Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Arginine pour réduire l'hospitalisation des patients COVID ?

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Arginine pour réduire l'hospitalisation des patients COVID ?

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 15 Oct 2021 19:49

Effects of adding L-arginine orally to standard therapy in patients with COVID-19: A randomized, double-blind, placebo-controlled, parallel-group trial. Results of the first interim analysis
Giuseppe Fiorentino EclinicalMed September 09, 2021

Background
We and others have previously demonstrated that the endothelium is a primary target of the severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2), and L-arginine has been shown to improve endothelial dysfunction. However, the effects of L-arginine have never been evaluated in coronavirus disease 2019 (COVID-19).
Methods
This is a parallel-group, double-blind, randomized, placebo-controlled trial conducted on patients hospitalized for severe COVID-19. Patients received 1.66 g L-arginine twice a day or placebo, administered orally. The primary efficacy endpoint was a reduction in respiratory support assessed 10 and 20 days after randomization. Secondary outcomes were the length of in-hospital stay, the time to normalization of lymphocyte number, and the time to obtain a negative real-time reverse transcription polymerase chain reaction (RT-PCR) for SARS-CoV-2 on nasopharyngeal swab.
Findings
We present here the results of the initial interim analysis on the first 101 patients. No treatment-emergent serious adverse events were attributable to L-arginine. At 10-day evaluation, 71.1% of patients in the L-arginine arm and 44.4% in the placebo arm (p < 0.01) had the respiratory support reduced; however, a significant difference was not detected 20 days after randomization. Strikingly, patients treated with L-arginine exhibited a significantly reduced in-hospital stay vs placebo, with a median (interquartile range 25th,75th percentile) of 46 days (45,46) in the placebo group vs 25 days (21,26) in the L-arginine group (p < 0.0001); these findings were also confirmed after adjusting for potential confounders including age, duration of symptoms, comorbidities, D-dimer, as well as antiviral and anticoagulant treatments. The other secondary outcomes were not significantly different between groups.
Interpretation
In this interim analysis, adding oral L-arginine to standard therapy in patients with severe COVID-19 significantly decreases the length of hospitalization and reduces the respiratory support at 10 but not at 20 days after starting the treatment.

Research in context
Evidence before this study
The severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV- 2) infection has spread worldwide, causing disease and mortality, as well as social disruption and economic loss. Endothelial cells have been shown to be a cardinal target in COVID-19, and L-arginine is known to improve endothelial dysfunction. PubMed and medRxiv preprint searches were updated on June 24, 2021 using the search criteria "SARS-CoV-2" "COVID-19" “L-arginine”. These searches retrieved no items.
Added value of this study
The first interim analysis of this randomized, double-blind, placebo-controlled, parallel-group trial shows that patients hospitalized for severe COVID-19 treated with L-arginine displayed a significantly reduced in-hospital stay vs placebo (log-rank p <  0.0001). Furthermore, at the 10-day evaluation, 71.1% of patients in the L-arginine group and 44.4% in the placebo group (p < 0.01) had reduced the respiratory support; however, a significant difference was not detected 20 days after randomization, most likely because most of the participants in the L-arginine arm had been already discharged from the hospital by this time.
Implications of all the available evidence
There is concrete evidence that endothelial dysfunction is a fundamental feature of COVID-19. However, no clinical trial has actually shown that intervention improving endothelial function could be beneficial in COVID-19. Our interim findings indicate for the first time that adding L-arginine orally to standard therapy in patients with severe COVID-19 significantly reduces the length of hospital stay and respiratory support.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 47695
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Arginine pour réduire l'hospitalisation des patients COV

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Oct 2021 06:39

Traduction de l'étude :wink:

Effets de l'ajout de L-arginine par voie orale au traitement standard chez les patients atteints de COVID-19 : un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, en groupes parallèles. Résultats de la première analyse intermédiaire
Giuseppe Fiorentino EclinicalMed 09 septembre 2021

Fond
Nous et d'autres avons déjà démontré que l'endothélium est une cible principale du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2), et il a été démontré que la L-arginine améliore le dysfonctionnement endothélial. Cependant, les effets de la L-arginine n'ont jamais été évalués dans la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).
Méthodes
Il s'agit d'un essai en groupes parallèles, en double aveugle, randomisé et contrôlé par placebo mené sur des patients hospitalisés pour une COVID-19 sévère. Les patients ont reçu 1,66 g de L-arginine deux fois par jour ou un placebo, administré par voie orale. Le critère principal d'efficacité était une réduction de l'assistance respiratoire évaluée 10 et 20 jours après la randomisation. Les critères de jugement secondaires étaient la durée du séjour à l'hôpital, le temps nécessaire à la normalisation du nombre de lymphocytes et le temps nécessaire pour obtenir une réaction en chaîne par polymérase à transcription inverse en temps réel (RT-PCR) négative pour le SRAS-CoV-2 sur écouvillon nasopharyngé.
Résultats
Nous présentons ici les résultats de l'analyse intermédiaire initiale sur les 101 premiers patients. Aucun événement indésirable grave lié au traitement n'a été attribuable à la L-arginine. Lors de l'évaluation à 10 jours, 71,1 % des patients du bras L-arginine et 44,4 % du bras placebo (p < 0,01) ont vu l'assistance respiratoire réduite ; cependant, une différence significative n'a pas été détectée 20 jours après la randomisation. De manière frappante, les patients traités par L-arginine ont présenté un séjour à l'hôpital significativement réduit par rapport au placebo, avec une médiane (intervalle interquartile 25e, 75e percentile) de 46 jours (45,46) dans le groupe placebo contre 25 jours (21,26) dans le groupe L-arginine (p < 0,0001); ces résultats ont également été confirmés après ajustement pour les facteurs de confusion potentiels, notamment l'âge, la durée des symptômes, les comorbidités, les D-dimères, ainsi que les traitements antiviraux et anticoagulants. Les autres critères de jugement secondaires n'étaient pas significativement différents entre les groupes.
Interprétation
Dans cette analyse intermédiaire, l'ajout de L-arginine par voie orale au traitement standard chez les patients atteints de COVID-19 sévère diminue considérablement la durée d'hospitalisation et réduit l'assistance respiratoire à 10 jours mais pas à 20 jours après le début du traitement.

Recherche en contexte
Preuve avant cette étude
L'infection par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) s'est propagée dans le monde entier, provoquant des maladies et des décès, ainsi que des perturbations sociales et des pertes économiques. Les cellules endothéliales se sont avérées être une cible cardinale dans COVID-19, et la L-arginine est connue pour améliorer la dysfonction endothéliale. Les recherches de préimpression PubMed et medRxiv ont été mises à jour le 24 juin 2021 en utilisant les critères de recherche "SARS-CoV-2" "COVID-19" "L-arginine". Ces recherches n'ont récupéré aucun élément.
Valeur ajoutée de cette étude
La première analyse intermédiaire de cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo et en groupes parallèles montre que les patients hospitalisés pour COVID-19 sévère traités par L-arginine ont affiché un séjour à l'hôpital significativement réduit par rapport au placebo (log-rank p < 0,0001). De plus, à l'évaluation à 10 jours, 71,1 % des patients du groupe L-arginine et 44,4 % du groupe placebo (p < 0,01) avaient réduit l'assistance respiratoire ; cependant, aucune différence significative n'a été détectée 20 jours après la randomisation, très probablement parce que la plupart des participants du bras L-arginine étaient déjà sortis de l'hôpital à ce moment-là.
Implications de toutes les preuves disponibles
Il existe des preuves concrètes que la dysfonction endothéliale est une caractéristique fondamentale du COVID-19. Cependant, aucun essai clinique n'a réellement montré qu'une intervention améliorant la fonction endothéliale pourrait être bénéfique dans COVID-19. Nos résultats intermédiaires indiquent pour la première fois que l'ajout de L-arginine par voie orale au traitement standard chez les patients atteints de COVID-19 sévère réduit considérablement la durée du séjour à l'hôpital et l'assistance respiratoire.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 7664
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 7 invités