Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

La carnitine peut faire maigrir même sans régime

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

La carnitine peut faire maigrir même sans régime

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 16 Déc 2015 21:52

Oral carnitine supplementation reduces body weight and insulin resistance in women with polycystic ovary syndrome: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial
Clinical Endocrinology 15 December 2015 Mansooreh Samimi,

Objective

Limited data are available evaluating the effects of oral carnitine supplementation on weight loss and metabolic profiles of women with polycystic ovary syndrome (PCOS). This study was designed to determine the effects of oral carnitine supplementation on weight loss, and glycaemic and lipid profiles in women with PCOS.

Design, Patients and Measurements

In a prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled trial, 60 overweight patients diagnosed with PCOS were randomized to receive either 250 mg carnitine supplements (n=30) or placebo (n=30) for 12 weeks. Fasting blood samples were obtained at the beginning and end of the study to quantify parameters of glucose homeostasis and lipid concentrations.
Results

At the end of the 12 weeks, taking carnitine supplements resulted in a significant reduction in weight (-2.7±1.5 vs. +0.1±1.8 kg, P<0.001), BMI (-1.1±0.6 vs. +0.1±0.7 kg/m2, P<0.001), waist circumference (WC) (-2.0±1.3 vs. -0.3±2.0 cm, P<0.001) and hip circumference (HC) (-2.5±1.5 vs. -0.3±1.8 cm, P<0.001) compared with placebo. In addition, compared with placebo, carnitine administration in women with PCOS led to a significant reduction in fasting plasma glucose (-0.38±0.36 vs. +0.11±0.97 mmol/L, P=0.01), serum insulin levels (-14.39±25.80 vs. +3.01±37.25 pmol/L, P=0.04), homeostasis model of assessment-insulin resistance (-0.61±1.03 vs. +0.11±1.43, P=0.04) and dehydroepiandrosterone sulfate (-3.64±7.00 vs. -0.59±3.20 μmol/L, P=0.03).

Conclusions

Overall, 12 weeks of carnitine administration in PCOS women resulted in reductions in weight, BMI, WC and HC, and beneficial effects on glycaemic control; however, it did not affect lipid profiles or free testosterone.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 39090
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: La carnitine peut faire maigrir même sans régime

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 17 Déc 2015 19:46

Traduction de l’étude :wink:

La supplémentation en carnitine orale a réduit le poids et la résistance à l’insuline, chez les femmes, atteints du syndrome des ovaires polykystiques: un double aveugle, randomisée, contrôlée par placebo.
Clinical Endocrinology 15 Décembre ici à 2015 Mansooreh Samimi,

Objectif

Des données limitées sont disponibles pour évaluer les effets de la supplémentation orale en carnitine sur la perte de poids et les profils métaboliques des femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Cette étude, qui vise à déterminer les effets de la supplémentation orale en carnitine sur la perte de poids, les profils glycémiques et lipidiques et chez les femmes atteintes de SOPK.

Design, les patients et les mesures

Dans une étude en double aveugle, prospective, randomisée, contrôlée par placebo, 60 patients en surpoids diagnostiqués avec SOPK ont été randomisés pour recevoir 250 mg de suppléments de carnitine Soit (n = 30) ou un placebo (n = 30) pendant 12 semaines. Les échantillons de sang ont été obtenus au début et à la fin de l'étude pour quantifier les paramètres de l'homéostasie et des concentrations en lipides et en glucoses.
Résultats

A la fin des 12 semaines, la prise de suppléments de carnitine a entraîné une réduction significative du poids
(-2,7 ± 1,5 vs 0,1 ± 1,8 kg +, P <0,001), l'IMC (-1,1 ± 0,6 vs 0,1 ± 0,7 kg + / m2, P <0,001) taille, circonférence (WC) (-2,0 ± 1,3 vs -0,3 ± 2,0 cm, P <0,001) et la circonférence de la hanche (HC) (-2,5 ± 1,5 vs -0,3 ± 1,8 cm, P < 0001) Par rapport à un placebo. En outre, par rapport à un placebo, les femmes atteintes de SOPK dontl'administration de carnitine ont conduit à une réduction significative de la glycémie à jeun (-0,38 ± 00:36 00:11 ± 0,97 vs + mmol / L, P = 0,01), les niveaux sériques d'insuline (-14,39 ± 25.80 contre + 3:01 ± 37,25 pmol / L, P = 0,04), modèle d'homéostasie de la résistance à l’insuline (-0,61 ± 1:03 contre 0:11 ± 1:43 +, P = 0,04) et du sulfate de déhydroépiandrostérone (-3,64 ± 7h00 vs -0,59 ± 3,20 mol / L, P = 0,03).

Conclusions

Dans l'ensemble, après 12 semaines d'administration de la carnitine chez les femmes atteintes de SOPK ont entraîné des réductions de poids, IMC, WC et HC, et les effets bénéfiques sur le contrôle glycémique; Cependant, il n'a pas d'incidence sur les profils lipidiques ou sur la testostérone libre.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 3843
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 25 invités