent de pré-test EVH) qui se rapportait directement à des niveaux de vitamine D (r = 0:51; p = 0,001) et inversement avec les niveaux d'hormone parathyroïdienne (r = -0,53; p = 0,001).

CONCLUSIONS: La carence en vitamine D est fréquente en hiver chez les jeunes athlètes qui vivent au-delà de 40 ° de latitude parallèle et favorise la laryngospasme pendant l'exercice, probablement en perturbant l'homéostasie calcique. Cet effet peut influencer négativement la performance athlétique.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3836
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités