Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

L'acide D-aspartique comme booster de testostérone?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

L'acide D-aspartique comme booster de testostérone?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 21 Avr 2019 12:45

La supplémentation en acide d -aspartique à court terme n'affecte pas les biomarqueurs sériques associés à l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique chez les alpinistes mâles
International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism 2019 Blair Crewther

L'acide D-aspartique (DAA) est présenté comme un supplément améliorant la testostérone (T) par des mécanismes impliquant l'axe hypothalamo – hypophyso – gonadique (HPG).

Ici, nous avons étudié les effets à court terme de la DAA sur les biomarqueurs sériques de l’axe HPG chez les alpinistes. En utilisant un modèle à simple insu et contrôlé par placebo, 16 alpinistes ont été assignés au hasard à un supplément de DAA (3 g / jour) ou de placebo (3 g / jour) pendant 2 semaines. Le traitement inverse a commencé après une élimination de 2 semaines et toutes les affections ont été administrées de manière équilibrée. Les sujets ont maintenu leur entraînement hebdomadaire normal au cours de cette étude. Les échantillons de sérum prélevés avant et après chaque traitement ont été analysés pour la T, l'hormone lutéinisante, la globuline liant l'hormone sexuelle et le cortisol (C), et la T libre a été calculée (cFT). Le supplément en DAA n'a pas eu d'effet significatif sur la T, la cFT, et les niveaux d'hormone lutéinisante. Seul un effet principal du temps sur la globuline liant les hormones sexuelles (augmentation de 6,8%) et le C (diminution de 13,6%) est apparu (p  <0,03). Des associations négatives significatives ont été identifiées entre les valeurs du prétest et les changements (%) de T, de cFT, d'hormone lutéinisante et de C avec DAA et / ou un placebo, mais ces relations ne différaient pas d'un traitement à l'autre ( p  > .46). Des mesures supplémentaires de la fonction physique et de l'hématologie sérique n'ont pas non plus répondu à l'AAD.

En résumé, une dose quotidienne de DAA au cours d'une courte période d'entraînement n'a pas influencé T et des indicateurs sélectionnés de l'axe HPG chez les alpinistes. Les autres paramètres liés aux performances sportives et à l'état de santé n'ont également pas été affectés. Nos résultats corroborent les preuves montrant que la DAA (y compris les suppléments à base de DAA) aux doses recommandées ou supérieures n'apporte aucun avantage ergogénique aux hommes sportifs.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43289
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: L'acide D-aspartique comme booster de testostérone?

Messagepar clc » 16 Déc 2019 18:04

Personnellement, je prend du DAA régulièrement.
J'ai pu noter noter après 1 mois de prise quotidienne de 3 g (au réveil) une nette amélioration sur le plan sexuel.
J'ai 51 ans, je pèse grosso-modo 86 kg pour 1m78, un peu plus de 7 % de gras et je m'entraîne depuis plus de 25 ans.
C'est après une cure mal faite (mauvaise relance) il y a quelques années, que j'ai essayé ce produit, et je considère qu'après quelques mois, il m'a remis sur les rails.
****édition message**** pas de marque svp****

Aussi, j'ai lu (plutôt en diagonale, je reconnais), cet article qui contredit le votre (il y a les liens sur les études/sources en bas de page):
https://www.sportnutritionexpert.com/d- ... about-daa/
clc
 
Messages: 1
Inscription: 9 Déc 2019 17:49


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités