Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Action anti-cancer de la glucosamine?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Action anti-cancer de la glucosamine?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 4 Aoû 2017 14:06

Anti‑lung cancer effect of glucosamine by suppressing the phosphorylation of FOXO.
Yu Z Mol Med Rep. 2017 Sep;16(3):3395-3400. doi: 10.3892/mmr.2017.6976. Epub 2017 Jul 14.

Lung cancer is the most common cause of cancer‑associated mortality worldwide, and glucosamine has the potential to exhibit antitumor activity. To reveal its anti‑lung cancer mechanism, the present study investigated the effect of glucosamine on the transcriptional activity of forkhead box O (FOXO)1 and FOXO3, and associated signal transduction pathways in A549 cells. An MTT assay was performed to investigate cell viability and immunoblotting was performed to detect protein levels of FOXO1/3, phosphorylated (p)‑FOXO1/3, AKT, p‑AKT, extracellular signal‑regulated kinase (ERK) and p‑ERK, and the levels of β‑O‑linked N‑acetylglucosamine (O‑GlcNAc)‑modified FOXO1 protein. Immunoprecipitation was performed to purify O‑GlcNAc‑modified protein prior to immunoblotting. Glucosamine inhibited FOXO1‑ and FOXO3‑specific amino acid phosphorylation, which was correlated with its translocation from the nucleus to cytoplasm, indicating a possible anti‑lung cancer mechanism of glucosamine. The present study also examined the phosphoinositide 3‑kinase (PI3K)/AKT and mitogen‑activated protein kinase (MAPK)/ERK pathways, which induce FOXO1‑ and FOXO3‑specific site phosphorylation. The data showed that glucosamine suppressed the translocation of FOXO from the cytoplasm to the nucleus via glucosamine‑induced O‑GlcNAc modification.

These observations suggested that glucosamine modulated A549 cell proliferation, possibly via O‑GlcNAc modification‑induced downregulation of the PI3K/AKT and MAPK/ERK pathways and their downstream signaling molecules, FOXO1 and FOXO3.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46102
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Action anti-cancer de la glucosamine?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 4 Aoû 2017 18:03

Traduction de l’étude :wink:

L’effet anticancéreux du cancer de la glucosamine en supprimant la phosphorylation de FOXO.
Yu Z Mol Med Rep. 2017 sept; 16 (3): 3395-3400. Doi: 10.3892 / mmr.2017.6976. Epub 2017 14 juillet.

Le cancer du poumon est la cause la plus fréquente de la mortalité associée au cancer dans le monde et la glucosamine a le potentiel d'exposer une activité antitumorale. Pour révéler son mécanisme contre le cancer du poumon, la présente étude a étudié l'effet de la glucosamine sur l'activité transcriptionnelle de la boîte de fourche O (FOXO) 1 et FOXO3 et les voies de transduction des signaux associées dans les cellules A549. Un essai MTT a été effectué pour étudier la viabilité cellulaire et l'immunoblot a été réalisé pour détecter les niveaux de protéines de FOXO1 / 3, phosphorylé (p) -FOXO1 / 3, AKT, p-AKT, kinase régulée par signal extracellulaire (ERK) et p-ERK, Et les niveaux de protéine FOXO1 modifiée par la N-acétylglucosamine (O-GlcNAc) β-O-liée. L'immunoprécipitation a été effectuée pour purifier la protéine modifiée par O-GlcNAc avant l'immunoblot. La glucosamine a inhibé la phosphorylation d'acides aminés spécifiques de FOXO1 et FOXO3, corrélée avec sa translocation du noyau au cytoplasme, ce qui indique un possible mécanisme de lutte contre le cancer du poumon de la glucosamine. La présente étude a également examiné les voies phosphoinositide 3-kinase (PI3K) / AKT et protéine kinase activée par mitogène (MAPK) / ERK, qui induisent une phosphorylation spécifique du site FOXO1 et FOXO3. Les données ont montré que la glucosamine a supprimé la translocation de FOXO du cytoplasme au noyau par une modification de l'O-GlcNAc induite par la glucosamine.

Ces observations ont suggéré que la prolifération cellulaire A549 modulée par la glucosamine, éventuellement par une régulation négative induite par la modification d'O-GlcNAc des voies PI3K / AKT et MAPK / ERK et leurs molécules de signalisation en aval, FOXO1 et FOXO3.
.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 6826
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus

Re: Action anti-cancer de la glucosamine?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 25 Oct 2020 14:24

Glucosamine and Chondroitin Supplements and Risk of Colorectal Adenoma and Serrated Polyp
Dong Hoon Lee Cancer Epidemiol Biomarkers Prev . 2020 Oct 14.

Abstract
Background: Studies have shown an inverse association between use of glucosamine and chondroitin supplements and colorectal cancer risk. However, the association with the precursor lesion, colorectal adenoma and serrated polyp, has not been examined.

Methods: Analyses include 43,163 persons from the Nurses' Health Study (NHS), Health Professionals Follow-up Study (HPFS), and NHS2 who reported on glucosamine/chondroitin use in 2002 and who subsequently underwent ≥1 lower gastrointestinal endoscopy. By 2012, 5,715 conventional (2,016 high-risk) adenomas were detected, as were 4,954 serrated polyps. Multivariable logistic regression for clustered data was used to calculate OR and 95% confidence intervals (CI).

Results: Glucosamine/chondroitin use was inversely associated with high risk and any conventional adenoma in NHS and HPFS: in the pooled multivariable-adjusted model, glucosamine + chondroitin use at baseline was associated with a 26% (OR = 0.74; 95% CI, 0.60-0.90; P heterogeneity = 0.23) and a 10% (OR = 0.90; 95% CI, 0.81-0.99; P heterogeneity = 0.36) lower risk of high-risk adenoma and overall conventional adenoma, respectively. However, no association was observed in NHS2, a study of younger women (high-risk adenoma: OR = 1.09; 95% CI, 0.82-1.45; overall conventional adenoma: OR = 1.00; 95% CI, 0.86-1.17), and effect estimates pooled across all three studies were not significant (high-risk: OR = 0.83; 95% CI, 0.63-1.10; P heterogeneity = 0.03; overall conventional adenoma: OR = 0.93; 95% CI, 0.85-1.02; P heterogeneity = 0.31). No associations were observed for serrated polyps.

Conclusions: Glucosamine/chondroitin use was associated with lower risks of high-risk and overall conventional adenoma in older adults; however, this association did not hold in younger women, or for serrated polyps.

Impact: Our study suggests that glucosamine and chondroitin may act on early colorectal carcinogenesis in older adults.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 46102
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Action anti-cancer de la glucosamine?

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 25 Oct 2020 14:54

Traduction de l'étude :wink:

Suppléments de glucosamine et de chondroïtine et risque d'adénome colorectal et de polype dentelé
Biomarqueurs d'épidémiol de cancer de Dong Hoon Lee Prev. 2020 14 oct.

Abstrait
Contexte: Des études ont montré une association inverse entre l'utilisation de suppléments de glucosamine et de chondroïtine et le risque de cancer colorectal. Cependant, l'association avec la lésion précurseur, l'adénome colorectal et le polype dentelé n'a pas été examinée.

Méthodes: Les analyses portent sur 43 163 personnes issues de la Nurses 'Health Study (NHS), de la Health Professionals Follow-up Study (HPFS) et du NHS2 qui ont signalé l'utilisation de glucosamine / chondroïtine en 2002 et qui ont ensuite subi ≥1 endoscopie gastro-intestinale inférieure. En 2012, 5 715 adénomes conventionnels (2 016 à haut risque) ont été détectés, ainsi que 4 954 polypes dentelés. Une régression logistique multivariée pour les données groupées a été utilisée pour calculer l'OR et les intervalles de confiance (IC) à 95%.

Résultats: l'utilisation de glucosamine / chondroïtine était inversement associée à un risque élevé et à tout adénome conventionnel dans le NHS et le HPFS: dans le modèle ajusté multivarié combiné, l'utilisation de glucosamine + chondroïtine au départ était associée à 26% (OR = 0,74; IC à 95%, 0,60-0,90; hétérogénéité P = 0,23) et un risque inférieur de 10% (OR = 0,90; IC 95%, 0,81-0,99; hétérogénéité P = 0,36), respectivement, d'adénome à haut risque et d'adénome conventionnel global. Cependant, aucune association n'a été observée dans NHS2, une étude sur des femmes plus jeunes (adénome à haut risque: OR = 1,09; IC à 95%, 0,82-1,45; adénome conventionnel global: OR = 1,00; IC à 95%, 0,86-1,17), et les estimations des effets regroupées dans les trois études n'étaient pas significatives (risque élevé: OR = 0,83; IC à 95%, 0,63-1,10; hétérogénéité P = 0,03; adénome conventionnel global: OR = 0,93; IC à 95%, 0,85-1,02; hétérogénéité P = 0,31). Aucune association n'a été observée pour les polypes dentelés.

Conclusions: L'utilisation de glucosamine / chondroïtine était associée à des risques plus faibles d'adénome conventionnel à haut risque et global chez les personnes âgées; cependant, cette association ne tenait pas chez les femmes plus jeunes ou pour les polypes dentelés.

Impact: Notre étude suggère que la glucosamine et la chondroïtine peuvent agir sur la carcinogenèse colorectale précoce chez les personnes âgées
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 6826
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités