Nutrimuscle Forum : Mobile & Tablette

Des muscles pour accroître l'espérance de vie

Actualités sport, fitness & musculation, vidéos des pros, études scientifiques. Discutez avec la communauté Nutrimuscle et partagez votre expérience...

Modérateurs: Nutrimuscle-Conseils, Nutrimuscle-Diététique

Des muscles pour accroître l'espérance de vie

Messagepar Nutrimuscle-Conseils » 23 Sep 2020 11:04

Muscle area and density and risk of all-cause mortality: The Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis
CLINICAL SCIENCE| VOLUME 111, 154321, OCTOBER 01, 2020 Britta Larsen

Highlights
• Abdominal muscle area and density were measured in adults via CT scan.
• All-cause mortality was measured over 11 years of follow-up.
• Baseline muscle density was robustly and inversely associated with mortality.
• Muscle density was more protective for men than for women.

• Baseline muscle area was not associated with mortality for men or women.

Background
Lean muscle plays critical roles in physical functioning and metabolism. However, little is known regarding associations between muscle and mortality in adults.
Objective
The purpose was to evaluate associations between abdominal muscle quantity (area) and quality (density) with risk of all-cause mortality in a diverse cohort free of cardiovascular disease.
Design
Data were taken from the Abdominal Body Composition, Inflammation, and Cardiovascular Disease ancillary study of the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis prospective cohort study. Participants were adults (45–85 years) free of extant cardiovascular disease, and of Hispanic, African American, Chinese, or Caucasian descent. Of the original 6814 MESA participants, a random, representative sample ( n = 1974) participated in the ancillary body composition study. Abdominal muscle area and density were measured from computed tomography scans spanning L2-L4. Muscle density was measured as attenuation in Hounsfield units, and area was quantified as cm 2. Gender-stratified cox proportional hazard models assessed the risk of all-cause mortality across gender-specific quartiles of muscle area and density adjusting for confounders, with area and density entered simultaneously.
Results
At baseline, the mean age for men ( n = 946) and women ( n = 955) was 61.5 and 62.5 years and median follow-up time was 10.6 and 10.9 years, respectively. Muscle density was inversely associated with mortality, with the highest quartile of density showing a 73% reduction in risk for men (HR = 0.27, 95% CI = 0.14–0.51; p-trend<0.001) and 57% reduction for women (HR = 0.43, 95% CI = 0.18–1.01; p-trend = 0.04) compared to the lowest quartile when adjusting for mortality risk factors, lifestyle, BMI and visceral fat. There was no association between muscle area and all-cause mortality for men (p-trend = 0.58) or women (p-trend = 0.47).
Conclusions
Greater abdominal muscle density, but not muscle area, is associated with markedly lower risk of all-cause mortality across a decade of follow up. Muscle quality may be a powerful predictor of mortality in community dwelling adults.
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Conseils
Forum Admin
 
Messages: 43622
Inscription: 11 Sep 2008 19:11

Re: Des muscles pour accroître l'espérance de vie

Messagepar Nutrimuscle-Diététique » 23 Sep 2020 17:40

Traduction de l'étude :wink:

Surface musculaire et densité et risque de mortalité toutes causes: l'étude multiethnique de l'athérosclérose
SCIENCE CLINIQUE | VOLUME 111, 154321, 01 OCTOBRE 2020 Britta Larsen

Points forts
• La surface et la densité des muscles abdominaux ont été mesurées chez les adultes par tomodensitométrie.
• La mortalité toutes causes confondues a été mesurée sur 11 ans de suivi.
• La densité musculaire de base était fortement et inversement associée à la mortalité.
• La densité musculaire était plus protectrice pour les hommes que pour les femmes
.
• La surface musculaire initiale n'était pas associée à la mortalité chez les hommes ou les femmes.

Contexte
Le muscle maigre joue un rôle essentiel dans le fonctionnement physique et le métabolisme. Cependant, on sait peu de choses sur les associations entre le muscle et la mortalité chez les adultes.
Objectif
Le but était d'évaluer les associations entre la quantité (surface) et la qualité (densité) des muscles abdominaux avec le risque de mortalité toutes causes confondues dans une cohorte diversifiée sans maladie cardiovasculaire.
Conception
Les données ont été tirées de l'étude auxiliaire sur la composition corporelle abdominale, l'inflammation et les maladies cardiovasculaires de l'étude de cohorte prospective Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis. Les participants étaient des adultes (45 à 85 ans) sans maladie cardiovasculaire existante et d'origine hispanique, afro-américaine, chinoise ou caucasienne. Parmi les 6814 participants initiaux de MESA, un échantillon aléatoire et représentatif (n = 1974) a participé à l'étude de composition corporelle auxiliaire. La surface et la densité des muscles abdominaux ont été mesurées à partir de tomodensitométries couvrant L2-L4. La densité musculaire a été mesurée en tant qu'atténuation dans les unités de Hounsfield, et la surface a été quantifiée en cm 2. Les modèles de risque proportionnel cox stratifiés par sexe ont évalué le risque de mortalité toutes causes dans les quartiles de surface musculaire spécifiques au sexe et la densité ajustée pour densité entrée simultanément.
Résultats
Au départ, l'âge moyen des hommes (n = 946) et des femmes (n = 955) était de 61,5 et 62,5 ans et le temps de suivi médian était de 10,6 et 10,9 ans, respectivement. La densité musculaire était inversement associée à la mortalité, le quartile de densité le plus élevé montrant une réduction de 73% du risque pour les hommes (HR = 0,27, IC à 95% = 0,14-0,51; tendance p <0,001) et une réduction de 57% pour les femmes (HR = 0,43, IC à 95% = 0,18-1,01; p-tendance = 0,04) par rapport au quartile le plus bas lors de l'ajustement des facteurs de risque de mortalité, du mode de vie, de l'IMC et de la graisse viscérale. Il n'y avait aucune association entre la surface musculaire et la mortalité toutes causes confondues chez les hommes (tendance p = 0,58) ou chez les femmes (tendance p = 0,47).
Conclusions
Une plus grande densité musculaire abdominale, mais pas la zone musculaire, est associée à un risque nettement plus faible de mortalité toutes causes confondues sur une décennie de suivi. La qualité musculaire peut être un puissant prédicteur de la mortalité chez les adultes vivant dans la communauté
Avatar de l’utilisateur
Nutrimuscle-Diététique
 
Messages: 5563
Inscription: 4 Mar 2013 09:39
Localisation: Athus


Retourner vers Actualités, vidéos, études scientifiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités